×
 

Actualités

La CNAM plombe les possibilités de remplacement

Publié le 26 juin 2021, par Richard TALBOT (Admin)

La presse médicale et même la presse généraliste s’est alarmée en ce début d’été de la difficulté (encore plus) importante de trouver un remplaçant. Et a pointé les remplaçants, les accusant de préférer la facilité et l’appât du gain au sacerdoce de l’exercice traditionnel, et de se réserver à l’exercice dans les centres de vaccination.

C’est là faire un raccourci très rapide.

Tout d’abord, les centres de vaccination doivent continuer à tourner. Le gouvernement a choisi l’option de la présence obligatoire d’au moins un médecin ; le personnel médical est rare, et la période estivale le raréfie encore plus. D’ailleurs les médecins installés qui interviennent en centre de vaccination vont lever le pied cet été, et il faut bien pallier cette baisse.

Et peut-on reprocher aux remplaçants d’avoir soin de leur entreprise médicale ?

Les remplaçants ont particulièrement souffert financièrement au moment du premier confinement, avec une chute très importante d’activité … et attendent toujours un dispositif de compensation promis depuis mai 2020, et toujours pas opérationnel.

Effectivement les vaccinations sont une bouffée d’oxygène pour eux :

  • rémunération (enfin) correcte de 420 € par demi-journée (ne parlons même pas des déclarations SI-VAC, la CNAM faisant tout ce qu’elle peut depuis le début pour ne PAS les payer), sans reversement à un remplacé
  • horaires de travail intéressants
  • absence d’exigences des patients et en particulier pas de prises en charge multi-motifs
  • pas de souci d’organisation puisque celle-ci est totalement prise en charge par les structures 

Les remplaçants sont souvent jeunes, et peuvent aussi avoir envie de profiter un peu de leur famille.

Par ailleurs, ça met tout à fait en évidence que la CNAM est capable de mettre de l’argent sur la table pour ce qui lui semble important. Et ça donne une base de comparaison avec l’exercice libéral classique : 105 € de l’heure c’est nettement au-dessus de ce que peut gagner un médecin libéral à 18 mn en moyenne par consultation (et encore sans prendre en compte les visites à domicile chronophages et le travail administratif gratuit), à 25 € la consultation, alors qu’il a des charges de cabinet et de personnel à rajouter.

Ce ne sont pas les vaccinations qui sont trop payées ! ce sont les actes de base qui sont largement sous-payés !

Autres actualités

La FMF construit l'avenir
de la médecine libérale

Top