×
 

Actualités

Fier de mon syndicat

Publié le 27 mai 2019, par (PN) Jean-Paul HAMON

Ce matin je suis fier d’adhérer à la Fédération des Médecins de France, fier d’en être le Président. 

La FMF, ce syndicat qui a, le premier, mis en place une cellule juridique, dont la réputation n’est plus à faire, pour épauler les médecins attaqués par les caisses.
La FMF, ce syndicat exemplaire dans la solidarité confraternelle : à la FMF, nous n’avons pas d’a priori quand il s’agit de défendre un confrère poursuivi.

Vendredi matin, j’étais donc à l’Ordre National avec les docteurs Claude Bronner et Paul-Henri Bolla, pour soutenir et défendre Serge Bernstein, médecin généraliste dans le collimateur de la CPAM 93 et du Conseil de l’Ordre de Seine-Saint-Denis, pour sa « suractivité ».

Ma première surprise a été de voir une vingtaine de patients, venus soutenir leur médecin.
La seconde a été d’entendre Claude Bronner parler de l’empathie et du calme de Serge Bernstein. Serge n’est coupable que d’avoir su mettre en place une organisation rare qui fait que le travail administratif et la réduction du temps de prescription permettent aux 5 minutes chrono de temps médical qu’il passe dans un de ses 4 cabinets de consultation d’être un temps « efficace ».

Ce vendredi, il n’était pas poursuivi pour complicité d’exercice illégal de la médecine qui lui avait valu 36 heures de garde à vue !! 36 heures pour avoir fait peser des patients, leur avoir fait prendre la température (sans contact) et enfin prendre la tension artérielle par une assistante. Évidemment, je n’ai pas pu m’empêcher de suggérer à l’avocat de citer Nicolas Revel pour incitation à l’exercice illégal de la médecine, lui qui encourage plus de 4000 médecins à agir de même dans l’Avenant 7 !!!

Serge Bernstein était poursuivi en appel pour 12 prescriptions de Clomid® en 2010 ainsi, accrochez-vous bien, que pour avoir prescrit du Derinox® et du Rhinadvil® !! On lui reprochait d’avoir prescrit des actes de majorations de jours fériés sans être le médecin de garde, alors qu’il apportait la preuve d’être le coordinateur de la zone dans un secteur où le tableau de garde n’était pas organisé ! Enfin, il était poursuivi pour avoir effectué 16 actes lors d’une suspension d’exercice de 2 mois alors qu’un membre de l’ordre régional utilisant le même lecteur reconnaissait que les erreurs étaient fréquentes avec ce type de lecteur... Serge, en reprenant le travail, avait en fin de journée envoyé ses FSE sans vérifier que sa boîte était vide et était donc poursuivi pour ce motif !

Le meilleur étant qu’il lui est reproché en appel de ne pas avoir fait de contrats à ses remplaçants alors que figure au dossier un courrier de l’ordre du 93 reconnaissant ne pas avoir transmis ces contrats !

Serge Bernstein n’est pas un saint et paye des erreurs passées dont une concerne la gestion d’un cabinet ouvert à Paris qui a été en faillite et lui interdisait d’être gérant pendant 4 ans. Il s’est donc associé à 3 autres médecins à Villetaneuse dans un centre commercial. Progressivement les autres médecins sont partis dont un dans une situation conflictuelle qui lui a valu cette interdiction de 2 mois. Il s’est retrouvé avec le choix de partir ou d’utiliser les 4 cabinets. Ce qu’il a fait embauchant 10 salariés, dont 2 collaborateurs.

Étant suppléant de l’ordre du 92 je n’ai pas eu le droit de défendre Serge Bernstein et j’ai, comme l’ensemble du public, été exclu de la deuxième partie du débat. La première partie m’a permis de constater un débat à charge de la part de la présidente et du rapporteur, une gynéco qui a fait la leçon à Serge Bernstein sur ses prescriptions de Clomid® pendant 20 minutes !! Alors que ça fait 10 ans qu’il n’en prescrit plus (Quel généraliste en France n’a-t-il pas prescrit autrefois un inducteur d’ovulation ?)

En sortant de la salle, j’ai pu discuter avec ses patients qui l’adorent. J’ai noté que les patients de ce médecin vantaient tous ses mérites, son écoute et sa compétence. Serge Bernstein, médecin juif orthodoxe, était soutenu par des patients musulmans venus malgré le jeûne du ramadan... Ils ont appris par moi les 36 heures de garde à vue qu’avait fait Serge Bernstein et ont décidé de mobiliser les autres patients pour le défendre ...

Hier, en sortant du CNOM, j’ai eu honte du CDO 93 mais j’étais fier d’être à la tête de la FMF, le syndicat qui ne juge pas sans savoir.

Le rôle d’une justice équitable n’est-il pas de juger à charge et à décharge ?

Autres actualités

La FMF construit l'avenir
de la médecine libérale

Top