×
 

Point hebdo FMF


par Patricia Lefébure
 

Point Hebdo FMF du 07-12-2014

Publié le : 9 décembre 2014

http://www.w3.org/TR/html4/strict.dtd">

Communiqué de la Fédération des Médecins de France
FMF78

dimanche  07 décembre 2014

Chers amis,

  • Les principales actualités syndicales de la semaine concernent évidemment le mouvement de contestation des médecins libéraux, qui s'amplifie au fil des jours. Après appel à la fermeture des cabinets par les 4 principaux syndicats, réunis pour un front commun (on reconnaît sur la photo Jean-Paul Hamon de la FMF, Claude Leicher de MG-france, Jean-Luc Duquesnel de l'UNOF, et Roger Rua du SML), c'est SOS-Médecins qui emboîte le pas, le Conseil de l'Ordre qui rejette le projet de loi, et même jusqu'aux urgentistes hospitaliers qui veulent faire grève (pas pour les mêmes motifs). Par ailleurs, le mouvement se durcit, puisque les syndicats appellent maintenant, non seulement à la fermeture des cabinets, mais également à la grève des gardes durant cette période. La vague enfle ; notre Ministre MariSol Touraine va la sentir passer lorsqu'elle va déferler en fin d'année !

  • La fin de l'année ! J'ai eu beaucoup de retours sur le choix de cette période d'actions. Pourquoi ces dates ? Parce qu'elles ont été les plus consensuelles entre tous les syndicats. Parce que les médias sont en général peu occupés à ce moment-là. Parce qu'on dit toujours que tous les médecins sont absents entre les fêtes. Eh bien, ils vont voir ce que c'est qu'un pays réellement sans libéraux ! Et pourquoi dès le 23 décembre ? Justement pour bien marquer qu'il ne s'agit pas d'une "grève Couchevel", et parce que 23 est symbolique : la valeur du C/Cs est bloquée depuis 4 ans à 23 euros (pas encore depuis 23 ans, mais qui sait ...).


  • Et finalement, pour quelles revendications ? C'est clair, toutes les réunions de terrain font remonter les mêmes cris :
NON au tiers-payant obligatoire généralisé
RETRAIT du projet de loi dans son intégralité
REVALORISATION immédiate du C/Cs
REOUVERTURE de négociations pour un plan Marshall de la médecine libérale



  • MariSol Touraine, qui n'a manifestement pas compris l'ampleur du mouvement, essaie de calmer le jeu avec quelques mesures : la pratique d'actes en secteur 2 ne serait plus rédhibitoire pour obtenir des autorisations de plateaux techniques en clinique (hormis pour les urgences), le pharmacien vaccinant serait obligé de faire un retour au médecin traitant (ah bon, parce que ça n'était pas prévu apparemment ?), et création enfin d'une sous-section pour la médecine générale à l'université. On est très loin du compte ! Un peu comme Marie-Antoinette en 1789.


  • Pourtant, les remèdes sont connus. Une fois de plus, un rapport officiel, celui de l'OCDE, souligne qu'en France les dépenses hospitalières et de médicaments sont particulièrement élevées. La FMF ne cesse de le clamer aux gouvernements successifs : ayez le courage de vous confronter à l'hôpital et à l'industrie pharmaceutique, et vous verrez, vous trouverez les fonds nécessaires pour endiguer la chute démographique des médecins libéraux.


  • Rappel de quelques obligations administratives. La Cotisation Foncière des Entreprises (CFE), ex-Taxe Professionnelle est à régler avant le 15 décembre, et ce qui est nouveau, elle doit être payée en ligne si votre chiffre d'affaires dépasse 80 000 euros. Le site Ameli de votre CPAM attend votre déclaration pour la P4P (alias ROSP : Rémunération sur Objectifs de Santé Publique) si vous ne l'avez pas refusée ; à faire entre le 1er décembre et le 31 janvier. Attention, la déclaration des horaires d'ouverture des cabinets se fait jusqu'au 31 décembre, sur le petit bandeau vert "Convention" à droite.


  • Un autre rappel, un peu curieux : parution d'un décret obligeant à la prescription en DCI à partir du 1er janvier 2015. En fait, c'est déjà obligatoire depuis 2009. La France, championne du monde des lois et décrets que personne n'applique. Même le législateur a oublié que cette obligation existait déjà !


  • je terminerai sur une note d'humour : même les sites de commandes d'imprimés de la Sécu s'associent au mouvement de fermeture de fin d'année, si l'on en croit l'annonce faire à l'un de nos confrères. Besoin de vacances ou rébellion ? En tout cas, les outils informatiques ne veulent pas travailler à ce moment-là. "2001 Odyssée de l'espace" n'est pas loin ...

Je vous souhaite une très bonne semaine.

Pour adhérer à la FMF, cliquez sur le lien

 
 

La FMF construit l'avenir
de la médecine libérale

Top