×
 

Point hebdo FMF


par Patricia Lefébure
 

Point Hebdo FMF 78 du 15-06-2013

Publié le : 15 juin 2013

Chers amis,

Peu d’actualité syndicale cette semaine, j’en profite pour parler des 2 infos non développées la semaine dernière, et pour réviser.

- l’atlas démographique de l’Ordre, dont on retiendra :
- diminution du nombre de médecins dits « actifs », c’est-à-dire hors retraités.
- âge moyen : 52 ans.
- l’Ile de France conserve toujours une forte densité de médecins, mais elle est aussi la région où cette densité a le plus baissé. Et contrairement aux idées reçues, Paris est la vile où il est prévu la plus grosse perte en libéraux, surtout les généralistes. Normal, vu le prix de l’immobilier.
Alors pas besoin de légiférer pour limiter les installations dans ces zones actuellement dites « surdotées » ; nos conditions d’exercice s’en chargent toutes seules …
- le rapport de la Commission des Comptes de la Sécurité Sociale, qui pointe pour la 1ère fois un ONDAM sous-utilisé en ville. En fait, cela est surtout dû à la politique agressive sur les génériques, et sur le nouveau mode de calcul des indemnités journalières. Ce sont donc essentiellement les patients qui ont porté le poids de ces économies. Je ne vous mets pas le rapport de 220 pages + annexes ; Claude Bronner s’en chargera sans doute dans son Zapping.
- pour les révisions, Marcel Garrigou-Grandchamp, de notre cellule juridique, nous rappelle (en PJ) que la demande de l’Allocation Personne Agée (APA) ne nécessite pas un certificat médical du médecin traitant. Ce certificat, et notamment la grille AGGIR, doit être rempli par l’équipe médico-sociale du Conseil Général.
Je vous remets le courrier que l’un d’entre nous, Jean-Luc Lamblot je crois ?, avait conçu pour envoyer à chacune de ces demandes abusives, qui ne manquent pas de survenir dans le 78 également.

Word - 18.7 ko


- autre révision : les tarifs applicables par la CCAM clinique, y compris par le généraliste. Claude Bronner nous en a fait un très beau tableau (en PJ). La majoration M correspond aux actes d’urgence en cabinet (en visite c’est MU), applicable seulement pour certains actes.

PDF - 406.3 ko


- enfin, ceux qui trouvent que les actes sont mal rémunérés, notamment par le refus de remboursement correct, tant par la Sécu que par les complémentaires, peuvent soutenir La Médecine Libre. Assurance conçue par des médecins, pour un meilleur remboursement des patients et de meilleurs tarifs pour les médecins, en réduisant au minimum les énormes frais de gestion et els énormes réserves inutiles des complémentaires actuelles. Les soutenir, ça veut dire adhérer en payant une cotisation de 10 euros http://www.lamedecinelibre.fr/

Bonne semaine à tous

 

La FMF construit l'avenir
de la médecine libérale

Top