×
 

Point hebdo FMF


par Patricia Lefébure
 

Point Hebdo FMF du 17-05-2015

Publié le : 17 mai 2015

http://www.w3.org/TR/html4/strict.dtd">

Communiqué de la Fédération des Médecins de France
FMF78

dimanche  17 mai 2015

Chers amis,

Etant de nature optimiste, j'avais envie de commencer ce Point Hebdo par une bonne nouvelle. Mais j'ai eu beau chercher, rien qui y ressemble.
  • La médecine libérale n'est pas encore morte, que les vautours se jettent dejà dessus pour un dernier dépeçage. Ainsi l'assureur Axa lance un dispositif de téléconsultation. Pas une plateforme de conseil téléphonique, non, une vraie consultation, avec diagnostic et délivrance d'ordonnance. Mais attention, ils préviennent : pas de consultation psy, ni de suivi de patient polypathologique, ni de certificats médicaux. En gros, pas de patients avec des vrais problèmes ou avec des responsabilités importantes. Ceux-là, on les laisse aux médecins en cabinets. Par contre, la grippe avec des ordonnances toutes préparées de Paracétamol, ça va. Le service est "gratuit" pour les assurés Axa (entendez par là, ce sera compris dans l'augmentation de leur prime d'assurance). Plus inquiétant encore, le projet "Plexus", issu d'un consortium de sociétés privées, présenté dans certaines régions avec l'aval des ARS : il s'agit de plateformes numériques, destinées à héberger les données de nos patients, de façon à pouvoir les "coacher" plus efficacement. Et accrochez-vous bien, le médecin qui accepterait d'envoyer les données de ses patients à Plexus se verrait facturer 300 euros par mois ! Oui, vous avez bien lu, facturer, et non indemniser. Les données de nos patients sont peut-être la seule richesse qui nous reste (hormis la richesse humaine de nos relations), et elles attirent les convoitises. Mais pour qui nous prennent-ils pour penser que nous allons payer pour les nourrir ? La FMF, dont la direction s'est déplacée à La Réunion, région test, attend la réaction du Conseil de l'Ordre sur ces 2 dispositifs.
  • J'avais espéré trouvé la bonne nouvelle du côté de la mise en place du nouveau DPC, suite aux réunions fructueuses du début d'année. Hélas, si la nouvelle organisation apparaît bien plus opérationnelle sur le papier; elle se heurte à des décisions budgétaires arbitraires: le budget de l'OGDPC pour les médecins en 2015 sera de 85 millions d'euros au lieu des 150 promis. Ce qui laisse prévoir des coupures brutales d'inscriptions comme en octobre 2014. Alors, ne tardez pas à vous inscrire. A des séminaires présentiels, ou, si vous préférez la liberté de vos horaires, de vos thèmes, de votre lieu, à un DPC en ligne comme l'A2FM vous en propose.
  • Nouvelle vexation pour les généralistes : l'ANSM, Agence Nationale des Sado-Masochistes, euh non pardon, de la Sécurité du Médicament, annonce que désormais, la prescription initiale de l'Isotrétinoïne est réservée aux dermatologues. Lesquel effectuent déjà 86% des prescriptions selon l'étude à laquelle l'ANSM fait référence. La justification de cette décision est que ladite étude montre que les prescriptions initiales ne sont conformes aux recommandations que dans 44 % des cas chez le généraliste, contre 46 % chez le dermatologue. Cette différence justifie-t'elle cette discrimination ? En revanche, les tests de grossesse sont beaucoup plus souvent demandés par les dermatologues au cours du suivi. Mais en l'occurrence, le suivi pourra être assuré par le généraliste. Logique, non ? De toute façon, comme toutes les spécialistés cliniques, les dermatologues libéraux font partie des plus mal lotis question revenus, et ils disparaissent petit à petit du paysage. Vous avez dit meilleur accès aux soins ?
  • Plus qu'une vexation, ce sont les premières sanctions pour "excès" (notion très appréciée des Caisses) de la mention "non substituable" (NS) sur les ordonnances, qui viennent de tomber. La FMF rappelle qu'aucun texte ne détermine un taux maximal de "NS", et que ces "récupérations d'indus" sont totalement illégales. Si vous êtes concernés, car c'est une chasse aux sorcières sur tout le territoire, surtout ne payez pas, contestez et soyez prêts à aller au TASS (Tribunal des Affaires de la Sécurité Sociale). Comme toujours, notre cellule juridique est là pour vous aider.
  • Alors si vous ne supportez plus d'être traités comme des délinquants, des incompétents, des idiots, relevez la tête et ne vous laissez pas faire. Continuez la grève de la télétransmission, au besoin en nous commandant des feuilles de soins vierges (20 euros les 500 feuilles, gratuit pour les adhérents FMF) ; elles seront acceptées, c'est un courrier de la CPAM Haute-Normandie qui l'a écrit. Pratiquez très largement le DE : en dehors des heures d'ouverture de votre CPAM, quand un patient préfère traiter plusieurs pathologies dans une même consultation plutôt que de revenir le lendemain, quand vous le recevez sans être son médecin traitant (en l'absence d'urgence bien-sûr), ... Et n'hésitez pas à demander 30 ou 35 euros pour ces consultations-DE, et non 25, qui font un peu misérables. Vous n'atteindrez encore pas le coût d'une consultation en médecine du travail ou chez le médecin-conseil. Et si vous êtes dans une région "active en contestation", rejoignez les Coordinations : 95% des médecins du Roannais vont fermer brutalement leur cabinet 4 jours cette semaine ; les bretons et le 65 organisent des cellules de déconventionement ; les Coordonnés MST 71 (Médecins Sous Tutelle) vont faire une marche vers Château-Chinon (1ère sous-préfecture à avoir perdu tous ses médecins généralistes) ; la Cogény du 78 se réunit mercredi 27 mai ; la grande Coordination de 2002, la CoNat, est en train de se réactiver. Si vous avez connaissance d'autres Coordinations locales, je serais heureuse de les connaître. La loi Santé n'est pas passée définitivement, le combat continue.
  • Enfin un petit coup de pub pour le livre sur les aberrations de notre système de santé, écrit par notre Président Jean-Paul Hamon et un journaliste du Parisien M. Rosenveg. Bien écrit, étayé, du concret, du pratique, je vous le conseille fortement. Vous verrez que des solutions existent.

Je vous souhaite une très bonne semaine.

Pour adhérer à la FMF, cliquez sur le lien
 
 

La FMF construit l'avenir
de la médecine libérale

Top