×
 

Point hebdo FMF


par Patricia Lefébure
 

Point-hebdo FMF du 06-02-2022

Publié le : 7 février 2022

Chers amis,

Je pensais vous laisser tranquilles cette semaine, mais une info m’oblige à prendre la plume (ou plutôt le clavier).

Le Ministère de la Santé a en effet finalement décidé qu’un Covid attrapé après la 1ère ou la 2ème dose de vaccin équivaut à 1 dose de vaccin. Cela paraît évident, mais j’avais bien insisté la semaine dernière sur le fait que ce n’était pas reconnu ainsi. Bonne nouvelle donc pour certains qui échappent au rappel, et tant pis pour les autres qui l’ont déjà fait.

Par ailleurs, les patients dans la situation Covid+vaccin+rappel avant le 1er février doivent actualiser leur Pass vaccinal sur le site d’attestation pour obtenir un Pass valable 2/1 et non 2/2 comme auparavant.

J’en profite alors pour continuer de vous décortiquer l’avenant 9 de la Convention. Après les revalorisations au 1er avril (cf mon dernier Point Hebdo), voici l’Art.3 qui porte sur le Service d’Accès aux Soins (SAS). Dispositif mis en place aux heures d’ouverture des cabinets (hors horaires de Permanence Des Soins donc). Constatant la dégradation catastrophique de l’accès aux soins pour les patients, que les gouvernements successifs ont créée depuis une quinzaine d’années, notre Ministre M. Olivier Véran a décidé tout simplement d’obliger les médecins généralistes à recevoir tout patient qui le nécessite dans les 48H. Comment ? Le médecin doit acheter/louer une plate-forme de RDV en ligne, et mettre à disposition du régulateur du centre 15 des plages de 2 heures de RDV disponibles par semaine. Oui oui, vous avez bien lu, nous ne déciderons plus des patients à recevoir dans notre cabinet, c’est le régulateur. Interdiction évidemment d’y inscrire ses propres patients. Ceux-là devront aller consulter un autre médecin. Logique, non ?

Pour nous remercier nous aurons droit à 200 points sur le forfait structure, + quelques points supplémentaires dont je vous épargne le calcul, qui nous serons versés en juin de l’année suivante.

Le fameux régulateur du SAS sera un médecin généraliste aussi, et sera payé 90 euros par heure.

L’article 4 traite du Numérique en Santé. Il stipule que la Caisse va directement verser aux éditeurs de logiciels médicaux la facture de mise en place d’interopérabilité entre logiciels et Dossier Médical Partagé (DMP) et Messagerie Sécurisée de santé (MSS). « Services » (ils appellent ça comme ça) que nous serons évidemment obligés d’utiliser. Les médecins traitants devront de plus créer des Volets de Synthèse Médicale pour leurs patients en ALD. Ils recevront 1500 euros pour 50% de VSM créés, et 3000 euros pour 90% créés. J’espère que vous travaillez dans des zones de patients jeunes et en bonne santé avec peu d’ALD ; les 50% voire 90% seront vite atteints. Attention, cette prime n’est valable que la première année, pour la création de la synthèse. Après il faudra l’entretenir, mais totalement bénévolement.

Je vous avais prévenus la semaine dernière, l’avenant 9 est très très indigeste. La FMF ne l’a évidemment pas signé.

A force de nous contraindre, ils vont bien y réussir, à nous faire nous déconventionner !

Je vous souhaite malgré tout une bonne semaine

 

La FMF construit l'avenir
de la médecine libérale

Top