×
 

Actualités

Comment la mairie de Lyon « applaudit » les soignants

Publié le 20 mars 2020, par Marcel GARRIGOU-GRANDCHAMP

C’est comme si la municipalité me « crachait à la gueule » !

A 67 ans, après 40 années d’exercice en médecine générale j’ai choisi par dévouement envers mes patients le cumul emploi-retraite. Dans 10 jours cela fera une année que je poursuis mon activité de soignant, et j’ai fait ce choix pour ne pas abandonner ceux parmi les plus malades, les plus âgés ou handicapés, et ceux en EHPAD... mon successeur m’ayant informé qu’il ne ferait pas de domicile, je comprends ce choix dicté entre autres par ce que je vous conte dans ces lignes !

Ce jour là j’étais chez Maud comme tous les mois, elle est polyhandicapée, ne marche pas, ne parle pas, depuis 4 décennies à la suite d’un AVP, mais cela la mairie s’en fout !

Je ne peux jamais me garer près de chez elle, mais cela aussi la mairie s’en fout. J’avais laissé mon véhicule près de la place d’Arsonval (pour les non lyonnais où se trouve l’un des grands hôpitaux du CHU), cours Albert Thomas sur un emplacement payant, sans me plier au racket des professionnels de santé : les places abondent, je ne reste que 30 à 45 minutes par visite à domicile et je refuse de me plier aux exigences d’une municipalité à qui je paye déjà la CFE* et qui refuse de reconnaître la mission de service public que je remplis en assurant les soins au domicile des patients dans l’incapacité de se déplacer.

Cela fait quand même quelques centaines de mètres pour me rendre chez Maud, ce que me rappelle mon genou droit, mais celà la mairie s’en fout également. Mon caducée de médecin était bien affiché sur le côté droit du pare-brise ce qui n’a pas empêché l’agent assermenté n°129 de me verbaliser ; visite « blanche » ou plutôt à perte si l’on tient compte des frais : honoraires sécurité sociale 35 € amende de 35 €, mais cela la mairie s’en fout ! Aujourd’hui je l’ai retiré pour ne pas me faire casser le véhicule à la recherche de masques alimentant le marché noir. La police municipale devrait pourtant s’en soucier, la protection des personnes et des biens faisant partie de ses missions.

En pleine épidémie de Covid 19 j’assure déjà les soins à domicile, sans protection, mais en plus la mairie me « crache » à la gueule en me verbalisant alors que mes voisins tous les soirs à 20h reconnaissent par leurs applaudissements le dévouement des professionnels de santé.

Honte à la municipalité de la cité des Gaules pour ainsi mépriser et maltraiter ses soignants ! Cela moi je ne m’en fout pas et je saurai m’en souvenir dans quelques semaines (je l’espère) en glissant l’enveloppe dans l’urne !

Dr Marcel GARRIGOU-GRANDCHAMP, Lyon 3è, élu ordinal (Rhône), élu URPS Auvergne Rhône-Alpes, CELLULE JURIDIQUE FMF

* CFE : Cotisation Forfaitaire des Entreprises (qui a succédé à la taxe professionnelle) réglée annuellement.

PS : j’ai même fait une petite vidéo visible ici

Document à télécharger

amende.jpg

Autres actualités

La FMF construit l'avenir
de la médecine libérale

Top