×
 

Actualités

Voeux de la FMF pour 2017

Publié le 1er janvier 2017, par Jean-Paul HAMON

2017 doit être l’année du courage et de la fin du dogmatisme dans le domaine de la santé.

Depuis 2012, les médecins libéraux ont été l’objet de toutes les attaques au nom d’un dogmatisme rétrograde et décadent.

En 2017 la FMF attend simplement que le cauchemar s’arrête et que le nouveau Président de la République fasse la réforme nécessaire afin de stopper l’hémorragie libérale :

  • une réforme où l’accès aux soins pour tous soit garanti
  • une réforme où le rôle de chacun soit défini
  • une réforme mettant fin au « tout hôpital » .

Nous ne pouvons plus laisser 10 milliards d’euros de dettes supplémentaires chaque année à nos enfants ni laisser les assurances complémentaires ponctionner plus de 35 milliards aux Français tout en remboursant de moins en moins.

Nous ne pouvons plus continuer à financer des petits hôpitaux obsolètes, voire dangereux, et dépenser 15 milliards de plus en hospitalisation que nos voisins européens .

Nous ne pouvons plus accepter que des médicaments classés ASMR 5 puissent arriver sur le marché en générant des surcoûts de plus de 2 milliards.

Nous ne pouvons plus accepter que les médecins libéraux de premier recours n’aient pas les moyens de travailler avec le personnel nécessaire, ni le respect indispensable à leur exercice.

Nous ne pouvons plus accepter que la valeur globale des actes (y compris les suppléments payés directement par la sécurité sociale) en France soit inférieure de 40% à la moyenne des tarifs européens !

Nous ne pouvons plus accepter les attaques sur le montant des compléments d’honoraires alors que l’État a cessé de rembourser l’optique il y a 50 ans et la chirurgie il y a plus de 30 ans

2017 sera l’année des derniers espoirs pour sauver notre système de santé solidaire

La FMF fera en sorte que son programme soit appliqué :

  • Modification des études avec un nécessaire passage en libéral dans toutes les spécialités pour que les jeunes médecins diplômés n’aient plus peur de s’installer en libéral
  • Responsabilisation du patient dans le parcours de soin avec la fin du libre accès à l’hôpital
  • Un hôpital qui devra rester dans ses murs mais avoir les moyens de ses missions de troisième recours
  • Attributions de moyens à la médecine libérale de ville pour assurer le premier et le deuxième recours
  • Coordination des soins qui devra être effective en respectant la confidentialité des données du patient menacées de commercialisation .

Contrairement à tout ce qui s’est passé depuis 20 ans la santé sera au cœur du débat électoral.

La FMF entend y prendre sa place et, les élections passées, exigera un calendrier de la réforme lors de son congrès qui se tiendra à Marseille les 8, 9 et 10 juin 2017.

La FMF souhaite aux médecins et aux français une année sans Sophia, ni Prado et encore moins des prétendus réseaux "de soins".

la FMF souhaite que la confidentialité des données du patient soit respectée et que le ministre de la Santé s’oppose fermement aux demandes de certaines Mutuelles qui voudraient intégrer le génome des français dans leurs dossiers.

En 2016 la FMF a pris ses responsabilités en signant une convention non structurante mais se réserve le droit de la quitter si elle ne réussit pas à la rendre attractive

2017 prouvera que la FMF n’a pas changé et qu’elle continuera avec sa cellule juridique à défendre les médecins harcelés par les caisses.

2017 doit être l’année du courage et de la fin du dogmatisme dans le domaine de la santé.

Autres actualités

La FMF construit l'avenir
de la médecine libérale

Top