×
 

Point hebdo FMF


par Patricia Lefébure
 

Point-hebdo FMF du 13-12-2015

Publié le : 13 décembre 2015

http://www.w3.org/TR/html4/strict.dtd">

Communiqué de la Fédération des Médecins de France

Si vous avez des difficultés pour lire ce mail, cliquez sur le lien pour accéder sur la version en ligne
FMF78

dimanche  13 décembre 2015

Chers amis,


  • L’actualité syndicale
    tourne encore autour de la
    Loi de
    modernisation de la Santé, avec la perte des
    valeurs fondamentales de la médecine libérale

     : indépendance du médecin, secret médical, contrat
    entre le patient et son médecin, symbolisé entre
    autres par le paiement de la consultation. La Loi est
    donc passée en force à l’Assemblée Nationale. Vous
    remarquerez cependant sur le rapport
    de votes
    , que certains députés socialistes ont
    voté contre, de même que les députés communistes. Ils
    ont bien compris que, sous couvert d’une avancée
    sociale, c’est bien le concept de la Sécurité Sociale
    qui est remis en cause. Le Sénat vient une nouvelle
    fois de la rejeter en bloc. Mais elle va repasser une
    dernière fois à l’Assemblée Nationale le 17 décembre.
    Le rapport sur "comment rendre la généralisation du
    tiers-payant simple, facile et garantie", n’est
    évidemment toujours pas paru. Certains médias, commeLes Echos, semblent enfin commencer à en saisir
    tous les enjeux. Les télévisions nationales ont aussi
    invité notre
    Président
    Jean-Paul Hamon
    à exposer les dangers de cette
    Loi au public.

 




  • Que
    pouvons-nous encore faire ?

    Résister
    encore.
    Avec notre énorme force : notre
    contact avec des millions de patients chaque jour.
    Individuellement,
    expliquer la Loi Santé à nos patients avec des
    affiches dans la salle d’attente, comme celle de

    M.
    Malade
    .
    Localement,
    en nous unissant pour créer desComités d’Organisation et de Défense des Territoires
    de Santé (CODTS)
    . Groupes de médecins solidaires
    sur des bassins de vie, qui décident ensemble ce
    qu’ils feront au cas où le tiers-payant généralisé
    deviendrait officiellement applicable. En contactant
    les journalistes locaux pour expliquer, encore et
    toujours, comme






    l’a fait la
    Coordination
    du 65
    dans
    la Dépêche du Midi.

 

  • Et
    au niveau national, en renforçant le pouvoir des
    syndicats médicaux, qui continuent de travailler en
    commun pour préparer cette année 20
    16. Ils
    vont boycotter la "grande concertation" organisée par
    Manuel Valls le 11 février, ce qui contrarie beaucoup
    notre chère Ministre MariSol Touraine. A la place, ils
    vont préparer une plate-forme commune de résolutions à
    discuter lors des prochaines négociations
    conventionnelles. Les branches généralistes ont
    d’ailleurs déjà présenté une conférence
    de presse
    commune jeudi 10 décembre (excepté le
    SML qui n’a pas souhaité participer), relayée par les
    médias
    , où ont été annoncées 1) une fronde
    tarifaire dès le mois de janvier 2) une concertation
    avec les médecins de terrain par un questionnaire
    élaboré en commun, afin de les représenter au mieux
    lors des discussions. Les autres spécialités vont
    probablement faire de même. L’Ordre nous annonce les
    résultats de sa grande consultation le 17 décembre
    (jour du vote définitif de la Loi). Faites entendre
    votre voix !

 


  • Car manifestement, notre Ministre semble ne pas bien
    comprendre ce qu’est la médecine libérale. En témoigne son
    beau plan sur les Soins Palliatifs présenté la semaine
    dernière. D’emblée, elle annonce que l’accent va être
    porté sur le virage ambulatoire. Bien ! Puis mesures
    concrètes exposées : augmenter le nombre de lits de Soins
    Palliatifs, augmenter les Unités de





    Soins
    Palliatifs,
    développer
    l’Hospitalisation A Domicile (HAD). Où est l’ambulatoire
    dans tout ça ? Seule allusion au médecin libéral : il
    faudra qu’il se forme mieux (car c’est bien connu, nous
    sommes tous nuls), et qu’il apprenne à se coordonner avec
    les autres professionnels. Bah voyons ! Pour 23/28 euros,
    il est normal de lui demander de s’occuper du patient, de
    son entourage, des autres soignants, et du médico-social.
    Mme Touraine, nous le faisons déjà tout ça ; nous
    aimerions juste que vous le reconnaissiez.

 


  • Je terminerai par la notification URSSAF que vous avez dû
    recevoir, suite au changement de période dans le calcul
    des cotisations-maladie. Beau courrier pour vous demander
    de régler souvent 1 à 10 euros. Mais attention, il faut
    envoyer un chèque, même si vous avez opté pour le
    prélèvement (dangereux ça, mais c’est une autre histoire).
    Et





    avant le 24 décembre
    .
    L’URSSAF attend son petit cadeau. Comme d’habitude,
    Richard Talbot vous a tout expliqué sur le site de la FMF.
    Et n’oubliez pas la CFE avant mardi 15 (en ligne,
    celle-ci).
















Je vous souhaite
à tous une
très bonne semaine.

 
http://www.fmfpro.org/vie-syndicale...

 

 

La FMF construit l'avenir
de la médecine libérale

Top