×
 

Actualités

CPTS ou pas CPTS ?

Publié le 22 décembre 2019, par Philippe PARANQUE

CPTS ou pas CPTS ? ... le sujet n’est pas foncièrement celui-là ...
Plus le système prend l’eau, plus on nous invente des usines à gaz à coups de millions, dans lesquelles nous n’avons au mieux qu’un rôle de second plan.

Avons-nous d’autre choix que nous bousculer, aller de l’avant et démontrer que les libéraux en ville, par des initiatives locales, sont aussi capables d’apporter des solutions pertinentes, mais avec de vrais cas d’usages et services rendus et sans dilapider l’argent public ?

On peut continuer de pleurer sur leur incurie et ne rien proposer ... en attendant une fin d’activité prochaine.
Il est certain que demain l’ensemble du dispositif sera remanié, gouverné et coordonné par d’autres que les Docteurs libéraux (Hôpitaux, Dispositifs d’Appui à la Coordination - DAC, Doctolib....)

On peut aussi concevoir de se mobiliser, de monter des projets de coordinations territoriales et de proposer d’organiser des réponses avec des "Docteurs acteurs consentants" pour des patients orphelins de médecin traitant. Cela a du sens (même si nous sommes déjà tous débordés…) et sera toujours plus valorisant et responsable que d’attendre qu’ils finissent par nous l’imposer (et il n’y aura pas d’autres choix)....
Nous ne pouvons nier la problématique populationnelle d’accès à certaines prises en charge pour soins "justifiés".
Nous n’en sommes pas responsables (quoique nos ainés ont sans doute participé à certains choix politiques discutables), mais nous pouvons en responsabilité apporter notre compétence et légitimité dans la gouvernance des dispositifs de sauvetage mis en place.

N’attendons pas qu’ils aient tout réinventé, hors la médecine libérale (mais avec quand même des médecins "libéraux" contraints) !!

Sans doute aurez-vous entendu cette idée géniale : équiper les nouveaux centres SAS 113 d’une interface qui présenterait tous les créneaux libres dans Doctolib (partenaire)... La machine publique va lire les disponibilités de chaque médecin "libéral" pour lui "imposer" un patient (à qui on impose aussi du coup le docteur) … Pernicieux, vous ne le verrez même pas venir....
Une expérimentation est déjà programmée début 2020...

CPTS ou pas CPTS ... peu importe, mais bougeons nous, chacun sur nos territoire avec des projets réalistes, aussi modestes soient-ils. Nous serons toujours plus proches des réalités de terrain et légitimes à porter les bonnes volontés individuelles de chacun à s’engager : "un peu", "beaucoup" ... ou "pas du tout" (mais là il se pourrait que ce ne soit pas longtemps permis).

Sur notre département (91) nous avons déployé depuis 5 ans une dynamique de coordination interprofessionnelle, appuyée sur la plateforme Entr’Actes... Nous ne rentrons pas dans les cases qu’"ils" ont depuis inventées... ils tentent de nous broyer … sauf que devant la dynamique, les cas d’usage quotidien indiscutables et le moindre coût du dispositif, nous les contraignons à nous entendre …
Notre survie est de garder la main sur la gouvernance, nos outils, nos dynamiques ... CPTS ou pas CPTS ? ce n’est qu’une enveloppe....

Joyeux Noël à tous.

Autres actualités

La FMF construit l'avenir
de la médecine libérale

Top