×
 

Point hebdo FMF


par Patricia Lefébure
 

Point-hebdo FMF du 04-04-2016

Publié le : 4 avril 2016

Chers amis,

Tout d’abord mes excuses, car le lien vers la présentation des contrats-complémentaires de santé ne fonctionnait pas la semaine dernière. Le voici, rectifié, car vous y verrez que tous les contrats, hormis celui de base, remboursent au moins Cs+25%, soit 28 euros. Alors n’hésitez pas à utiliser le DE larga manu, et ne vous cantonnez pas à 2 misérables euros ; vos patients ne subiront aucun préjudice de toute façon. Quelques lettres de CPAM commencent à arriver sur ces DE, de simples intimidations. Néanmoins, essayez de vous grouper avec les collègues de votre bassin de vie, juste à l’échelle de quelques communes, de façon à rester forts et unis pour mieux résister. Idéalement, créez des CODTS (Comités d’Organisation et Défense des Territoires de Santé), au minimum une liste de diffusion.

Si vous avez encore des scrupules à faire payer les complémentaires pour vos DE, regardez le nouveau Centre Mutualiste de Dunkerque. Intéressant ! Tout est très bien organisé : 1er étage pour les généralistes (et sages-femmes), qui renvoient sur les spécialistes du 2ème étage. Pas n’importe quel spécialiste : ophtalmo (=lunettes), ORL (=prothèses auditives), dentiste (= implants), qui eux-mêmes renvoient sur la boutique du RDC (opticien) ou le centre d’implantologie. Le tout en tiers-payant géré au 3ème étage. Et la boucle est bouclée. Mais ils ont la bénédiction des pouvoirs publics, parce qu’ils pratiquent le sacro-saint tiers-payant.

Quant aux autres spécialités, elles disparaissent petit-à-petit, au profit de l’hôpital, qui a vu accroître le nombre de ses Praticiens Hospitaliers (PH), de 30 000 en 2002 à 41 000 en 2011. Plus 33% ! Alors que la Cour des Compte en 2014 faisait remarquer que, malgré une baisse de 4% des remboursements d’honoraires en libéral, les dépenses d’Assurance Maternité avaient été multipliées par 2,5 depuis l’augmentation de l’activité obstétrique en établissement public. C’est pourquoi la branche spécialiste de la FMF (FMF-US) propose d’inverser la vapeur, en démontrant que revaloriser les médecins libéraux n’entraine pas forcément un surcroît de dépenses au final. C’est ce que la FMF défend à chaque séance de négociation de la Convention à la CNAM.

Les infos pratiques de la semaine vont tourner autour de la déclaration d’impôt, qui revient chaque année avec les hirondelles. Notre veilleur Richard Talbot vous remet quelques règles générales, et vous rappelle de ne pas oublier certaines déductions ou exonérations liées à la Permanence Des Soins (PDS).

Et puis, petite surprise, la CNAM a annoncé une simplification qui semble réellement en être une. Il est prévu de ne plus avoir à remplir les protocoles ALD, mais seulement d’y inscrire la pathologie et la date de début. Et cerise sur le gâteau, le médecin-conseil vous alertera lorsque le protocole arrivera à terme, afin d’éviter les ruptures de prise en charge. Attention cependant, vous êtes censés connaître par coeur les recommandations de la HAS qui déterminent les actes et prescriptions afférents aux pathologies en ALD. Gare aux récupérations d’indus si vous vous trompez de cadre dans l’ordonnancier bi-zone !

Je vous souhaite une très bonne semaine.

 

La FMF construit l'avenir
de la médecine libérale

Top