×
 

UG Zapping


par Claude Bronner
 

UG Zapping n° 145

Publié le : 6 janvier 2020

BONNE ANNEE 2020 !

2020, un chiffre qui a de la gueule ! Espérons que l'année en aura aussi. C'est assez mal parti. Nul ne sait où on va sur le sujet des retraites. Le gouvernement a tout fait pour se savonner la planche et le mois de janvier sera difficile. A l'heure où les exceptions au système dit unique et universel se multiplient, les médecins ne sont pas rassurés sur leur sort et le président de la CARMF a écrit aux syndicats médicaux pour les alerter sur un événement majeur : la diminution par deux des cotisants dès 2025 qui déséquilibrerait un édifice patiemment construit et qui tenait debout. Le sujet est complexe et on peut prendre quelques minutes pour lire la dernière communication d'Olivier Petit qui pilote la cellule retraite à la FMF "Réforme des retraites : les risques cachés des décisions du Premier Ministre annoncées le 11 décembre !" ou plus long, mais plus détaillé, en 6 pages, son analyse détaillée du discours d'Edouard Philippe sur la retraite et de ses zones d'ombre. Pour le plaisir, 2 vidéos du Dr Xavier Gouyou-Beauchamp : une distribution de médailles pour le Ministre des fiannces et pour la SNCF dans https://youtu.be/N8xo9RYSLEA et une autre juste pour le fun : Game of Retraites, épisode 1.

Au vu de la fin de l'année, on n'en a pas fini avec le "médecin bashing" : interdire d'exercice un médecin qui a aidé des patients en utilisant le Midazolam sans passer par une HAD nous rappelle que le moindre écart par rapport aux textes peut-être sanctionné de manière totalement disproportionnée, allant de l'indu massif (60 000 € récemment pour un médicament cher, mais efficace prescrit à l'hôpital pendant des années et relayé par le généraliste) jusqu'à cette interdiction d'exercer pour un médecin qui serait bien utile sur son territoire. Du côté des pouvoirs publics il y a les discours et les grands mots (solidarité, écoute, justice, équité, responsabilité...) et les actes qui montrent que nous avons intérêt à serrer les rangs face à des malfaisants qui ne rêvent que de bouffer du médecin.


MIDAZOLAM Des règles d'utilisation à modifier rapidement

Les procureurs ont l'interdiction d'exercer facile. En effet, alors que les médecins ont commis la seule faute de ne pas utiliser le midazolam en lien avec un service hospitalier, le procureur, sans aucune plainte de familles, a fait exhumer six cadavres et a a suspendu d'exercice deux médecins normands. Lire la réaction du président de l'URML Normandie, le Dr Antoine Leveneur et la lettre envoyée par le bureau de l'URML Normandie à Agnès Buzyn qui tarde à répondre ou intervenir efficacement. Une action s'organise dans les prochains jours pour soutenir moralement et financièrement les médecins privés de travail et les faire retrouver le plus rapidement possible l'accès à leur patientèle. Et par la même occasion réformer intelligemment l'accès à des prescriptions nécessaires à des soins bridés par des règles administratives délétères.

JANVIER SEC une véritable action de santé publique

Ce sont les anglais qui ont lancé l'idée du "Dry january" appelé en France "Janvier sec" ou "Mois sans alcool" qui consiste à ne pas boire une goutte d'alcool en janvier histoire de se purger un peu des fêtes et de tester son niveau de dépendance à l'alcool. C'est plutôt une bonne idée et les associations d'addictologie s'en sont inspiré. Une campagne était prévue pour 2020. Mais le président Macron, carrément sous influence du lobby pinard, s'y est opposé. Message : "consommons avec modération". C'est nul, d'autant plus qu'il n'y a aucune obligation et que c'est à l'appréciation de chacun. Le Monde Médecine du 4 décembre a publié un bon article sur le sujet : "Alcool. Janvier sec lancé sans le gouvernement"

TÉLÉMÉDECINE bilan en demi-teinte et évolutions à venir

Le gouvernement tablait sur un million de téléconsultations pour la première année. C'est finalement 10 fois moins qui auront été remboursées. Mais la dynamique est lancée comme le montrent les chiffres Télémédecine 2019 de Madame Lacaisse. 2020 verra des ajustements conventionnels se faire. A partir du 1er janvier 2020, une révolution se profile : l'infirmière qui appellera le médecin avec un système de visio depuis le domicile du patient pour échanger avec lui sur la situation de ce patient pourra facturer un TLL (10 €) en plus de son acte. Pour le médecin, ce sera un TCG à 25 €. Une coordination des soins enfin rémunérée : à chacun d'en faire bon usage pour de meilleurs soins.

OBJETS CONNECTÉS mais de quoi parle t'on ?

Les objets connectés prennent doucement leur place dans le paysage médical. La Convention Médicale a prévu une liste de 12 objets connectés. L'offre est importante, depuis un ECG qui ne se conçoit plus que connecté jusqu'à l'Apple Watch qui fait des tracés ECG (rythme) de qualité en passant par des otoscopes à 50 € offrant une image tout à fait acceptable pour laisser une trace dans le dossier ou permettre à des patients d'envoyer une vidéo de tympan. Sans compter des mini-scanners qui peuvent avoir un rapport qualité /prix bluffant. C'est un peu la jungle et 100 000 médecins sera bien utile pour informer efficacement les médecins. En tout cas, en attendant mieux, le fait d'acheter un objet connecté entrant dans la liste de l'avenant 6 de la Convention permet de cocher la case déclarative "objet connecté" du forfait structure et de bénéficier d'une petite contribution de 175 € de madame Lacaisse à l'avancée vers le monde moderne des médecins et patients geeks.

