×
 

Point hebdo FMF


par Patricia Lefébure
 

Point Hebdo FMF du 15-06-2015

Publié le : 15 juin 2015

http://www.w3.org/TR/html4/strict.dtd">

Communiqué de la Fédération des Médecins de France
FMF78

lundi 15 juin 2015

Chers amis,

C'est un Point Hebdo combatif que vous allez lire cette semaine. De la série "Les médecins se font attaquer, mais répondent magistralement".

  • Avec d'abord cette magnifique lettre de notre consoeur Isabelle Luck, de la FMF 78, en réponse à Florence Augier, qui, une fois de plus, nous ressortait l'argument éculé du "l'Etat vous a payé vos études, vous devez être bien dociles". Vous vous retrouverez tous dans ces phrases émouvantes, qui ont même semblé atendrir Mme Augier par la suite. A lire absolument.
  • Avec ensuite un superbe dossier de Christian Lehmann, lui aussi de la FMF 78, qui expose tous les conflits d'intérêt de Mme Brigitte Dormont. Vous savez, l'économiste qui déclarait récemment que le tiers-payant était une bonne chose, en cela qu'il rendait les médecins dépendants des financeurs, et qu'il faisait disparaître la médecine libérale. Belle enquête, digne d'un journaliste, qui démontre que sa belle chaire de Paris-Dauphine est en fait payée par la MGEN et des assureurs, qui veulent ainsi "orienter les recherches". A quand les déclarations de conflits d'intérêts des universitaires, tel que ça se pratique dans les pays étrangers ? 
  • Avec aussi la conférence de presse de la FMF, qui annonce le testing des complémentaires : tous les médecins qui pratiquent le tiers-payant sont invités à signaler les complémentaires mauvaises payeuses, et la FMF s'engage à le publier. Un site dédié se met en place, mais vous pouvez déjà nous faire remonter votre vécu en répondant à ce Point Hebdo. Il faut dire que les assureurs complémentaires n'attendent même pas que la Loi Santé soit adoptée pour lancer les offensives. L'assureur privé Malakoff-Médéric a clairement annoncé qu'il souhaitait contracter avec les médecins, individuellement, en leur faisant miroiter une bien meilleure rémunération, sans préciser la contre-partie demandée. Et les choses ont également été dites sans tabou lors du congrès de la Mutualité, où se sont déplacés en personne, et notre Ministre de la santé MariSol Touraine, et notre Président François Hollande . Lequel a estimé qu'effectivement les mutuelles devaient aller plus loin, en instaurant des réseaux de soins avec les médecins (lire le carré en bas de la page "régulation du système de soins"). Plus personne ne cache l'évolution vers la privatisation de l'Assurance-Maladie. La FMF se tient vigilante, et s'oppose absolument à tout contrat individuel qui mettra le médecin à la merci totale des assureurs.
  • Il nous faudra aussi répondre à des attaques personnelles de Mme Catherine Lemorton, Présidente de la Commission des Affaires Sociales à l'Assemblée Nationale, qui n'a pas hésité à porter plainte pour diffamation, contre les médecins qui ont osé publier ses propres paroles. Ainsi Les Drs Gouyou-Beauchamp et Cuq, du BLOC,  se sont retrouvés mis en examen, et le Dr Marty, de l'UFML, convoqué au Tribunal de Grande Instance de Toulouse. "1 ne peut pas être une moyenne", "les libéraux ne se déplacent plus en prison" (alors que la loi les en interdit maintenant), "les médecins libéraux laissent mourir les patients", ..., retrouvez le florilège des perles de Mme Lemorton sur Dailymotion. La FMF affiche évidemment son soutien total aux médecins inquiétés, et vous-mêmes, pouvez signer une pétition en ligne pour le Dr Marty.
  • Dernière attaque, des CPAM cette fois : les médecins généralistes de certaines régions ont reçu un courrier relativement menaçant, concernant leurs prescriptions de Rosuvastatine ou Ezétimide, sans avoir utilisé le formulaire consacré. Or ces médecins sont surs de n'avoir jamais instauré de tels traitements, seule situation où le formulaire est nécessaire. Si vous vous trouvez dans ce cas, la cellule juridique de la FMF vous conseille, soit de jeter le courrier, soit de demander la liste des prescriptions incriminées: toute accusation doit être fondée. Si les médecins-conseils reçoivent autant de demandes de justification que de courriers envoyés, il leur passera peut-être le goût de menacer leurs confrères libéraux.

Ne baissons pas les bras, ne nous laissons pas insulter, nous n'avons pas à rougir de ce que nous faisons !


Je vous souhaite une très bonne semaine.

Pour adhérer à la FMF, cliquez sur le lien

 
 

La FMF construit l'avenir
de la médecine libérale

Top