×
 

Actualités

L’ACI CPTS : pas pour moi !

Publié le 4 juin 2019, par Gilles Tonani

Sur ce sujet des CPTS, je ne peux pas laisser passer l’idée que la FMF ne défende pas coûte que coûte nos convictions libérales, l’ADN de notre investissement syndical et qu’elle ne se mette pas en travers fermement d’une dérive à grande vitesse vers une médecine complètement administrée par d’autres que les médecins libéraux qui ne seront qu’un rouage dans un système toujours plus contraignant par le blocage de nos honoraires et notre assujettissement à des forfaits dégressifs au file du temps.

On ne peut pas comparer l’ACI des SPP (Structures Plur-Professionnelles) à l’ACI des CPTS même si finalement l’ACI des SPP a servi de jalon à l’ACI des CPTS ; l’ACI des SPP, on le prend ou on ne le prend pas et surtout les fonds servent à rémunérer réellement le temps et l’investissement des professionnels de santé de la SPP alors que les fonds de l’ACI des CPTS vont servir à faire tourner un énorme machin administratif où les libéraux finiront par être inaudibles, broyés, noyés dans la masse et on voit poindre le conventionnement sélectif et la remise en cause même de la liberté d’installation !!!! Par contre ils devront assurer l’accès aux soins non programmés, devenir Médecin Traitant pour la population de la CPTS. Très forts les politiques, très, très forts, en effet comment peut-on s’opposer à ces nobles desseins ? et au passage on bascule la responsabilité de l’accès aux soins sur les professionnels de santé libéraux après des décennies de destruction de l’exercice libéral par l’incurie de conseillers politiques qui ont inventé le MICA et diminué le numérus clausus pendant des années.

Il faut se souvenir qu’au cours des négociations, la caisse a tenté de rendre d’emblée obligatoire la prise en charge des Soins non programmés et l’accès au MT. La bouchée était trop grosse mais n’en doutez pas, la caisse et les politiques y reviendront lorsque les CPTS seront en place et effectivement les libéraux ne pourront plus exercer en dehors de celle-ci. On y va la fleur au fusil…j’espère que la FMF, non !!!!!!
Il ne faut donc pas passer cette ligne rouge et il faut le dire d’emblée ; il est peut-être trop tard ?

Je me suis investi énormément dans la restructuration territoriale en Normandie, les PSLA ; j’ai milité pour donner des moyens aux équipes pluriprofessionnelles pour mettre en œuvre leurs projets de santé mais je voterai contre l’ACI des CPTS et toute la philosophie perverse qu’elles portent en leur sein.

Autres actualités

La FMF construit l'avenir
de la médecine libérale

Top