×
 

Point hebdo FMF


par Patricia Lefébure
 

Point Hebdo FMF 78 du 02-03-2014

Publié le : 2 mars 2014

http://www.w3.org/TR/html4/strict.dtd">

Communiqué de la Fédération des Médecins de France


FMF78

Chers amis,


Beaucoup d'informations en ce moment, syndicales et pratiques. Ca s'agite devant l'imminence de certaines dates butoir. C'est drôle, lorsque c'est vous qui éprouvez des difficultés à vous mettre en conformité, pas question d'obtenir un répit. Mais lorsque ce sont les institutionnels, hop, un petit coup de baguette magique, et c'est reporté.

Mais avant tout, je vous rappelle notre AG annuelle de la FMF 78 jeudi à venir 06 mars à 20H30, au Novotel d'Orgeval

  • Le 1er report est celui de la déclaration des indicateurs du ROSP sur le site Ameli. Vu l'affluence, pourtant prévisible, des connections, le site n'a pas résisté, et les CPAM ont reporté au 09 mars à minuit la date limite de déclaration. Gageons qu'elles en profiteront pour retarder d'autant le paiement (mais là, c'est moi qui interprête). Ce qui a valu un petit communiqué cinglant dont notre Président Jean-Paul Hamon a le secret : qu'en sera t'il lorsqu'elles gèreront nos tiers-payants généralisés ?!
Toujours sur le ROSP, Le Figaro affirme que les médecins libéraux aiment la prime à la performance. Sur quoi se basent-ils ? Une enquête sérieuse ? Pas du tout. Simplement sur le fait que 95% d'entre nous n'avons pas refusé cette prime. Comme si on avait le choix ! On pourrait aussi dire que 90% de la population active adore travailler, puisqu'ils vont bosser tous les matins.

  • 2ème report, du gouvernement cette fois : nos cabinets doivent être accessibles aux handicapés non plus au 1er janvier 2015, mais en 2018. A noter que pour les collectivités, ce sera en 2021, et pour les transports en 2024. Logique, les médecins ont beaucoup plus de moyens, humains et financiers, pour se mettre aux normes, que l'Etat ! Cependant, si vous n'êtes pas en conformité au 31/12/14, il faudra le déclarer à un organisme Ad'AP, avec un plan de mise en conformité pour 2018. Et ni le fait de se déplacer à domicile, ni de partir prochainement à le retraite, ne seront des arguments valables. Les seuls recevables seront : bâtiment classé, impossibilté technique (mais à prouver ++), et frais disproportionnés. Lire à ce sujet une interview de notre Vice-président Claude Bronner, qui résume je pense le ressenti de la plupart d'entre nous : nous sommes très partants pour aider au mieux nos patients handicapés, mais dans nos conditions actuelles d'exercice, c'est juste impossible de leur aménager un accès décent.
Je vous mets également en lien 2 documents sur l'accessibilité : un guide récapitulatif, et un petit dossier MASCF. Il confirme notamment, que, si nous n'avons pas de personnel, nous ne sommes pas obligés d'offrir des toilettes à nos patients. En revanche, si nous les autorisons à utiliser nos toilettes, il faut qu'elles soient aux normes handicapés. Plutôt priver tout le monde que de léser quelques uns.

  • Et 3ème report : la loi sur les 24H. Je vous rappelle que les employeurs avaient l'obligation d'embaucher le personnel pour au moins 24H par semaine depuis le 1er janvier. Pour les nouveaux contrats, le report est de 6 mois. Pour le personnel embauché avant le 1er janvier 2014, le contrat doit être modifié pour le 1er janvier 2016. 2 dérogations pour nous : embaucher un jeune < 26 ans, et si l'employé demande expressément par écrit une durée de travail < 24H/semaine. Une autre dérogation qui ne nous concerne pas : si l'employeur est un particulier. Il était prévu également un accord si le salarié est multi-employeur, que je n'ai pas retrouvé. A suivre en tout cas ...

  • Autre dossier chaud : celui du tiers-payant généralisé obligatoire en 2017. Le Conseil National de l'Ordre (CNOM) s'est prononcé dans un communiqué. On dirait qu'il a repris la position de la FMF : le tiers-payant reste déontologique s'il n'est pas obligatoire, s'il n'entraine pas de dépendance vis-à-vis des Caisses, si le médecin n'a à s'adresser qu'à un seul organisme ("guichet unique"). En fait, il faut avouer que tous les syndicats ont maintenant le même discours. Même MG-France qui soutenait à fond le tiers-payant sans condition, fait marche arrière.

  • Plus actuel : les modifications de la CCAM technique à partir du 1er mars, conformément à l'avenant 8. Claude Bronner nous en a fait un récapitulatif incontournable si on veut comprendre un peu. Du moins pour les généralistes, car pour les autres spécialistes, c'est encore plus compliqué. On note entre autres que le DEQP003 de l'ECG est maintenant à 14,02 euros. On note aussi que la biopsie du pénis est nettement mieux payée que la biopsie de la vulve. Sans doute parce que les hommes sont plus doudouilles, et qu'il faut inclure une anesthésie locale dans le forfait ... Mais ces revalorisations ne concernent que les médecins secteur 1 ou ayant signé le Contrat d'Accès aux Soins (CAS). Les secteur 2, eux, sont punis ; l'avenant 8 était fait pour ça.

  • On finit par une petite insulte pour les généralistes : la nouvelle molécule, le Nalméfène, destinée au traitement des patients dépendants à l'alcool, ne peut être prescrite que par des addictologues, parce que ce traitement nécessite "un suivi psycho-social qu'un généraliste ne peut pas faire" Sic !! Pour être très honnête, l'interdiction initiale de prescrire s'est commuée en autorisation, mais sans remboursement si prescription par un généraliste. Alliance de l'insulte et de l'hypocrisie.

2 infos pratiques :
  • si vous ne voulez pas payer la SACEM pour la diffusion de musique dans votre salle d'attente, suivez le conseil de notre amie Karine Lefèvre : ne diffusez que des chansons de plus de 100 ans. Ca a un petit côté retro sympa, et ça vous fidèlisera une certaine patientèle.

Et toujours les dates de la FMF/A2FM :
15 et 16 mars : AG à Lille, inscrivez-vous
05 et 06 avril : séminaire d'écriture de modules DPC Excellencis à Bruxelles (je vous en reparlerai)
10 et 11 octobre : Congrès de Marseille


Bonne semaine à tous.
Amitiés
 

Contact:
Patricia Lefébure

Tél. 06 07 65 28 72
 
 

La FMF construit l'avenir
de la médecine libérale

Top