×
< -->
 

Point hebdo FMF


par Patricia Lefébure
 

Point-hebdo FMF du 21-02-2021

Publié le : 21 février 2021

Chers amis,

Nous aurions envie de gambader par cette belle journée printanière, mais le Covid encore et toujours va nous occuper.

J’ose à peine vous l’écrire, mais les recommandations ont encore changé depuis la semaine dernière ! Difficile de suivre le rythme. Désormais, l’isolement d’un patient Covid doit durer 10 jours, quel que soit le type de coronavirus. En revanche, disparue l’obligation d’un test PCR négatif à 10 jours pour lever le confinement.

Leurs cas-contacts hors foyer doivent avoir une PCR (et non un test antigénique car il faut séquencer le virus en cas de positivité) dès le diagnostic connu, plus une autre après l’isolement qui reste à 7 jours.

Les cas-contacts dans le foyer doivent de même avoir une PCR aussitôt, mais si elle s’avère négative, la suivante n’aura lieu qu’à 17 jours, soit 7 jours après le dernier jour présumé de contagiosité du patient malade.

A noter qu’en l’absence de PCR, la levée du confinement aura lieu 7 jours plus tard que prévu, soit à 14 ou 24 jours, selon que le contact a eu lieu hors ou dans le foyer. Hormis pour les enfants de moins de 6 ans qui suivent le schéma habituel malgré l’absence de PCR. On dirait une règle de grammaire à la française : la règle, l’exception, puis l’exception de l‘exception.

Quant aux cas-contacts des cas-contacts dans les cas de variants sud-africains ou brésiliens, on n’en parle plus. Donc on garde la règle télétravail. Et si pas possible, rien n’est précisé.

Je vous avais annoncé la semaine dernière la prolongation de la cotation C1,74 pour la consultation de prévention Covid pour les patients à risque ou précaires (en ACS ou AME). C’est confirmé officiellement, jusqu’à la fin de l’état d’urgence sanitaire soit le 1er juin pour le moment.
De même un décret est paru pour valider la prise en charge à 100% des transports nécessaires pour se rendre dans les centres de vaccination.

Lors de votre déclaration d’indicateurs ROSP (Rémunération sur Objectifs de Santé Publique) sur le site Ameli, pour les spécialités concernées, vous avez peut-être constaté que de nombreux objectifs n’étaient pas obtenus pour 2020, liés à la crise Covid. La FMF a donc légitimement demandé à ce qu’ils soient néanmoins considérés comme atteints. Refus du Directeur de l’Assurance-maladie Thomas Fatôme, sous le prétexte que globalement les montants prévisibles allaient être du même ordre que ceux de l’an passé. Du moins pour les généralistes. Pour les autres spécialités concernées, des négociations sont en cours, car elles seraient perdantes. Ceci confirme bien que la ROSP n’a rien de Santé Publique mais devrait s’appeler ROE : Rémunération sur Objectifs Economiques.

De toute façon, quel que soit le montant de la prime, ce n’est pas cela qui nous permettra d’embaucher du personnel pour nous recentrer sur notre métier médical. Une enquête est en cours, sur les salariés des médecins libéraux. Je vous incite à y répondre (c’est très court), même si, et surtout si, vous n’avez pas de salarié. Il est important que ces chiffres remontent au gouvernement pour étendre les subventions à l’embauche d’assistants médicaux à l’ensemble des libéraux et du territoire français.

Je vous souhaite une bonne semaine.

 

La FMF construit l'avenir
de la médecine libérale

Top