100 000 MÉDECINS Enfin du pratique, et en intersyndical s'il vous plaît !

100000medecins.org est le 1er mouvement intersyndical sur la e-santé. Vous découvrirez le site nouvellement créé en cliquant ici. Soutenu par les syndicats et timidement par certaines URPS, ce projet est destiné à proposer une information indépendante aux médecins sur l'informatique professionnelle (logiciels et outils). Pour commencer, merci de vous inscrire si l'initiative vous parait pertinente et de répondre au questionnaire que vous propose le site.

ORDRE DANS LE COLLIMATEUR la Cour des Comptes attaque...Le Bas-Rhin se distingue

On a tous entendu parler de l'attaque en règle de la Cour des Comptes contre l'Ordre des Médecins. La Cour des Comptes sait être de mauvaise foi : elle reproche ainsi son inaction au CNOM concernant le DPC alors que tous savent que le DPC est ingérable et en fait sous la coupe dictatoriale de sa directrice. Mais la cour souligne aussi de sacrées dérives. Il suffit de lire le texte du rapport, voire sa synthèse et également la réponse de l'Ordre sous forme de communiqué de presse. A titre d'exemple, on regardera pages 32, 40, 93 et 161 des références pour le Bas-Rhin où, quelques jours avant la publication du rapport, le président du Conseil a réussi l'exploit de faire voter par son Conseil (8 voix contre 7) la destitution de son trésorier qui avait dénoncé quelques dérives dont les rémunérations exagérées de retraités qui n'ont plus de charges de cabinets ! Le trésorier s'en sort bien : en d'autres temps, c'étaient les mines de sel !

FORFAIT STRUCTURE pensez à renseigner Ameli

Vous avez jusqu'au 2 février pour le faire, mais ne trainez pas afin de ne pas louper la date. Il faut en particulier renseigner tous les items. Pour ceux qui veulent rafraichir leur connaissance du dispositif forfait structure, un coup d'œil aux explications de Madame Lacaisse est facile : téléchargez le document "forfait structure pour 2019".

GRIPPE ET ALERTES Grippe tranquille, gastros à gogo . Dengue à la Réunion.

Le suivi des épidémies montre un bulletin de fin d'année tranquille pour la grippe qui monte doucement et agité pour la gastro : rapport grippe et gastro semaine 52. La dengue sévit à La Réunion : infos de début décembre sur les appartions de cas précoces de dengue et un excellent résumé de conseils de prise en charge de la dengue en 3 pages pratique et détaillée (récupérée sur un forum).

CPTS MODE D'EMPLOI Un document au journal officiel

Le journal officiel nous offre un mode d'emploi des CPTS détaillé (121 pages !) CPTS, modalités d'accompagnement des porteurs de projets. Le Dr Richard Talbot en a réalisé une petite analyse de quelques pages nettement plus digeste. Noter un point essentiel du document : la meilleure solution structurelle est l'association. Mais elle ne permet pas de payer des soins ! On n'est pas rendus...

MÉDECINE EN LIGNE Zavamed remplace le docteur

Découvrez ce service en cliquant sur https://www.zavamed.com/fr/ et vous verrez une consultation par ordinateur avec une prescription médicale à la clé. Besoin d'une prescription pour une cystite, une contraception ou une aide à l'érection ? Rien de plus facile. La consultation à 25 € ne sera pas remboursée, mais le Viagra, la Fosfomycine ou le Minidril vous sera mis à disposition par envoi postal de l'ordonnance, voire envoyé à un pharmacien près de chez vous et Madame Lacaisse remboursera s'il y a lieu. Testez les questionnaires. Il y a de quoi se dire que notre système de prise en charge a besoin de réformes profondes et ces pratiquent doivent nous interpeller sur les évolutions de notre métier. Plus que jamais, une adhésion à un syndicat médical à même de les accompagner s'impose !

SITES INTÉRESSANTS Infections sexuellement transmissibles : site belge

Un site belge sur les IST réalisé par le Centre Fédéral d'Expertise des Soins de Santé (KCE) bien fait à découvrir : Dépistage, traitement et suivi des IST en consultation, Les traitements sont bien détaillés et actualisés, le suivi et les conseils aux patients bien utiles.

LE COIN DU CARABIN

"L'art de la médecine consiste à distraire le malade pendant que la nature le guérit. » Voltaire.

Une histoire d'amour. - Je te cherche et je te trouverai. - Au lit, je t'emporterai. De là, j'abuserai de toi. Je te ferai frémir, suer. Trembler jusqu'à e que tu gémisses. Je te ferai demander grâce. Jusqu'à ce que tu me supplies d'arrêter. Je te rendrai faible au point où tu seras heureuse que j'aie fini. Et, quand j'aurai fini, faible pour des semaines tu seras. - Avec tout mon amour.- Signé : La Grippe !

L'Alzheimer belliqueux : à l'EHPAD, un vieux monsieur hurle « Le revolver…Le bazooka…Le fusil…La mitraillette... » L'aide-soignante entre précipitamment dans la chambre et l'enguirlande : « Mais ça ne va pas de crier comme ça ! Vous vous croyez encore à la guerre ? Et puis c'est quoi cette odeur d'urine ? Elle soulève les draps et s'aperçoit qu'ils sont complètement trempés. « Mais c'est dégoutant, vous auriez pu demander le pistolet ! » « Voilà, le pistolet ! C'est le mot que je cherchais… »

 

La FMF construit l'avenir
de la médecine libérale

Top