×
 

Point hebdo FMF


par Patricia Lefébure
 

Point Hebdo FMF 78 du 23-02-2013

Publié le : 23 février 2013

Chers amis,

En attendant de reprendre mes points hebdo (bientôt, c’est promis), voici quelques nouvelles de la vie syndicale.

- le 20 février était la date butoir pour la déclaration des indicateurs du P4P (en langage Sécu, ROSP : Relevé des Objectifs de Santé Publique, peut-être pour faire oublier que le P4P a été aboli dans tous les pays où il avait été mis en place avant nous). Tous les médecins sont concernés par le module « modernisation du cabinet », alias équipement informatique, et seuls les généralistes et les cardiologues pour les indicateurs cliniques. Quelques remarques sur ce sujet :
au 15 février, 72% des médecins avaient renseigné le volet « informatique », mais seuls 40% des MG et cardios avaient rempli les indicateurs cliniques. La CPAM a envoyé un formulaire papier début février à ceux qui n’avaient encore rien déclaré. Les MG attentifs et ayant la Convention pour bible, ont remarqué qu’il y était demandé des indicateurs non inscrits dans la Convention. Je m’en suis inquiétée lors de la CPL du 15 février, et il m’a été répondu que la CPAM avait envoyé le même formulaire aux MG et aux cardiologues pour ne pas se compliquer la vie. Les MG ont donc dû remplir les item réservés aux cardios. Du travail de recueil inutile donc, ai-je fait remarquer : haussement d’épaules en face.

  1. j’ai également demandé si le taux de 66% de télétransmission était négociable pour obtenir la prime « informatique », en donnant l’exemple de notre trésorier Stéphane MOUCHE, qui a la mauvaise idée d’aller en EHPAD et d’être consciencieux au point de prendre des remplaçants en son absence, tous actes non « télétransmettables ». « Non négociable », m’a répondu Mme STRIPPE, adjointe au responsable des prof de santé. Là surprise, Frédéric Prudhomme (SML et Président du CDOM) s’est insurgé en disant que cette intolérance allait à l’encontre de la qualité des soins. Finalement, le Directeur NEGARET a admis étudier les situations proches de 66%.
    Donc SI VOUS ETES PROCHES DE 66% DE TELETRANSMISSION ET QUE LA SECU VOUS REFUSE LA PRIME, FAITES-LE MOI SAVOIR !
  2. autre point de contentieux : notre ami Christian LEHMANN utilise un logiciel-métier un peu ancien dons sans contrat de maintenance, et comme il était béta-testeur, il n’a pas de facture d’achat. La CPAM lui refuse donc la prime. Là aussi, nous allons intervenir.
    Les prochaines CPL promettent d’être houleuses, avec ce P4P. Surtout faites-moi remonter tous vos soucis à ce sujet ++

- ca commence à s’agiter autour de la mise en œuvre de l’avenant n°8. Le directeur Négaret nous a expliqué en CPL le calendrier : ciblage des « dépasseurs excessifs » et envoi d’un courrier d’alerte en avril. Puis 2 mois d’observation, et si le médecin persiste, lancement de la procédure de sanction en septembre.
Dès mars, les délégués Assurance Maladie (DAM) vont rendre visite aux médecins secteur 2 pour leur vendre le Contrat d’Accès aux Soins. Ils vont mettre en avant un gain, de 2000 euros par an pour les MG à 8000 pour les autres spécialistes, par la participation de la Caisse aux charges sociales. Mais attention, ces bénéfices ne concernent que l’année 2013, comme l’a fait remarquer Benoît VIGNES, notre représentant du BLOC. Car ensuite, l’étau va se resserrer, et les tarifs devront baisser, ce qui rendra la situation beaucoup moins attractive. Médecins S2, n’écoutez pas le chant des sirènes !!
Sur l’avenant 8 toujours, les syndicats signataires commencent à prendre peur en voyant les conséquences de leur signature. « C’est un peu tard », répond la FMF dans un communiqué acerbe Signer mais ne pas assumer sa signature

- Par ailleurs, la Convention s’enrichit de 2 avenants, que nous avons pu signer.

  1. Le N°9 concerne les généralistes, avec 2 mesures importantes :
    le forfait médecin traitant concernera aussi les patients en post-ALD, c’est à dire ceux qui sont « guéris » de leur cancer mais qui continuent à avoir des examens de surveillance.
    la Caisse participe désormais aux charges sociales des actes effectués en EHPAD pour lesquels le médecin est payé non par le patient mais par l’EHPAD. Jusqu’à présent, ces actes étaient considérés comme non-conventionnels car régis par contrat entre le médecin et l’EHPAD. Ce qui, théoriquement, nous permettait de sortir des 23 euros, mais ce n’était jamais fait (décidément, les médecins ont un vrai problème avec l’argent). Donc intérêt de les déclarer comme revenus conventionnels.
  2. Le N°10 instaure le P4P pour les gastro-entérologues. Grosse discussion au sein de la FMF pour décider de signer ou pas. Sachant que nous sommes opposés au principe même du P4P. Mais nos gastros nous ont demandé de signer, alors nous l’avons fait : la FMF, le syndicat qui respecte sa base.

- une CPAM zélée (« créative », dirait Rocky) a envoyé un courrier à un médecin inscrivant trop souvent « non substituable », lui demandant de prouver la pertinence de ses mentions par la déclaration des effets secondaires des génériques au centre de pharmaco-vigilance. Il est bien évident que si la CPAM 78 s’avisait de faire de même, nous serions amenés à demander à nos patients de déclarer tous les effets secondaires ressentis (ils ont le droit maintenant de le faire eux-mêmes), ce qui emboliserait quelque peu lesdits centres.

- toujours dans le registre vexations, une émission télévisée a affirmé que 28% des actes médicaux de ville n’étaient pas justifiés. Ce qui n’arrive bien-entendu jamais chez les autres professionnels. Jamais de réunions inutiles dans les Ministères, de procédures inutiles dans les administrations, … Notre excellent Marcel Garrigou-Grandchamp n’a pu s’empêcher de répondre : Les dépenses médicales qualifiées « d’inutiles »

- enfin, petite info : le billet de 5 euros va changer de look à partir de mai http://www.nouveaux-billets-euro.eu/Les-billets-en-euros/Les-billets-en-euros-7-1/LE-NOUVEAU-BILLET-DE-5-EUROS . Enfin, quand je dis « changer de look », c’est le jeu des 7 erreurs, il faut être attentif. Ca aussi, ça n’était pas un acte inutile !

Bonne semaine à tous
Amitiés
Patricia Lefébure
06 07 65 28 72

 

La FMF construit l'avenir
de la médecine libérale

Top