×
 

UG Zapping


par Claude Bronner
 

UG Zapping n° 153

Publié le : 13 mai 2020

UG Zapping

N°153 11 mai 2020
GÉNÉRALISTES : PARÉS AU DÉCONFINEMENT !

Dominique Dupagne lance le débat "Plaidoyer pour un débat sur le déconfinement. Avons-nous choisi la bonne stratégie après le 11 mai ?". Trop ou trop peu, c'est tout le débat. Il rajoute par ailleurs une analyse de l'étude du NHS sur la mortalité en Angleterre qui montre un point essentiel de manière encore indiscutable : c'est l'importance phénoménale de l'âge sur les décès en regard des autres facteurs de risque. Dominique Dupagne l'exprime avec deux graphiques : un pour tous les décès et un autre en excluant les plus de 80 ans.

On déconfine, lentement, avec des précautions. Dans de nombreux endroits, les médecins n'ont plus vu de nouveaux cas de Covid depuis un moment. Mais dans d'autres, de petits clusters apparaissent (exemple de la Dordogne illustrée par Jean-Yves Nau ou par la presse et télé locale) et ils ne demandent qu'à grossir. Personne n'a envie de revoir les réas saturées, personne n'a envie de revivre les décès par centaines et de repartir en confinement dans quelques temps. Pour gérer la situation, madame Lacaisse a mis en place un dispositif (contact-Covid_Si_Dep) qui permet le repérage rapide des patients contaminés (malheureusement sur les seuls critères de positivité du test ou de scanner positif pour le moment). Elle fait pour cela appel à la participation des médecins en leur demandant de renseigner (avec l'accord du patient) une interface Ameli. Les médecins pourront aussi signaler les cas contacts, mais sans obligation et s'ils ne le font pas, madame Lacaisse prendra le relais.
Tollé dans le Landerneau bien illustré par deux dessins de Van Aderr avec un timbre symbolique à 55€ et de l'humour sur les 2 € et 4 € prévus au départ pour le travail de saisie des cas contacts. L'Ordre des médecins a été à la hauteur aussi avec un communiqué refusant une rémunération pour les médecins. Tout cela rapporté par Jean-Yves Nau "Covid : pourquoi est-il immoral de rémunérer les médecins participant au « contact tracing » ?".

Rappelons que les 55 € sont ceux d'une consultation complexe d'annonce d'un Covid + et d'accompagnement du patient dans ce moment angoissant. Bref, la rémunération d'un travail réel ! On peut trouver que c'est trop peu, mais c'est toujours mieux que 25 € ! Il y a un moment où il faut être logique. On s'est plaint à juste titre de ce que la médecine générale a été laissée de côté pour le début de la gestion du Covid. Le Collège de la Médecine Générale et les syndicats médicaux, à la demande de leurs membres, ont exigé d'être partie prenante pour la suite. Madame Lacaisse a répondu présent avec un système qui met en avant le médecin traitant et la met en avant par la même occasion avec son personnel chargé des enquêtes et qui saura faire contrairement à une organisation qui aurait mobilisé les ARS . Celle-ci auront à gérer les difficultés de confinement des patients puisque le but ultime et honorable de l'affaire est de ne plus jamais avoir un Mulhouse sur le territoire. Christian Lehmann analyse la situation avec lucidité et son talent d'écrivain dans "Nous ne sommes pas dans un monde idéal".

