×
 

Point hebdo FMF


par Patricia Lefébure
 

Point Hebdo FMF 78 du 20-04-2014

Publié le : 20 avril 2014

http://www.w3.org/TR/html4/strict.dtd">

Communiqué de la Fédération des Médecins de France


FMF78

CONVENTION DE LA FMF A  MARSEILLE LES 10 ET 11 OCTOBRE AU PALAIS DU PHARO

 

Chers amis,

Je ne vous ai pas oubliés depuis 3 semaines, mais l'actualité syndicale a été bien pauvre. Les élections puis le remaniement ministériel ont plongé tout le beau monde institutionnel dans l'expectative.

  • La principale info de la semaine a été le versement de la ROSP (Rémunération sur Objectifs de Santé Publique). Négligeable (< 1 000 euros) pour les spécialistes, qui, hormis les cardiologues et gastro-entérologues, ne reçoivent de prime que sur l'organisation du cabinet. Plus conséquente pour les généralistes : en général entre 4 000 et 10 000 euros selon le volume de patientèle. Mais gardons bien à l'esprit que ce sont des honoraires donc pas un "13ème mois" comme on l'entend souvent. Et rapportée au nombre d'actes annuel, cette prime correspond à un CS à 24 euros. La seule augmentation notable que nous aurons en tout et pour tout pour les 5 ans que dure la Convention. Pas de quoi transformer notre exercice, même si elle fait du bien quand elle arrive. Attention, vérifiez qu'elle correspond bien à votre activité. Car 84% des réclamations en 2013, portant surtout sur le taux de télétransmission et sur le nombre de patients, se sont avérées justifiées, a dit M. Van Rockeghem.

  • Preuve que cette ROSP ne fait que combler partiellement l'apauvrissement des médecins, le bilan CARMF sur l'année 2012 a été publié cette semaine. 2012 a vu les revenus des libéraux baisser de 2,4%, chez les généralistes comme les autres spécialistes. On note même -5,3% pour les radiologues et -28% pour les biologistes, qui ont vu leur lettre-clef diminuer. Ces chiffres traduisent une baisse de notre pouvoir d'achat, mais aussi sans doute une diminution de la part libérale dans les revenus des médecins, qui vont chercher ailleurs d'autres ressources (non visibles par la CARMF). Moins de médecins libéraux, et moins d'activité libérale chez ces médecins ...

  • En revanche, si la CNAM a bien versé la ROSP, elle a oublié son abondement au financement du DPC. Quelle tête en l'air ce Rocky ! Normalement, il est prévu que le DPC soit financé moitié par la CNAM (dans le lot des "avantages" conventionnels, en contrepartie du CS à 23), moitié par une taxe sur l'industrie pharmaceutique. La taxe a bien été prélevée, mais rien du côté de la CNAM en 2013. Et rien de prévu non plus en 2014 : puisque seuls 20% des médecins ont fait un DPC, pas besoin de 100% du budget. Sauf que les coûts de l'énorme machine de l'OGDPC, qui gère le DPC, ne sont pas proportionnels au nombre de médecins formés, et sa Directrice Monique Weber, menace de ne plus pouvoir payer les médecins en 2014. Pour le moment, on aimerait déjà bien qu'elle paye 2013 ! La CSMF feint de s'offusquer de la mauvaise foi de la Sécu. La FMF ne veut pas intervenir dans ce bal des hypocrites, mais informe les médecins de base, qui attendent leurs indemnisations, de la réalité de la situation.

  • A côté de la Sécu, il y a les complémentaires, qui ont été étudiées par l'IRDES. Enfin, certaines ont été étudiées, car l'IRDES le dit lui-même, il ne peut analyser que le quart des complémentaires, et encore, en excluant les sections mutualistes : "Couverture du champ : L’échantillon Monaco couvre en 2010 près du quart du marché de la complémentaire, hors sections locales mutualistes...Rappelons qu’il sera impossible d’assurer une représentativité totale, du fait du grand nombre d’intervenants de la complémentaire santé."  Le nombre de complémentaires est un obstacle pour l'étude de l'IRDES, mais pas pour le petit libéral qui devra faire du tiers-payant généralisé !

  • Quelques nouvelles du front : 3 des 4 médecins jugés en CPL 78 en février ont reçu leurs notifications de sanctions, identiques à ce qui avait été voté. En revanche, le 4ème, poursuivi pour abus de DE lors des visites de confort, n'a rien reçu. Je vous rappelle que mon indignation avait fait reculer nos confrères des autres syndicats, qui avaient finalement voté contre la proposition du Directeur Négaret. Il semblerait que celui-ci n'ait pas voulu se brouiller avec eux, et ait arrêté les poursuites.

  • Et pour finir, une petite anecdote révélatrice. J'ai reçu mercredi un Médecin Conseil de la CPAM 78 (eh oui, une petite faiblesse passagère), venu me parler de je ne sais plus quoi. Je n'avais pas noté son titre, et comme il ne se présentait pas, je lui demande s'il est un DAM (Délégué Assurance Maladie). "Pareil, me répond-il, je suis Médecin Conseil." - "Quand-même !, lui dis-je, ce n'est pas la même chose". - "Bah, on est dans la même boutique." !!! Voilà, il se sent avant tout employé Sécu, plus que médecin. Au point de s'abaisser au niveau des DAM (simples employés Sécu reformatés). J'en avais honte pour lui.

C'est tout pour aujourd'hui.
Bonne week-end de Pâques.
Amitiés à tous

Contact: Patricia Lefébure

Tél. 06 07 65 28 72

 

La FMF construit l'avenir
de la médecine libérale

Top