×
 

Point hebdo FMF


par Patricia Lefébure
 

Point Hebdo FMF du 21-12-2014

Publié le : 21 décembre 2014

Point Hebdo FMF
FMF78

Dimanche  21 décembre 2014

Chers amis,

J - 2 !

Un seul sujet cette semaine : le grand mouvement de protestation des médecins libéraux, qui commence dans 2 jours, mardi 23 décembre. Il est lancé, plus rien ne pourra l'arrêter. La fermeture des cabinets s'annonce massive. Suivie dès la rentrée par la fermeture des cliniques. Du jamais vu !


Pour quelle raison, cette colère, immense et unanime ? Le projet de loi santé bien sûr, qui doit être discuté au printemps. Mais il ne représente en fait que le point d'orgue d'une longue succession de lois et conventions assassines de la médecine libérale. Comme le dit Jérôme Marty de l'UFML (Union Française pour la Médecine Libre, collectif non syndical) dans cette excellente vidéo : tout est fait pour que le médecin ne pense plus, mais qu'il exécute. Vous aurez remarqué la présence à ses côtés du président de la FMF, Jean-Paul Hamon. L'objectif de ce mouvement est donc évidemment le retrait de ce projet de loi, dans lequel tout est à réécrire. Mais les médecins ne s'arrêteront pas là : nous exigeons également la réouverture de négociations conventionnelles avec la CNAM, afin de repenser totalement la médecine libérale dans l'environnement de santé en France. Toutes les études officielles le montrent : le médecin libéral français est celui d'Europe qui travaille le plus, pour l'un des revenus les plus bas. Ca n'est plus possible de continuer ainsi !


En face, notre ministre MariSol Touraine essaie de faire bonne figure. En minimisant nos problèmes d'abord : dans un entretien au journal Libération, elle souligne que nos revenus sont plus élevés qu'il n'y paraît. Grâce aux différents forfaits, la valeur de la consultation se monterait réellement à 25,70 euros. Franchement, de quoi nous plaignons-nous ?! A noter que la semaine précédente, elle avait parlé de 31 euros. J'adore quand les politiques commencent à manipuler des chiffres auxquels ils ne comprennent rien. Puis elle a tenté de rassurer les français : "pas d'inquiétude, vous serez bien soigné malgré l'absence des libéraux". Notre collègue JM Juvanon propose de préciser cette affirmation : Marisol Touraine a tenu mercredi à "rassurer les Français". En cas de probleme sanitaire national, elle assumera elle-même les soins des francais, avec tous les membres de son cabinet ministériel, dont la compétence en matière de santé est avérée. Les autres ministères seront au besoin appelés à la rescousse. Les technocrates appliqueront les méthodes qui se sont jusqu'ici révélées efficaces pour le pays. Ils sont particulièrement nombreux et, contrairement à leurs habitudes,resteront mobilisés pendant la période des fêtes. Les Francais sont vraiment rassurés.

Prenez quelques minutes pour regarder l'intervention de Jean-Paul HAMON du samedi 13 décembre. Elle donne bien la mesure des enjeux.

Conséquence de la grève des gardes associée, les réquisitions commencent à arriver dans les cabinets. Seulement des généralistes apparemment. En fait, il semble que soient réquisitionnés les médecins inscrits sur la liste de garde pour cette période. Je vous rappelle quelques règles de base concernant le principe de réquisition :

  • valables seulement si remises en mains propres ou retirées en AR
  • ne pas les refuser si on les reçoit selon la bonne procédure (mains propres ou AR), ce serait très très risqué
  • se conformer à ce qui est écrit sur le papier, qui doit préciser le lieu, la date, les horaires. Ca ne correspond pas forcément à la durée d'une garde, c'est le préfet qui décide
  • on est réquisitionné en tant que médecin, donc forcément avec notre matériel
    on se fait payer par le patient les honoraires habituels et on sera payé en plus la réquisition (dans 2 ou 3 ans si tout va bien)
  • au niveau assurance, on est complètement en mission de service public
  • les réquisitions peuvent toucher tous les médecins, grévistes ou non grévistes, libéraux, salariés, généralistes ou spécialistes, si la préfecture ne précise pas au Conseil de l'Ordre quels médecins sont ciblés. Mais en général, maintenant ils sont avertis, et demandent la liste des généralistes libéraux. Le CDOM n'a l'obligation que de fournir la liste des médecins exemptés.


Enfin, si vous souhaitez impressionner notre gouvernement, inscrivez-vous sur le site du Quotidien du Médecin, qui recense les médecins protestataires. Vous donnez votre nom pour vous inscrire (ou un pseudo si vous préférez), mais seul le nombre de cabinets fermés apparaît sur la carte.


Je vous souhaite de très bonnes fêtes. Profitez du contexte pour vous reposer et retrouver le plaisir d'exercer un si beau métier. Vous verrez, le médecin sera de nouveau honoré dans ce pays !

Pour adhérer à la FMF, cliquez sur le lien
Ce courrier a été envoyé à [Adresse email]
S'abonner à la liste de diffusion FMF
Se désabonner.

 

La FMF construit l'avenir
de la médecine libérale

Top