PATIENTS TOUT VENANT après le 11 mai 2020
La prise en charge de nos patients tient compte de la situation et de la nécessité d'éviter toute résurgence du Covid, de la repérer si elle existe, de permettre de gérer les clusters qui ne manqueront d'apparaître. Il s'agit donc de prendre en charge nos patients dans une situation épidémique qui se normalise doucement. Pour cela il faut pratiquer et promouvoir les bonnes pratiques de mesures barrières (par exemple, post sympa sur l'hygiène des mains pour les patients). Soigner en pensant à la possibilité permanente d'une contagiosité inapparente. Bref, faire de la santé publique, de l'éducation thérapeutique, notre boulot après tout dans une ambiance hygiéniste nécessaire.
PATIENTS SYMPTOMATIQUES après le 11 mai 2020
C'est parfaitement et complètement résumé dans un billet de Doc du 16 "Ce qui attend les MG le 11 mai : covid-19, contact-tracing" et c'est assez simple. C'est le rôle du médecin traitant de prendre en charge les symptomatiques : diagnostiquer, soigner, isoler (arrêts de travail à distinguer de la prévention chez les salariés vulnérables) et prescrire une PCR. Il va les conseiller pour faire cette PCR et s'intéresser à leur entourage qui ne sera en principe testé que s'ils sont positifs. Ce n'est pas très malin, mais rien ne nous empêche de décréter un cas très proche de cas initial et de prescrire une PCR ! Ne pas oublier toutefois que le test ne se positive pas dès le départ. S'ils sont négatifs, retour dans la nature. S'il y a vraiment des doutes cliniques et PCR négative, scanner et nouvelle PCR.
PATIENTS PCR + après le 11 mai 2020
La déclaration est obligatoire comme le précise la loi sur l'urgence sanitaire à l'article 6. Ce n'est pas une maladie à déclaration obligatoire comme la rougeole car la gestion classique par les ARS aurait tout bonnement été impossible, mais il faut quand même la déclarer obligatoirement ! C'est donc madame Lacaisse qui s'y colle avec l'aide des médecins traitants et des laboratoires : déclaration sur Contact Covid des cas symptomatiques et éventuellement des contacts. Contact Covid, c'est sur Ameli pro en bas à gauche. La carte vitale du patient renseigne automatiquement ses données comme pour les autres déclarations Ameli.
ANTICORPS COVID expliquer la sérologie aux patients
Dominique Dupagne propose sur Atoute "Sérologies SARS-CoV-2 COVID19, ce qu'il faut savoir. Quand et pourquoi faire une sérologie COVID19 ?" et fait bien le tour de la question dans une explication simple à comprendre. La bataille fait rage sur les faux négatifs de la PCR qui recherche le virus que certains chiffrent à 30% et que d'autres estiment négligeable. Le syndicat des jeunes biologistes répond aux questions en quelques minutes.
CONTACT COVID pour ou contre : facile en pratique
La déclaration du patient Covid + confirmé par PCR est obligatoire de par la loi. Et on compte sur le médecin pour la faire. Sinon, c'est le laboratoire qui fera remonter le cas avec le résultat biologique. Le seul moyen pour un patient qui voudrait passer sous les radars consiste donc à ne pas faire le test PCR. La bonne information du patient implique que lorsque le médecin lui prescrit la PCR, il lui dise aussi que la positivité amènera cette déclaration et celle des cas contact. Déclaration et cas contacts peuvent être mis en route de suite. Le médecin doit tout faire pour convaincre le patient de faire le test : pour lui mais aussi pour ses proches et pour l'ensemble des personnes avec qui il est ou a été en contact. Rajouter cette déclaration au cours de la consultation qui suit la positivité se cote en G complexe + MIS, soit 55 €.
COMPENSATION pour les professionnels de santé
La compensation de la perte d'activité pour les libéraux est à demander obligatoirement à la CNAM pour l'obtenir et elle se calcule facilement en appliquant la bonne formule. Trouvez un bon résumé dans un post de Richard Talbot : "Les 3 sous de la CNAM pour les médecins libéraux". Si vous ne l'avez pas encore fait, pensez-y.
SAGA MASQUES si le ridicule tuait...il n'y aurait plus de ministère et plus de DGS
Marc Gozlan nous rapporte les résultats d'une étude réalisée à Wuhan explorant la présence de virus en différents endroits : "Risque de transmission aéroportée du coronavirus SARS-CoV-2 : de l'importance du port du masque et de locaux bien ventilés". On ne reviendra pas sur la nécessité de faire comprendre l'utilité des mesures barrières. Mais on n'a pas fini de parler des masques et de l'effarante gestion qui a amené la France a passer d'un stock stratégique de 1 milliard de masques en 2009 à 177 millions en 2020, avec des incinérations encore en début d'année alors que Wuhan était déjà connu (voir articles du Monde). Comme il n'y en a pas assez, nous allons devoir nous battre avec nos patients qui vont venir "je suis à risque, prescrivez-moi des masques". Il parait que c'est le médecin qui va juger du risque !
INDEMNISATION REMPLACANTS ils comptent pour du beurre ou presque
Le communiqué de Reagjir : "Les remplaçants encore exclus", Richard Talbot creuse le sujet et l'argumente dans "Les remplaçants oubliés de la compensation de perte d'activité ?". Il n'y a qu'un endroit où Reagjir ne suggère pas aux remplaçants de s'adresser : c'est les syndicats qui représentent les médecins libéraux ! N'hésitez pas à rejoindre la Fédération des Médecins de France : comme partout, l'apport de chaque individu compte et plus encore à la FMF où 1 adhérent = 1 voix et une voix qui s'exprime sur le forum adhérents.
MALADIE PROFESSIONNELLE pour le Covid chez les soignants et autres difficultés
C'est décidé, le Covid sera maladie professionnelle pour les soignants en attendant l'élargissement à d'autres professions qui le réclament à juste titre. On attend l'inscription dans la loi, notamment le fait que ça concerne même ceux qui n'ont pas cotisé à l'assurance volontaire "accident de travail/maladie professionnelle" de madame Lacaisse. Des médecins atteints par le Covid et sévèrement touchés sont parfois en maladie depuis 2 mois avec des assurances diverses qui se font tirer l'oreille pour réagir sans parler des relations avec madame Lacaisse ou la CARMF. Notre consœur Geneviève RICHARD installée à Paris se propose de recueillir vos coordonnées et difficultés pour échanger et relayer : envoyez lui un mail ou répondez à ce zapping, je transmettrai.
CERTIFICAT ISOLEMENT Casse-tête pour les médecins
Le ministere de la Sante et madame Lacaisse nous invitent à faire des certificats d'isolement pour les patients vulnérables. L'Ordre dit qu'il ne faut pas en faire ! En attendant, nous sommes médecins. Vulnérable et Covid 19 sont des termes médicaux et il n'est pas scandaleux que le médecin soit amené à donner un avis sur une situation médicale. Là où ça pêche, c'est qu'on nous pond des recommandations pléthoriques dans lesquelles on se noie ! Donc, vous faites comme vous le sentez avec les recommandations de madame Lacaisse ("Covid-19 : modification du dispositif d'indemnisation des interruptions de travail des salariés") avec leur synthèse. (en 12 pages !) qui donne quand même une liste des personnes vulnérables et une définition du certificat d'isolement.
COTISATION CARMF attention, c'est un simple report, il faudra payer
La CARMF se propose de ne pas encaisser la cotisation du mois de juin pour faciliter la trésorerie comme le dit sa lettre. Mais attention, ce n'est qu'un report et si vous voulez avoir l'esprit tranquille et en avez les moyens, il faut demander à payer !
LE COIN DU CARABIN

