×
 

Point hebdo FMF


par Patricia Lefébure
 

Point Hebdo FMF du 09-04-2015

Publié le : 9 avril 2015

http://www.w3.org/TR/html4/strict.dtd">

Communiqué de la Fédération des Médecins de France
FMF78

jeudi 09 avril 2015

Chers amis,

  • La nouvelle est arrivée ce matin : nos députés ont voté l'application du tiers-payant généralisé. 23 pour, 12 contre. 35 députés seulement pour entrerrer la médecine libérale. Certes, le vote définitif en assemblée plénière n'aura lieu que la semaine prochaine, mais il suit toujours les consignes des députés"spécialisés". Ils ont voté pour, malgré la contestation unanime de tous les syndicats de médecins libéraux. Malgré les 40 000 médecins dans la rue le 15 mars. Malgré même l'opposition de certains élus socialistes. Les raisons nous dépassent, comme vous pouvez le voir sur cette excellente analyse de Christian Lehmann, qui pointe l'emprise du monde des complémentaires sur toutes les décisions de santé depuis des années. Ou sur ce "roman-photo" décrivant les enjeux politiques actuels. Vous voulez connaître le nom de ces députés assassins : consultez ce très court rapport de la session de vote.
  • Et comme si cela ne suffisait pas, nous apprenons ce soir le rejet de l'amendement prévoyant le remboursement unique par l'Assurance Maladie. Les complémentaires ont gagné sur toute la ligne : adhésion obligatoire de tous les salariés, accès aux données de santé via les cotations lors de la demande de paiement par les médecins, pression sur les prescriptions en échange du paiement des actes. La boucle est bouclée. Concrètement, cela signifie pour le médecin qu'avant tout chose, il devra vérifier 1) les droits des patients à l'Assurance Maladie, et à quelle Caisse, 2) les droits à la complémentaire, et laquelle des 400 possibles, 3) l'autorisation de prélèvement des franchises. Ensuite, s'il lui reste encore un peu de temps, il pourra accessoirement s'occuper du problème de santé qui motive la consultation.
  • Le bon côté des choses, c'est que cette nouvelle va sans doute resouder le front syndical, qui avait semblé se fissurer. Le journal Libération avait en effet annoncé la satisfaction du syndicat MG-France sur l'évolution des discussions ; qui ne demandait maintenant que le droit d'appliquer la MPC pour les spécialistes en médecine générale (soit la moitié des généralistes). Nous espérons que le vote de ce jour va les réveiller ! Les internes de l'ISNAR-IMG par contre avaient appelé à la poursuite de la grève illimitée dans les hôpitaux. Quant à la FMF, elle n'a jamais baissé les bras, ne croyant pas une seconde à la bonne volonté de notre Ministre MariSol Touraine, et son Assemblée Générale avait proposé de pratiquer largement le DE, comme la Convention nous y autorise. C'est le moment de le mettre en application, selon des modalités sures pour ne pas être inquiétés par les Caisses. Et sa "chorale" a martelé son refus du tiers-payant généralisé. Bien-entendu, la grève de la télétransmission est plus que jamais à l'ordre du jour. Nous vous rappelons que nous pouvons vous fournir des feuilles de soins papier, pour 20 euros les 500 feuilles (gratuit pour les adhérents).
  • Il reste maintenant à voter les articles concernant le secret médical. Le projet de loi prévoit l'accès aux données nominatives à visée de recherche, y compris pour les entreprises lucratives (entendez, l'industrie pharmaceutique), et le "droit à l'oubli" (de pathologies graves mais guéries) pour les assurances, en contre-partie d'accès aux données médicales, comme s'en félicite Etienne Caniard, président de la Mutualité.
  • Que pouvons-nous encore faire ? Interpeller nos députés, et surtout nos sénateurs qui vont voter en deuxième intention.
  • Et pourquoi pas, envisager le déconventionnement ?  Le tiers-payant de la part obligatoire ne portera que sur 50 centimes d'euros. Le reste sera à charge des complémentaires. Ou de l'assuré-patient, qui verra bien alors qu'il n'est pas si bien assuré que ça, malgré des cotisations-maladie de toute une vie et des primes de complémentaires qui ne cessent d'augmenter.


Je vous souhaite malgré tout une bonne fin de semaine.

Pour adhérer à la FMF, cliquez sur le lien
 
 

La FMF construit l'avenir
de la médecine libérale

Top