×
 

Actualités

FSP et harcèlement des caisses

Publié le 23 janvier 2019, par Marcel GARRIGOU-GRANDCHAMP

Rejet de FSP sur la CPAM du Rhône, je me suis fendu d’un courrier à Madame Emmanuelle LAFOUX, directrice de la CPAM du Rhône que je tiens en estime pour ses qualités de dialogue et d’ouverture à l’innovation.

Madame la directrice

Ce bébé est né fin décembre 2018 et ses parents me l’ont amené le 24/12/2018 ; bien entendu il n’était pas encore inscrit sur la carte vitale des parents et j’ai rédigé une FSP que je reçois ce jour soit à J29 en rejet pour un motif tatillon qui à mon sens n’est motivé que par une volonté de retarder les remboursements et de faire pression sur les professionnels pour qu’ils utilisent la facturation en FSE, sauf qu’il y a des cas où la FSP s’impose.

Sur la forme le courrier est comme à l’accoutumée non signé aucun responsable ne souhaitant apparemment engager sa responsabilité sur une telle action !
Sur le fond il est simplement reproché d’avoir noté la cotation sur une seule ligne GS MEG 30,00 € au lieu de la détailler sur 2 lignes GS 25 € et dessous MEG 5 €.

Cette pratique qui semble répétitive au point que je l’assimile à un « harcèlement ordinaire  » est signalée par de nombreux confrères et patients et je me demande si elle n’est pas systématique ? Le représentant de l’Ordre en a d’ailleurs parlé lors de la dernière CPR Auvergne Rhône-alpes pour ses propres patients.

Je trouve ce fonctionnement désobligeant autant vis-à-vis des patients que des professionnels de santé, notamment lorsque comme moi ils ont un taux de télétransmission proche de 100% et je soulèverai ce point en commission paritaire afin que nous trouvions rapidement une solution.

Veuillez agréer, Madame la directrice, mes respectueux hommages.

Dr Marcel GARRIGOU-GRANDCHAMP, Lyon 3è, FMF Cellule Juridique

PDF - 581.5 ko

Document à télécharger

lettre_anonym.pdf

Autres actualités

La FMF construit l'avenir
de la médecine libérale

Top