On n'a pas fini de revoir où est passé la 7ème compagnie ? avec ordres et contr'ordres. (image)

Une vidéo de déconfinement à découvrir : "le jour d'après"

Trop de médecins sur les plateaux TV ? (caricature)

Claude BRONNER
Dr Claude BRONNER
Pré©sident d'Union Généraliste
Vice-Président de la FMF
06 07 88 18 74
dr.cbronner@wanadoo.fr

Cet UG Zapping est un document personnel réalisé sous la seule responsabilité du Dr Claude Bronner. Il est néanmoins rédigé pour traduire les positions et plus largement l'ambiance du 2 ème syndicat de médecins libéraux français : la Fédération des Médecins de France (FMF). Si vous êtes médecin et en accord avec UG Zapping, n'hésitez pas à adhérer à la FMF pour participer aux débats internes. Si vous n'êtes pas en accord, adhérez aussi : à la FMF, un adhérent = une voix. ADHERER A LA FMF EN LIGNE PAR CE LIEN.

Cet UG Zapping est envoyé à tous les médecins et à d'autres partenaires dont nous avons l'adresse de courriel via le fichier "Espace Médecine". Ce fichier est utilisé par plusieurs structures de formation (fmc ActioN, A2FM, Apima) et par le syndicat FMF. Il sert parfois de média d'envoi pour d'autres structures qui nous sollicitent et pour des thèses ou travaux divers. Ce service se fait toujours sans divulgation des adresses mail et sans participation financière.

 

La FMF construit l'avenir
de la médecine libérale

Top