×
 

Point hebdo FMF


par Patricia Lefébure
 

Point-hebdo FMF du 31 10 2015

Publié le : 31 octobre 2015

http://www.w3.org/TR/html4/strict.dtd">

Communiqué de la Fédération des Médecins de France

FMF78

 samedi 31 octobre 2015

Chers amis,
  • La bonne nouvelle de la
    semaine, c’est que
    MariSol Touraine a perdu son pari sur la division
    des médecins.
    Elle nous a mis les élections
    URPS dans les pattes, misant sur la rivalité entre
    syndicats et espérant voir se consumer notre énergie.
    Mais c’est mal connaître la résistance des médecins. Tous
    les syndicats, sauf un qui hésite encore
    (MG-France), se sont retrouvés pour appeler à la
    lutte contre le projet de Loi Santé
    qui doit
    être voté en dernier ressort à L’Assemblée Nationale
    les 16 et 17 novembre. Fermez
    vos cabinets le vendredi 13 novembre qui doit
    absolument être une journée Santé Morte. Puis grève
    des gardes samedi 14 et dimanche 15 (attendez-vous à
    être réquisitionnés), et manifestation nationale
    devant l’Assemblée Nationale dès 10H le lundi 16
    novembre.
    Et plus si affinité, on peut
    remettre ça le mardi 17. Appelez vos patients à nous
    rejoindre le 16, car ils sont concernés tout autant
    que nous. Il n’est pas dit que nous laisserons
    démanteler la médecine libérale sans lutter !


  • Laquelle
    Assemblée Nationale
    est bien occupée par la
    santé, puisqu’elle
    examine en ce moment (comme tous les ans à cette
    époque) le Projet de Loi de Financement de la
    Sécurité Sociale (PLFSS).
    Quatre articles
    sont à surveiller. 1) l’extension
    de l’expérimentation sur la forfaitisationtotale de la Permanence Des Soins Ambulatoire
    (PDSA)
    , astreintes et actes compris. N’ayant
    pas trouvé l’évaluation de l’expérimentation dans les
    Pays de Loire (depuis 2011), je ne peux dire si c’est
    une bonne chose. Mais par nature, je me méfie des
    forfaits qui restent
    ensuite
    figés ad vitam
    aeternam. 2) un tour de passe-passe sur les
    cotisations assurance-maladie des médecins
    ,
    qui sent l’entourloupe. Le taux de cotisation serait
    abaissé, pour s’aligner sur celui des autres régimes
    MSA et RSI. Bon, pourquoi pas, sachant que pour les
    secteur 1, c’est la Sécu qui prend l’essentiel en
    charge. Mais en contre-partie, on instaurerait une
    taxe pour tous les actes autres qu’en tarifs
    opposables. Il paraît que ça ne changerait rien en
    terme de montants payés par les médecins, mais le
    texte est tellement alambiqué que nous avons du mal à
    en évaluer les impacts. 3) un curieux article pour prolonger
    en 2016 le paiement par les complémentaires de santé
    de la Rémunération
    Médecin Traitant
    (RMT, 5 euros annuels
    par patient), instauré par l’avenant N°8 . Je dis
    "curieux", car les complémentaires n’ont en fait
    jamais payé cette contribution. Et aussi parce qu’on y
    apprend que le montant de 5 euros est variable : il
    correspond au budget de 150 millions d’euros divisés
    par le nombre d’assurés aux complémentaires. Cela
    pourra t’il modifier la somme versée aux médecins
    traitants ? L’avenant N°8 parle de 5 euros sans autre
    précision. 4) un article qui ne semble pas nous
    concerner puisqu’après les infirmers, il s’agit de
    limiter la liberté
    d’installation
    pour les dentistes et les kinés
    .
    Mais attention, les mailles du filet se resserrent
    autour des médecins.

  • Pendant ce temps, le CS
    est toujours à 23 euros.

    Loin loin des tarifs internationaux
    , comme l’
    affiche
    cette mutuelle. Un tel
    montant ne peut couvrir les frais liés à une
    consultation. Ce n’est pas nous qui le disons, c’est
    un
    chef de service hospitalier qui l’affirme

     :

    "Aujourd’hui, plus on développe l’ambulatoire, plus
    on génère du déficit car les consultations ne sont
    pas rentables" (Pr Pivot,chef de service d’oncologie
    de Besançon)
    . Pourtant, avec 23 euros,
    un libéral doit, non seulement ne pas générer de
    déficit, mais même dégager de quoi vivre ...

  • Je terminerai avec deux
    alertes. Tout d’abord, attention,
    v
    ous
    ne recevez plus de notification pour payer
    la CFE
    . Il faut créer un compte sur le
    sitedes impôts, le consulter pour connaître le
    montant demandé, et payer en ligne. L’autre alerte : les
    Caisses s’agitent beaucoup autour des prescriptions
    de transports,
    et pas seulement parce qu’il
    y a un nouveau
    bon de transport
    . L’expérience prouve qu’en
    général, les procédures de récupération d’indus ne
    sont pas bien loin.


Je vous souhaite
à tous une
très bonne semaine.


Pour adhérer à la FMF, cliquez sur le lien

 

 

La FMF construit l'avenir
de la médecine libérale

Top