×
 

Actualités

RENOUVELLEMENT PAR MOITIÉ DU CDOM DU RHÔNE (2021)

Publié le 29 mars 2021, par Marcel GARRIGOU-GRANDCHAMP

En ce dimanche 28 mars 2021 se déroulaient les élections pour le renouvellement de 50% du conseil départemental du Rhône (élections reportées du 7 mars en raison d’une erreur d’adresse et de spécialité pour une candidate dans le matériel de vote !)

Stabilité du nombre de suffrages exprimés : 2 511 (2015) et 2 502 (2021)

Au niveau de l’analyse on ne peut que constater en 6 années (durée d’un mandat) la stabilité du nombre de suffrages exprimés qui ne représentent malheureusement que 25% des électeurs potentiels. Les optimistes diront que c’est mieux que pour certaines élections professionnelles, les autres dont je fais partie, constatent que les plus acharnés à fustiger l’Ordre et à reprocher sa supposée inaction feraient mieux de s’engager un peu plus !

Sur le plan personnel je ne peux qu’être satisfait, mais en 6 ans le mode de scrutin a changé d’un engagement personnel en 2015 il est passé, parité oblige, à une candidature en binôme, et en 2021 m’accompagnait devant les électeurs le Dr Géraldine JANODY, médecin de santé publique ayant fait carrière à l’ARS et actuellement vacataire aux Hospices Civils de Lyon (elle sera d’ailleurs le seul médecin à représenter les HCL au sein du conseil avec le départ - pour limite d’âge - des Dr Monique BRET et Dominique PEYRAMOND).

De 2015 à 2021 mon gain en voix est de 266, soit près de 11%. 1 142 confrères du Rhône sur les 2 502 suffrages exprimés (45,6%) nous ont accordés leur confiance et nous les en remercions chaleureusement ici. Qu’ils soient certains de notre détermination à défendre au sein de ce conseil, l’Éthique, le droit, l’honneur et la probité, d’une profession attaquée de toutes parts.

La campagne a pourtant été rude entre ceux qui fustigeaient l’institution tout en s’y présentant et les syndicats mono catégoriels appelant à voter « exclusivement  » pour « leurs » candidats, seuls à même, selon eux, à défendre leurs propre spécialité (leur propre égoïsme ?), en totale confusion entre les missions de l’Ordre et celles des syndicats de médecins, ignorant au passage l’Éthique, Hippocrate, la confraternité et les nobles valeurs d’entraide et de solidarité  !

J’y vois la reconnaissance des confrères en l’action de la Cellule Juridique de la FMF dont j’ai l’honneur d’être le responsable national depuis plus de 15 ans maintenant avec un nombre important de médecins écoutés, soutenus, défendus avec ténacité et efficacité quelque soit leur appartenance syndicale ou non, leur spécialité ou leur statut en total respect des valeurs ordinales.

Dr Marcel GARRIGOU-GRANDCHAMP, Lyon 3è, CELLULE JURIDIQUE FMF

Autres actualités

La FMF construit l'avenir
de la médecine libérale

Top