×
 

Actualités

L’HOSPITALOCENTRITE : ÇA SE SOIGNE ?

Publié le 27 mars 2014, par Jean-Paul HAMON

http://www.w3.org/TR/html4/strict.dtd">

Communiqué de la Fédération des Médecins de France
Logo FMF-com

L'HOSPITALOCENTRITE : ÇA SE SOIGNE ?

Alors que les médecins généralistes avaient fini par s'habituer aux mesures vexatoires des prescriptions initiées obligatoirement par les hospitaliers,
voici que les neurologues libéraux sont à leur tour frappés par l'hospitalocentrite aiguë ministérielle :
la FMF dénonce l'hospitalo-centrisme borné qui fait interdire à des neurologues libéraux d'initier un nouveau traitement en ville, alors qu'ils pourraient le faire s'ils consultent à l'hôpital.


C'est le cas pour le  Sativex (cannabioïde dans la SEP)
l'ANSM a décidé de mettre une prescription initiale par le neurologue ou le rééducateur hospitalier
alors que le traitement ne nécessite aucune précaution particulière à l'initiation.

L'ANSM pratique une  discrimination  tellement ordinaire entre Libéral et Public qu'il suffit au médecin libéral d'avoir une consultation ou une vacation hospitalière pour pouvoir prescrire.

Il est bien connu que  le médecin libéral devient beaucoup  plus compétent et beaucoup plus honnête dès qu'il coiffe sa toque hospitalière.
Il est bien connu que l'interne de neurologie est plus "compétent et responsable" que le spécialiste pratiquant  depuis 15 ans en ville.
Il y a bien évidement plus de sécurité avec un tampon anonyme de l'hôpital qu'une prescription chez un neurologue libéral identifié en son bureau avec son en-tête et son tampon…
Un médecin hospitalier neurologue qui ne pratique jamais dans la SEP peut ainsi prescrire et initier des médicaments alors que le spécialiste de ville de la SEP  ne le peut pas…

Les problèmes de prescriptions dans la spécialité de neurologie s'accumulent : Dompéridone dans le parkinson , le Gilenya dans la SEP ou le renouvellement ne peut être que hospitalier … des Demande d'ATU uniquement si vous êtes hospitalier ...


La FMF exige que cesse ces discriminations entre spécialistes de même formation uniquement en raison de leur appartenance au libéral ou au public.
La FMF exige que les tutelles entendent les revendications des neurologues libéraux touchés à leur tour par cet hospitalo-centrisme en vigueur dans toute l'administration.



"9 janvier 2014"
SATIVEX® : l'autorisation de mise sur le marché accordée au médicament

L'agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) vient d'accorder au SATIVEX®, par décision de ce 8 janvier 2014, une autorisation de mise sur le marché (AMM).
Marisol Touraine, ministre des affaires sociales et de la santé, avait ouvert la possibilité, par un décret du 5 juin dernier, que des médicaments dérivés du cannabis sollicitent une AMM en France.
Le SATIVEX®, commercialisé dans plusieurs pays européens, notamment en Allemagne et au Royaume-Uni, est un médicament utilisé chez certains patients atteints de sclérose en plaques, pour soulager les contractures sévères (spasticité), résistantes aux autres traitements.
Le traitement devra être initié par un neurologue et un réeducateur hospitalier.
L'AMM est une étape préalable à la commercialisation du produit, qui
interviendra à l'initiative du laboratoire."


Contact:Dr Jean-Paul HAMON
Président de la FMF
Tél. 06 60 62 00 67
Siège social: 10 boulevard des frères Vigouroux 92140 Clamart
Site internet: http://www.fmfpro.org
 

Autres actualités

La FMF construit l'avenir
de la médecine libérale

Top