×
 

Actualités

Les négociations conventionnelles patinent

Publié le 27 avril 2011, par

Mêmes acteurs, même décor... Même scénario. La troisième séance de négociation conventionnelle s’est à peu de choses près déroulée comme la précédente. Dès l’entame de la réunion, la CSMF et le SML ont protesté contre la présence d’étudiants (ANEMF) et d’internes (ISNIH et ISNAR-IMG) dans les délégations de MG-France et du BLOC.

Les deux syndicats avaient prévenu qu’ils ne s’attarderaient pas si les discussions ne se déroulaient pas à « huis clos », entre les seuls syndicats représentatifs. Le directeur de l’Union nationale des caisses d’assurance-maladie (UNCAM" data-scaytid="13">UNCAM) a tenté d’apaiser les esprits. « Je lance un appel à la responsabilité des syndicats représentatifs pour essayer de dégager les conditions d’une négociation sereine, a confié Frédéric van Roekeghem, avant d’entrer en salle de réunion. Pour cette séance consacrée aux spécialités cliniques, il est clair que la présence de tous les syndicats et en particulier de la CSMF et du SML est indispensable au bon déroulement de cette négociation. En fonction des prises de position de chacun, on avisera. » Devant le blocage auquel il était confronté, le directeur de l’UNCAM a procédé à une interruption de séance pour s’entretenir avec les présidents des cinq syndicats représentatifs et tenter de trouver une issue. Ce conciliabule a duré plus d’une heure et demie. Après trois heures de discussion infructueuses, la CSMF et le SML ont quitté les premiers la réunion qui a pris fin vers 17 h 30.

Les spécialités cliniques, qui étaient le thème de la réunion du jour, n’ont finalement pas été abordées.

Huit autres réunions étaient initialement programmées d’ici au 30 juin, date à laquelle le directeur de l’Assurance-maladie souhaitait conclure la prochaine convention médicale. Ce calendrier est remis en question. La prochaine séance programmée mercredi 4 mai a été annulée. L’hypothèse de réunions multilatérales – en fonction des affinités des syndicats – a été avancée par l’Assurance-maladie. Le CSMF et le SML y sont favorables. Le directeur de l’UNCAM a indiqué qu’il se prononcerait d’ici une semaine sur la méthode de négociation qu’il retiendrait. Des négociations exclusivement bilatérales constitueraient une première dans l’histoire conventionnelle.

› CHRISTOPHE GATTUSO

Voir sur lequotidiendumedecin.fr/

Autres actualités

La FMF construit l'avenir
de la médecine libérale

Top