×
 

Actualités

VGS-MD-MU en EHPAD : le calendrier prend la CNAM en otage

Publié le 1er octobre 2020, par Richard TALBOT (Admin)

La CNAM est décidément régulièrement confrontée au principe de réalité par l’épidémie de COVID19.

Et se prend régulièrement les pieds dans le tapis à ce propos.

Officiellement la dérogation pour le cumul de la cotation VGS+MD+MU s’arrêtait hier soir 30/09/2020 à minuit.

Le site de l’assurance maladie l’affichait encore ce matin à 8h16

Mais tous les représentants des syndicats représentatifs ont reçu hier 30/09/2020 à 16h52 (juste avant la fermeture des bureaux) un mail les informant de la prolongation de cette dérogation jusqu’au 31/12/2020.

Message du 30/09/20 16:52
De : "GCNAM757_SECRETARIAT-DPROF" <secretariat.dprof.cnam@assurance-maladie.fr>

Objet : Mesures dérogatoires EHPAD : informations sur la prolongation des mesures

Bonjour,

Pour répondre à la crise sanitaire liée à l’épidémie de Covid-19, s’agissant des établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD), la situation justifie que les mesures dérogatoires (à savoir les majorations d’actes -facturation de la majoration d’urgence (MU) pour chaque visite-, le remboursement en sus du forfait de soins pour les soins réalisés par les médecins libéraux, ainsi que les vacations rémunérées à la ½ journée) soient prolongées jusqu’au 31 décembre 2020.

Nous vous remercions par avance pour votre engagement et votre mobilisation.

Bien cordialement,

Le Secrétariat du Département des Professions de santé

Alors bien sûr nous nous réjouissons de la prolongation évidemment nécessaire de cette dérogation.

Mais nous ne pouvons que nous étonner d’un tel manque d’anticipation et d’information des médecins libéraux (et des EHPAD aussi forcément) qui ressemble à s’y méprendre à de la précipitation forcée par le calendrier et l’imminence de l’échéance de cette mesure.

Dans le même ordre d’idée, il eût été agréable - et normal - que la CNAM pensât à informer les médecins libéraux de la prolongation de la prise en charge dérogatoire en soins particuliers exonérés (EXO 3) et donc en tiers payant intégal des téléconsultations jusqu’au 31/12/2022.

Encore une mesure qui nous satisfait.

Mais que nous avons apprise hier en ouvrant la presse … alors même que tous les syndicats représentatifs ont passé hier 3 heures à la CNAM avec sa direction dans le cadre des négociations de l’avenant 9.

Drôle d’idée du respect mutuel que se doivent des gens qui se considèrent comme des partenaires.

Autres actualités

La FMF construit l'avenir
de la médecine libérale

Top