×
 

Actualités

Communiqué du 11-12-2015

Publié le 11 décembre 2015, par Jean-Paul HAMON

Les médecins ont lancé un mouvement qui a commencé le 13 novembre. ce mouvement massif devait aboutir à un blocage sanitaire en opposition à cette loi santé. Les médecins l’ont arrêté brutalement en raison des évènements dramatiques qui ont frappé Paris.

Les médecins libéraux sont doublement furieux :

  • L’ampleur de leur mouvement n’a pas été considérée par le gouvernement qui a maintenu l’examen de la loi et a décidé de la voter malgré l’opposition massive des médecins libéraux.
  • Les députés vont la voter le 17 décembre alors que le fonctionnement du tiers payant n’est pas connu et que le rapport qui devait être publié en octobre est toujours en attente.

La FMF rappelle au passage que le tiers payant va être mis en place par les mêmes glorieux informaticiens qui viennent de s’illustrer dans l’examen national classant des internes …Simple et en un clic.

Les internes viennent de découvrir douloureusement les performances de l’informatique nationalisée : espérons que leurs responsables qui sont restés en dehors du mouvement du 13 Novembre se réveillent et prennent conscience de ce qui attend les futurs libéraux.

La FMF s’est associée à cette conférence de presse pour dire 2 choses : son opposition à la loi et la nécessaire revalorisation tarifaire des médecins libéraux.

Ses adhérents lui disent que le C à 23 est mort mais ils sont demandeurs d’action autrement plus violente qu’un C à 25...

Un détail qui peut avoir son importance : notre webmestre nous a signalé une consultation toute à fait inhabituelle du kit de déconventionnement sur le Site de la FMF plus de 200 consultations par jour alors que jusqu’ici çà plafonnait à 4 ou 5 /jour.

C’est pourquoi nous avons décidé de lancer une vaste concertation avec l’ensemble des médecins pour connaitre leurs souhaits. Le questionnaire est parti et d’ici une semaine au plus tard nous déciderons.

Parallèlement la FMF-US va prendre contact avec le Bloc, l’Umespe et le SML dont nous regrettons l’absence aujourd’hui pour interroger les spécialistes sur les modes d’actions qu’ils envisagent.

C’est l’ensemble de la médecine libérale qui est menacée et qui n’est pas écoutée.

Janvier sera certainement chaud.

Jean-Paul Hamon
Président FMF
0660620067
jp.hamon.dr@wanadoo.fr

Autres actualités

La FMF construit l'avenir
de la médecine libérale

Top