Scoop

Le ministre des transports Clément Beaune vient de déposer un projet de loi HPST (Hydrogène Pilotage Sécurité Transport) pour l’aviation civile.
99% des vols ne posant pas de problèmes, les pilotes seront remplacés par les IPA (Instruction au Pilotage Accéléré) qui seront des chefs de cabine formés 3 mois sur Flight Simulator.
Pour les 1% de situations critiques imprévisibles, il faudra faire appel au SAS (Service Aérien  de Secours) qui prendra en charge l’aéronef par télépilotage. Les pilotes seront soumis au ROSP (Rémunération sur Objectifs de Sobriété Pétrolière).
En cas de dépassement de la quantité de carburant allouée fixée par l’ONDAM (Objectif National des Dépenses de l’Aviation non Militaire) qui doit être revu à la baisse en Euros constants de 3% par an, le ministère de l’écologie et des transports procédera à une récupération d’indu s’élevant au plein de kérosène pour le vol en question multiplié par 8 pour tenir compte de l’extrapolation du comportement négligent sur 2 ans.
Le roulage au sol sera délégué à un conducteur de bus, bien plus apte à la conduite au sol.
La check-list d’entretien de l’avion sera déterminée non plus par le constructeur mais par une commission de l’ARS (Agence de Renforcement de la Sécurité) qui nommera les mécaniciens qui devront obligatoirement faire partie d’une CPTS (Communauté Pluriprofessionnelle des Travailleurs de la Sécurité).

Devant l’urgence, cette loi ne sera pas soumise au vote. (Avec le réchauffement climatique, il fait 49.3)

Toute ressemblance au monde de la santé est totalement fortuite.

Bon vol !!