×
 

Point hebdo FMF


par Patricia Lefébure
 

Point-Hebdo FMF du 30-10-2016

Publié le : 31 octobre 2016

Chers amis,

Tout d’abord mes excuses pour avoir oublié de modifier la date du dernier Point Hebdo. Il s’agissait du dimanche 23 octobre évidemment, et non du 18 septembre. Le lecteur aura rectifié de lui-même, comme on dit dans ces cas-là.

Je terminais en disant que la nouvelle Convention 2016 venait de paraître au Journal Officiel le 20 octobre. Les différents gouvernements ne voulant pas augmenter nos tarifs en bloc, elle devient de plus en plus complexe à chaque cuvée. Notre ami Richard Talbot vous synthétise régulièrement les points importants. Vous pouvez déjà lire ce qui va changer pour la ROSP (attention, vous avez jusqu’au 20 janvier 2017 pour notifier à votre Caisse votre éventuel refus de toucher cette prime), et pour les pédiatres. Vous pouvez également lire ce qu’en pense notre chère Sécu, Ameli de son prénom ; nous n’avons pas forcément la même analyse. Dans l’immédiat, rien ne change, les modifications de tarifs ne pouvant intervenir que 6 mois plus tard.

Je vous parlais également de cet amendement voté en Commission Sociale du Parlement, sur le conventionnement sélectif. Finalement, la majorité des quarante députés présents a voté contre en plénière, suivant l’avis de notre Ministre MariSol Touraine et du Directeur de la Caisse Nicolas Revel. Au grand dam de la revue UFC-Que Choisir (voir réponse de la FMF), qui n’a toujours pas compris que désertifier les quelques villes bien dotées en médecins ne suffira pas à repeupler tout le reste de la France. Beaucoup de bruit pour pas grand-chose, le but des députés promoteurs était surtout de se faire bien voir de leurs électeurs.

A l’inverse, un petit décret sur la délégation de tâches en ophtalmo est à regarder de très près. Je vous avais dit que les opticiens pouvaient désormais modifier une prescription médicale. Sauf si l’ophtalmo s’y oppose. Eh bien ce décret "propose" maintenant une liste de situations pour lesquelles il est légitime que le médecin manifeste son opposition. Oh, bien-sûr, cette liste n’est qu’informative et non exhaustive, le médecin a encore le choix. Mais on se doute de que cela signifie : de la simple suggestion, à l’opposabilité de la non-opposition, il n’y a qu’un pas. L’étau se resserre ...

Puisqu’on est dans les propositions-obligations, le Haut Conseil de la Santé Publique vient de publier ses recommandations sur les obligations vaccinales des professionnels de santé, y compris les libéraux. Il préconise de supprimer l’obligation de vaccination contre le tétanos et la tyhoïde et de ne pas rendre obligatoire celle contre la grippe, sauf en cas de pandémie. Il préconise fortement les vaccins contre la diphtérie et la poliomyélite, et garde l’obligation pour l’hépatite B. Comme les libéraux sont à la même enseigne que les salariés, nous devrions tous avoir fait une sérologie pour nous assurer d’un taux correct d’Ac HBs. Curieusement, il ne parle pas de la coqueluche. Et vous, êtes-vous à jour de vos vaccins, en tant que médecin mais aussi qu’individu ?

L’info pratique N° 1 est une mise en garde. Vous êtes sollicités de toutes parts pour installer la messagerie sécurisée MSSanté. Outre sa très mauvais ergonomie, déjà détaillée dans mes précédents Points Hebdo, il faut aussi savoir que son concepteur, l’ASIP, ne travaille pas avec les éditeurs de logiciels. D’où de forts risques de plantages, telle la mésaventure arrivée à l’un de nos adhérents. MSSanté est peut-être sécurisée pour les données, mais pas du tout "secure" pour nos ordinateurs.

Et la deuxième info concerne la taxe CFE (Contribution Foncière des Entreprises, ex taxe professionnelle), que vous ne recevez plus par courrier. Sa notification sera visible sur votre espace du site des impôts dès le 31 octobre.

Je vous souhaite une belle semaine.

 

La FMF construit l'avenir
de la médecine libérale

Top