×
 

Actualités

Angoulême : la FMF dénonce les conditions de réquisitions pour les gardes à vue

Publié le 11 octobre 2013, par Jean-Paul HAMON

http://www.w3.org/TR/html4/strict.dtd">

Communiqué de la Fédération des Médecins de France
Logo FMF-com


La FMF (Fédération des Médecins de France) soutient la lutte des Médecins d’Angoulême contre les conditions inacceptables dans lesquelles leur sont imposées les réquisitions pour gardés à vue.

Les conditions de l’exercice médical en ville  ont été fragilisées depuis deux décennies au point d’être la vraie cause de l’extension des déserts médicaux,
Imposer à un médecin de quitter son cabinet pendant une heure à une heure et demie en laissant les patients en salle d’attente désemparés n’est tout simplement plus possible alors que les temps de travail au cabinet sont couramment de l’ordre de 55 heures hebdomadaires.

 L’examen des gardés à vue est  à Angoulême systématiquement dévolu au médecin de garde, déjà en surrégime du fait de sa garde,
C'est une aberration dangereuse et irresponsable, mettant le médecin dans des conditions difficilement compatibles avec la qualité des soins que méritent tant ses patients habituels, que ceux qui s’adressent à lui pour la garde et que les gardés à vue.

Pour tous, il est tenu légalement non seulement à des soins appropriés et consciencieux dans des conditions adéquates, mais à l’observation du principe de précaution, et d’orienter le patient si ces conditions ne sont pas réunies.

Sur tous ces points la responsabilité des médecins est engagée autant que celle des autorités qui ne feraient pas bénéficier les gardés à vue de leur droit à consulter un médecin.

Les médecins pas plus que les Officiers de Police Judiciaire ne votent les lois.
 
Les parlementaires français ont édicté des droits pour les gardés à vue sans voter les moyens pour les rendre effectifs partout.

Les médecins n’y peuvent rien, pas plus que les Officiers de Police Judiciaire.
 
Utiliser les appels au centre 15 dédié aux appels médicaux urgents pour espérer résoudre le problème n’est pas admissible.

Le manque de respect en paroles et en actes vis-à-vis des médecins coincés dans des exigences inconciliables est  inacceptable .
 
La FMF soutient la lutte des médecins d’Angoulême et leur revendication de la création d’une Unité Médico-Judiciaire comme dans les grandes villes, seule mesure cohérente avec les lois votées par le Parlement


Contact:
Dr Jean-Paul HAMON
Président de la FMF
Tél. 06 60 62 00 67
Siège social: 10 boulevard des frères Vigouroux 92140 Clamart
Site internet: http://www.fmfpro.org

Si vous ne souhaitez plus recevoir les communiqués de la FMF, cliquez ici

Pour adhérer à la FMF, cliquez ici
 

Autres actualités

La FMF construit l'avenir
de la médecine libérale

Top