×
 

Actualités

Vaccinations, je veux faire ma part !

Publié le 10 janvier 2021, par Claire CADIX

La vaccination contre la COVID a débuté.
Pour les personnels soignants hospitaliers et libéraux, ainsi que pour les intervenants de "1ère ligne" (pompiers, auxiliaire de vie...), cela semble bien parti. Toutefois, l’indication ne se limite qu’aux sujets de plus de 50 ans ou ayant des comorbidités.
Pour la vaccination dans les EHPAD, n’y ayant pas de patient, je ne me suis pas penchée sur la problématique.
Par contre, je me sens concernée pour la phase suivante, à savoir les personnes de plus de 75 ans ou ayant des facteurs de risque (vaccination qui devrait débuter le 18 janvier),
Je tiens à faire ma part, tel le colibri qui aide à éteindre l’incendie dans la savane.

J’ai une vision très claire d’un modus operandi, encore faut-il que l’ARS me donne son accord.
Mais en tout cas, dans mon departement (le 64 : les Pyrénées-Atlantique) l’ ARS réfléchit à un cahier des charges et il est trop tôt pour se positionner pour une vaccination par les libéraux.
Hors grands centres à 8000 vaccinations par semaine ( non non ce ne sont pas des vaccinodromes !) point de salut, mais les libéraux peuvent venir y prendre des vacations.

L’Etat milite pour un exercice coordonné ; c’est le moment de s’en donner les moyens.
En conséquence, j’envisage la vaccination au sein de ma MSP, y compris avec le vaccin Pfizer.

  1. j’ai créé un fichier répertoriant les patients souhaitant se faire vacciner
  2. lorsque nous pourrons vacciner, ces patients seront prévenus et auront un rendez-vous
  3. en amont du rendez-vous, une commande de vaccins sera faite à la pharmacie du village (qui se trouve à 100 m de mon cabinet)
  4. le cabinet sera organisé pour avoir un circuit permettant consultation prévaccinale, vaccination et surveillance post-vaccinale dans des pièces différentes. Interviendraient : 2 médecins, une infirmière et une secrétaire.
  5. la structure permet également la poursuite des consultations habituelles par un autre médecin.

Cette organisation souple et réactive permet d’être au plus proche des patients, leur évitant des kilomètres, la problématique du stationnement et de l’attente, donc moins de stress.
Ce sont des personnes âgées et fatigables.
Nombreux sont les patients qui disent :" Docteur je me ferai vacciner si c’est vous qui faites la vaccination". Il faut tenir compte de cette volonté des patients pour avoir une meilleure adhésion à la vaccination.

La vaccination au sein des cabinets médicaux est possible dès maintenant.
Il s’agit juste d’un problème de logistique et de volonté politique.
Les professionnels de santé libéraux sont capables de répondre présents. Encore faudrait-il que les institutions leur fassent confiance.
Il y a des milliers de colibris sur notre territoire.

Autres actualités

La FMF construit l'avenir
de la médecine libérale

Top