×
 

Actualités

Le C et le CS à 25 euros ne changeront pas le manque d’attractivité de la médecine libérale

Publié le 29 mars 2015, par Jean-Paul HAMON

La FMF a d’autres ambitions pour les médecins libéraux que de faire évoluer leurs honoraires à la moitié de la moyenne européenne.
L’heure n’est pas à la revendication de miettes fussent-elles égalitaires.

À l’heure de la menace que représente le projet de Loi Touraine la revendication tarifaire brouille le message car les médecins ne rentreront

pas à la niche pour 2 euros ! La FMF revendique les moyens pour chaque médecin lui permettant de financer :

  • Des locaux aux normes dignes d’un exercice moderne
  • Du personnel qualifié en nombre suffisant pour assurer les tâches administratives et para-médicales
  • Une formation professionnelle efficiente et indépendante

Le tout avec des horaires compatibles avec une vie sociale et familiale.
Le projet de Loi Touraine ne répond à aucune de ces attentes et organise un accès aux soins et une médecine administrée et aux ordres.

La FMF appelle les médecins à maintenir leur mobilisation et à diversifier les actions dans l’unité syndicale.

La FMF sera présente le 31 mars devant l’Assemblée Nationale à 14H à l’appel de l’UFML aux côtés du Bloc et du SML.

La FMF demande à la CSMF et MGF de se joindre à eux pour exiger le Grenelle de la Santé dont la France a besoin.

La FMF sera présente dans toutes les manifestations unitaires, de Lille à Bayonne, de Strasbourg à Brest et appelle l’ensemble des régions à manifester leur opposition au projet de Loi le 31 mars dans l’unité.

La FMF maintient le mot d’ordre de grève de télétransmission et grève d’utilisation des télé-services et l’appel à la poursuite de la grève des gardes. Elle met à disposition des praticiens des feuilles de soins
papiers. Elle propose aux médecins des modalités d’action pour montrer aux patients et aux élus les conditions d’une médecine administrée :

Ouverture des cabinets 35 heures par semaine sur 5 jours et déclaration des nouveaux horaires sur Ameli-pro. En dehors de ces horaires normaux d’ouverture : consultations pour les médecins qui le souhaitent et pour les patients qui l’exigent avec tarifs libres (utilisation du DE) ou répondeur vers le centre 15.

La sous-évaluation du C et du CS limite la durée d’une consultation.
La prise en charge de nombreux motifs de consultation non urgents dans le même temps médical constitue une exigence particulière.

Face à la surdité du gouvernement la FMF déterminée appelle au maintien de l’unité syndicale seule capable de le faire reculer.

Autres actualités

La FMF construit l'avenir
de la médecine libérale

Top