×
 

Point hebdo FMF


par Patricia Lefébure
 

Point Hebdo FMF du 04-01-2015

Publié le : 4 janvier 2015

http://www.w3.org/TR/html4/strict.dtd">

Communiqué de la Fédération des Médecins de France
FMF78

dimanche  04 janvier 2014

Chers amis,


  • Ca y est, c'est parti ! Et bien parti ! 2015 commence chaudement pour les médecins libéraux. L'appel à la fermeture des cabinets a été massivement suivi, quoi qu'en disent gouvernement et Directeur de la CNAM (le tout nouveau Nicolas Revel, ami de notre Ministre MariSol Touraine). En Bretagne par exemple, le Centre 15 a reçu plus d'appels en 2 heures lundi matin que d'habitude en 24H. A Beauvais, les urgences comptaient plus de 10H d'attente malgré le renfort d'urgentistes rappelés au dernier moment. En Ile de France, l'ARS a étendu la période de Permanence Des Soins (PDS) aux vendredi 26 et samedi 27 malgré l'absence d'épidémie. Nous avons de tels exemples un peu partout en France. Non, les libéraux ne désertent pas habituellement leurs cabinets à cette période ; on voit la différence lorsque réellement ils ne travaillent pas.

  • Nous avons donc repris le travail, mais le mouvement ne s'arrête pas là. Car nous n'avons reçu que mépris de la part du gouvernement. Qui s'est empressé de donner satisfaction aux urgentistes hospitaliers qui demandaient de travailler moins (tant mieux pour eux), puis aux directeurs de cliniques qui ont soi-disant obtenu l'assurance de pouvoir faire partie du service public hospitalier s'ils avaient une autorisation de service d'urgences, mais aux médecins libéraux, rien. Rien à part une proposition de rendez-vous pour nous expliquer la loi courant janvier. Et comme une provocation, MariSol Touraine a missionné une commission pour étudier la mise en oeuvre du tiers-payant généralisé. Vous êtes contents de savoir où passent vos impôts.

  • Non seulement le mouvement ne s'arrête pas là, mais nous avons même été rejoints par le BLOC (syndicat des médecins à plateaux techniques lourds) et par l'ISNI (syndicat des internes). Les syndicats médicaux restent unis pour lancer la prochaine action : dès demain, et jusqu'à nouvel ordre, arrêt de la télétransmission (excepté si les tiers-payants représentent une grosse part de l'activité). Ce mouvement à un double objectif : recentrer les Caisses sur leur métier (remboursement des patients, et non pas organisation des sorties d'hôpital comme prévu dans la future loi Santé), et mettre en évidence le travail que nous fournissons bénévolement, et même à nos frais, depuis 1999, pour assurer un bon remboursement à nos patients via la télétransmission. Nous vous avons préparé des affiches à destination des patients, ainsi qu'une pétition à leur faire signer. Commandez dès maintenant des feuilles de soins papier. Nous avons en stock de nombreuses autres actions possibles, mais la FMF, qui oeuvre depuis le début à réunir les leaders syndicaux, ne lance que les mots d'ordre consensuels. Ainsi la grève des gardes, affichée sur notre site, ne sera lancée qu'après accord de tous les syndicats. De toute façon, le combat s'annonce rude et prolongé, il faut garder des cartouches.

  • Enfin, quand je dis "Commandez dès maintenant des feuilles de soins papier", c'est si vous pouvez. En effet, depuis vendredi après-midi, il n'est plus possible d'accéder aux téléservices du site Ameli. Surchauffe liée à la conjonction de nombreuses commandes de feuilles justement + la déclaration des indicateurs de la prime annuelle P4P ? Action délibérée pour nous empêcher de commander nos feuilles ?  Dans tous les cas, c'est la preuve qu'il ne faut surtout pas dépendre d'eux pour notre rémunération ! Car le robinet peut être coupé à tout moment, pour quelque cause que ce soit.

  • Et n'oublions pas qu'il s'agit de retirer la loi santé telle quelle, avec notamment le tiers-payant généralisé et la médecine aux non-médecins (vaccination pas les pharmaciens, suivi de diabète par les infirmiers, sorties d'hôpital par les employés Sécu), mais aussi de revoir nos conditions d'exercice. Ce n'est pas un mouvement corporatiste, c'est une nécessité pour la Nation, comme l'ont rappelé indirectement deux intervenants extérieurs cette semaine. L'OCDE d'abord qui montre dans son rapport le poids énorme de l'hôpital dans les dépenses de santé en France. Didier Tabuteau ensuite, actuel responsable de la Chaire Santé à Sciences Politiques, qui a fait remarquer dans l'émission "C dans l'air" que les complémentaires santé faisaient 7 milliards d'euros de bénéfices annuels, tandis que la branche maladie de la Sécurité Sociale en perdait exactement autant. En clair : si tout le monde était pris en charge intégralement par le régime obligatoire, ça ne coûterait globalement pas plus cher aux ménages et l'Assurance Maladie serait à niveau. L'augmentation de la cotisation maladie serait compensée par la suppression de la prime complémentaire. Alors qu'on arrête de nous rendre responsables, patients et médecins, du déficit de la Sécu ! Les marges existent pour rendre à nouveau la médecine libérale attractive.

 Je vous souhaite à tous une très bonne semaine

Pour adhérer à la FMF, cliquez sur le lien

 
 

La FMF construit l'avenir
de la médecine libérale

Top