×
 

Point hebdo FMF


par Patricia Lefébure
 

Point-hebdo FMF du 24-01-2021

Publié le : 24 janvier 2021

Chers amis,

Avant d’aborder l’inévitable sujet de la vaccination anti-Covid, je vous rappelle la déclaration de vos indicateurs de la ROSP (Rémunération sur Objectifs de Santé Publique) sur votre Espace Pro du site Ameli. La plupart sont calculés par la CPAM, avec toutes les erreurs que cela comporte, mais si vous voulez gagner quelques deniers supplémentaires, il vous faut déclarer certaines activités que la Caisse ne peut pas vérifier (indications des IMC sur les carnets de santé des enfants, conseil minimal chez les fumeurs, …). Pour ceux qui ont participé aux Centres Covid ce printemps, il vous est possible de cocher la case de participation aux soins non programmés, ce qui n’est pas permis si vous ne faites que des gardes dans le cadre de la Permanence Des Soins Ambulatoire (PDSA). La date limite de déclaration est reportée d’une semaine, au 07 février 2021.

Pour revenir à la vaccination, qui n’est toujours possible qu’en Centre spécifique, Richard Talbot nous a fait un excellent résumé sur le risque assurantiel. A ce jour, nous avons deux avancées : le Directeur de la MACSF nous a affirmé couvrir tous les actes de vaccination, sans restriction de lieu ni de temps, au même titre que nos actes habituels. Et info de dernière minute, la couverture est même exceptionnellement étendue aux médecins retraités. Nous ne savons pas ce qu’il en est avec les autres assureurs.
Par ailleurs, suite aux demandes insistantes de la FMF qui s’est inquiétée de la couverture et de la rémunération des remplaçants, il semble que le statut de collaborateur occasionnel de service public leur soit accordé. Nous attendons les textes officiels pour vous le confirmer. En attendant, vous pouvez établir des contrats de remplacement avec vos remplaçants habituels, puisque vous avez le droit d’exercer au cabinet pendant qu’eux iront vacciner. N’oubliez cependant pas d’en informer votre Conseil de l’Ordre.
Maintenant le problème principal reste l’approvisionnement en vaccins !

Ce qui nous a d’autant plus fait bondir aux propos de Frédéric Valletoux, président de la Fédération Hospitalière de France (FHF, les hôpitaux publics) qui s’est enorgueilli publiquement d’avoir effectué la plus grande partie des vaccinations, fustigeant au passage la Médecine de Ville qui ne se mettait en route que très lentement ! C’est bien connu, l’Administration Française est bien plus réactive que les médecins libéraux. Alors non, monsieur Valletoux, contrairement à ce que vous croyez, nous sommes organisés, fins prêts à vacciner pour peu qu’on nous donne les munitions, c’est-à-dire les vaccins qui curieusement semblent manquer partout sauf à l’hôpital. C’est ce que lui a répondu Stéphane Pinard, Président de la branche généraliste de la FMF (Union Généraliste), en soulignant que la collaboration entre médecins serait plus efficace que le dénigrement.

Je termine ce court Point Hebdo par le décret du 22 décembre 2020 qui accorde le droit de publicité aux médecins français. Ce qui peut paraître révolutionnaire ne change en fait rien à notre expression, car l’encadrement de cette publicité est très strict et correspond à ce qu’acceptait déjà le Conseil National de l’Ordre des Médecins (CNOM) : les données affichées doivent rester factuelles et seulement renseigner les patients sur notre exercice.

Je vous souhaite une bonne semaine.

 

La FMF construit l'avenir
de la médecine libérale

Top