×
 

Point hebdo FMF


par Patricia Lefébure
 

Point-hebdo FMF du 01-08-2020

Publié le : 2 août 2020

Chers amis,

Avant toute chose, je dois faire mon mea culpa : j’ai reçu de nombreuses réactions suite à ce qui n’était qu’une boutade sur le genre de « Covid ». De très doctes médecins m’ont expliqué, merci à eux, que CoViD signifiait « COronaVIrusDesease », et que « Desease » se traduisant par « maladie », Covid ne pouvait être que féminin. Je m’incline.
Voilà pour la culture générale. Passons maintenant aux infos professionnelles.

Des précisions sur certaines cotations :

La VMU en EHPAD (+ MD pour les 3 premiers patients) est prolongée jusqu’au 1er septembre, nous ont indiqué nos CPAM. « Pour les actes réalisés pour les patients des structures d’accueil pour personnes âgées de type EHPAD, la facturation de la majoration d’urgence (MU) pour chaque visite est prolongée jusqu’au 1er septembre 2020. »
Et la PCV à 46 euros pour la sortie de confinement peut être cotée jusqu’au 15 septembre, pour les patients fragiles ou en ALD que nous n’avons pas vu entre le 17 mars et le 10 mai. N’oubliez pas parmi eux les patients avec IMC >30 et tous les plus de 65 ans.

Côté patients,

sachez que depuis le 24 juillet, ils peuvent aller d’eux-mêmes demander une PCR-Covid au laboratoire, prise en charge même en l’absence de prescription médicale. Le souci est qu’avec tous ces dépistages pas forcément justifiés, les laboratoires sont saturés, et que même les malades doivent attendre plusieurs jours ou faire la queue dehors durant des heures. Vous vous souvenez qu’il y a 3 mois, on nous refusait les PCR même chez les patients fortement suspects de Covid …

Par ailleurs ce même décret stipule que les assurés bénéficiaires de l’Aide à la Complémentaire Santé (ACS) peuvent recevoir gratuitement des masques.
En revanche, les médecins libéraux viennent de recevoir un message gouvernemental de DGS-Urgent nous expliquant qu’à partir du 05 octobre, nous étions tenus de constituer nous-mêmes des stocks de masques pour 3 semaines. Alors même qu’il est prédit de possibles difficultés d’approvisionnement ! 

Et pour finir,

un bug repéré par notre ami Richard Talbot. Pour recevoir le forfait structure, vous devez être équipé d’un logiciel agréé LAP (Logiciel d’Aide à la Prescription). Souci, les premiers agréments, délivrés en 2017, arrivent à échéance. Et l’organisme accréditeur n’est lui-même pas reconduit dans son accréditation pour accréditer (vous suivez ?). Bref, à force d’instaurer des normes et des barrières partout, on se retrouve dans des situations dignes des Shaddoks.

Très beau mois d’août à tous. Sauf urgence, on se retrouve à la rentrée.

 

La FMF construit l'avenir
de la médecine libérale

Top