×
 

Point hebdo FMF


par Patricia Lefébure
 

Point-hebdo FMF du 07 11 2015

Publié le : 7 novembre 2015

http://www.w3.org/TR/html4/strict.dtd">

Communiqué de la Fédération des Médecins de France

Si vous avez des difficultés pour lire ce mail, cliquez sur le lien pour accéder sur la version en ligne
FMF78

 samedi 07 novembre 2015

Chers amis,
  • Je commence ce Point Hebdo
    par un erratum
     : je vous ai dit que la Loi santé serait
    définitivement votée le 17 novembre, c’est faux.
    Malgré la procédure accélérée, si l’Assemblée
    Nationale ne valide pas les modifications
    du Sénat (dont l’abrogation du tiers-payant
    généralisé), la loi doit repasser devant le Sénat, et
    à nouveau devant l’Assemblée Nationale, qui cette
    fois, aura le dernier mot (probablement en janvier).
    Recevant de nombreux avis divergents à ce sujet, nous
    avons demandé à ceux qui savent : le député Bernard
    Accoyer, qui nous a confirmé ce circuit.

  • Cela ne doit pas remettre
    à plus tard les
    actions de protestation prévues dès vendredi 13
    novembre.
    Car il faut infléchir les députés
    pour leur faire retirer tout ce que cette loi a de
    liberticide : tiers-payant généralisé, mais aussi
    protocolisation de tout soin, utilisation de données
    nominatives de santé par tous, y compris les
    industriels et les assureurs, sous couvert de
    recherche, ... C’est le début
    d’un blocage sanitaire, qui commence par un "Black
    Friday"
    ,
    avec fermeture des cabinets
    vendredi 13, et
    de nombreuses actions locales, convergeant ensuite
    vers Paris. Suivi
    d’une grève des gardes, puis d’une manifestation
    devant l’Assemblée Nationale le lundi 16 à 15H

    (mais il y aura des tentes dès 10H). Apparemment, 80%
    des cabinets devraient fermer au moins vendredi ; ne
    soyez pas les seuls à travailler ce jour-là et visons
    100% de fermeture. De toute façon, les journaux
    grand public
    ont déjà annoncé cette grève, les
    patients sont prévenus. Pour ceux qui sont de garde,
    la Coordination du 75, la Comély, a élaboré unguide de la réquisition, visible sur son site.

  • Fait historique, les
    5 syndicats médicaux (FMF, Le BLOC, SML, MG-france,
    CSMF) se sont alliés pour défendre la médecine
    libérale
    . Le communiqué,
    issu d’une http://www.fmfpro.org/IMG/point-heb...commune mercredi 04
    novembre, appelle sans ambiguïté à lutter contre la
    Loi Santé. Ils ont également décidé de se retrouver le
    11 février, pour élaborer ensemble des propositions de
    négociations conventionnelles qui doivent démarrer
    début 2016. Le choix de la date (sans contrepèterie)
    n’est pas innocent : le 11 février est le jour de
    réunion proposée par Manuel Valls et MariSol Touraine
    pour la mise en musique de la Loi Santé. "La Grande
    Concertation", qu’ils l’appellent. Eh bien, nous
    allons les laisser se concerter entre eux, et nous,
    nous nous organisons. La FMF, qui depuis le début du
    mouvement, a beaucoup oeuvré pour ce rapprochement
    inter-syndical, n’est pas peu fière de ce résultat.
    Nous avons même le http://www.fmfpro.org/IMG/point-heb...
    des "petits" assureurs, qui ne voient plus leur place
    depuis que les salariés sont obligés de passer par
    leur entreprise pour leur complémentaire de santé.

  • Pendant ce temps, l’Etat
    continue de débloquer des fonds supplémentaires pour
    les hôpitaux
     : pas moins de 250
    millions d’euros
    prévus pour rendre l’hôpital
    attractif ! Et pour rendre la médecine libérale
    attractive ? Zéro. Rien. Nada. Pourtant, quand on
    regarde la
    répartition

    des installations entre libéral et salariat, il
    est clair que ce ne sont pas les postes salariés qui
    ont besoin d’un plan d’attractivité.

  • Et pendant ce temps aussi,
    "on" laisse négligemment filtrer un
    rapport de la Sécu sur les fraudes.
    En
    soulignant qu’elles sont souvent le fait des
    professionnels de santé. De "professionnels de santé",
    les médias glissent sur "médecins", et le tour est
    joué. Or si on examine les chiffres, comme l’a fait
    Thierry Lemoine, de la FMF-Normandie, on constate que
    les "fraudes" des professionnels de santé
    correspondent à 0,037% du budget de l’Assurance
    Maladie, et que sur ces 0,037%, seuls 3,7% sont
    imputables aux médecins. Faites le calcul : 3,7% de
    0,037%, comparés aux 10 à 15% d’impayés pour les
    médecins qui travaillent en tiers-payant. On
    peut se demander qui est le plus spolié dans
    l’affaire : les médecins ou la CNAM ?
    De
    même sur les poursuites pour

    les indemnités journalières dites "excessives",

    Christian Lehmann de la FMF 78, nous expliquecomment les chiffres sont manipulés pour donner
    une image du médecin malhonnête ou incompétent, qui
    dilapide le bien public.

  • Alors nous devons être
    bien nuls, car malgré toutes ces fraudes, les
    médecins français restent parmi les plus mal payés
    en Europe
    . L’OCDEle dit chaque année, et ne peut que le constater
    cette fois encore : 2,4 fois le revenu moyen, contre 4
    fois en Allemagne par exemple. Total, les médecins
    libéraux se font de plus en plus rares, et que de
    nombreux patients ne trouvent plus de médecin
    traitant. Dans toutes les régions, y compris en Ile de
    france, où un médecin de la FMF 91, Didier Le
    Vaguerès, las de devoir refuser des patients, leur a
    concocté une petite
    affiche
    les incitant à se plaindre
    auprès de l’ARS. Après tout, les patients sont en
    droit de connaître les responsables de la pénurie
    médicale.



Je vous souhaite
à tous une
très bonne semaine. Préparez bien vos actions locales ; il
y a maintenant des Coordinations un peu partout. Et des
syndicats combatifs.


Pour adhérer à la FMF, cliquez sur le lien

 

 

La FMF construit l'avenir
de la médecine libérale

Top