×
< -->
 

Ca se passe sur FMF TV !

La FMF : un syndicat à l’écoute des médecins

Publié le 4 février 2021

Version texte

Dr Stéphane PINARD

Cher confrère, chère consœur,
L’année 2020 se termine enfin !
Une année quasiment centrée sur la covid-19
On en aurait presque oublié la souffrance des soignants, les urgences qui explosent, le mal-être des professionnels de santé, la désertification médicale, les difficultés d’accès aux soins
Totalement inefficaces, nos tutelles ne pourront pas plus longtemps nous ignorer.
Pour relancer le système de santé français, nous devons donc être force de proposition, en accord avec nos vraies difficultés.
Il va falloir nous unir pour proposer un vrai plan de relance.
Pas un simulacre de Ségur hospitalo-centré qui a été écrit à la hâte en quelques semaines.
Les idées fortes que nous allons vous proposer aujourd’hui constituent un vrai plan pour relancer l’offre de soin et dynamiser le système de santé français
Tous les acronymes CPTS, SAS, GHT, CCAM, ROSP, qui sont des pures imaginations technocratiques, sont non seulement difficiles à mettre en œuvre sur le terrain, en plus ne répondent en aucun cas à nos vraies problématiques de terrain.
Pire encore, elles nous compliquent la vie et découragent les plus motivés, une certitude : il n’existe pas et il n’existera jamais de médecine sans médecin.
Donc ensemble redonnons confiance aux médecins français !
Il faut absolument leur redonner envie de s’installer en libéral, pour soigner avec simplicité et sécurité.

Dr Geneviève RICHARD

Il est temps de prendre soin de ceux qui soignent !
Certes le libéral est la solution la plus efficace et la moins coûteuse pour doper l’offre de soins ambulatoires.
Cependant pour inciter les jeunes médecins à s’installer massivement, outre la revalorisation et la simplification, il est temps de rassurer et de protéger.
Pourquoi 90 jours de carences lorsque nous sommes malades ?
Pourquoi ne pouvons-nous vivre les grossesses et les maternités en toute sérénité ?
Pourquoi ne pouvons-nous être rassurés sur nos retraites alors que nous avons les carrières les plus courtes et les études les plus longues ?
Avec la FMF je me bats pour que les médecins connaissent de meilleures conditions d’exercice et puissent se consacrer sereinement aux besoins de santé de la population.

Dr Claude BRONNER

Après le traumatisme initial de la covid, le Ségur de la santé a trouvé plusieurs milliards à mettre sur l’hôpital.
Rien sur la ville...
Nous restons avec notre nomenclature complètement obsolète : MIS C2 V2 C1,74 VAC à plusieurs niveaux, rien que pour la covid !
Une CCAM qui est à revoir de fond en comble, à la fois dans ses définitions et dans ses tarifs
Une obligation de pouvoir cumuler des actes en C et des actes techniques, alors que ce n’est pas le cas.
Toutes ces réformes sont absolument indispensables, tout le monde en est d’accord.
Mais qui fera bouger cela ?!

Dr Stéphanie LIU

Il va falloir qu’on arrête avec la paperasse !
Entre les demandes d’ordonnances de kiné et de vitamine D, de lunettes, les certificats totalement inutiles pour retourner à la salle de sport ou pour aller aux toilettes pendant les heures de travail, les dossiers à remplir pour les beaux yeux de nos administratifs, on va encore nous reprocher de ne pas être assez disponibles pour nos patients.
Commencez par nous lâcher avec ces papiers, on n’a pas choisi la médecine générale pour ça.
Alors donnez-nous les moyens de faire de la vraie médecine.

Dr Mickaël FRUGIER

Un jeune sur dix s’installe à la fin de ses études médicales.
Cinq millions de français n’ont aujourd’hui plus accès à un médecin traitant.
Les délais de prise en charge pour les spécialistes de 2nd recours ou pour les examens d’imagerie sont en train de s’allonger partout sur le territoire.
Mais aujourd’hui nous payons l’inertie administrative qui peine à suivre les évolutions sociétales et les aspirations des médecins d’aujourd’hui.
A partir de là que faire ?
Il faut bien entendu redonner une attractivité à la médecine libérale.
Attractivité qu’elle avait d’antan
Pour ce faire il faut bien sûr valoriser l’acte médical à sa juste valeur, favoriser l’installation des jeunes, oublier les contraintes à l’installation, avoir de réelles mesures incitatives qui reposent sur diagnostic territorial de proximité.
Il faut simplifier la nomenclature.
Nous donner les moyens d’embaucher du personnel dans nos cabinets sans fausses mesures ou avec notions de rentabilité comme dans le cadre des assistants médicaux.

Dr Stéphane PINARD

La FMF est un syndicat indépendant financièrement
La FMF est un syndicat polycatégoriel qui défend tous les médecins
La FMF c’est 1 médecin = 1 voix
La FMF c’est 100000 façons d’exercer
Rejoignez-nous pour lutter contre ce qui n’a plus de sens
Ensemble nous serons force de proposition
Ensemble nous devons défendre et sauver notre belle profession.

Les vidéos similaires

La FMF construit l'avenir
de la médecine libérale

Top