×
 

Point hebdo FMF


par Patricia Lefébure
 

Point Hebdo FMF 78 du 19-05-2013

Publié le : 21 mai 2013

Chers amis,

Peu d’actualité nationale cette semaine.

 2 réunions avec la CNAM

  1. 1 tripartite avec les pharmaciens pour essayer de nous vendre la convention que la Sécu a passée avec eux, concernant le suivi des patients sous AVK. Comme prévu, rien n’en est sorti.
  2. 1 pour parler du forfait médecin-traitant de 5 euros pour les patients non ALD. Juste pour attirer votre attention si vous travaillez en EHPAD. Si cet EHPAD est en contrat global, c’est-à-dire si c’est lui qui vous rémunère, vous ne toucherez pas ces 5 euros (de même que les 40 euros annuels pour les ALD). Il faudra donc le négocier dans le contrat passé avec l’EHPAD, et prévoir des avenants chaque fois que de telles primes sont mises en place.

Pour comprendre l’état d’esprit de la CNAM. L’un de nos adhérents a alerté le Président de notre cellule juridique Marcel Garrigou-Grandchamp, sur la possibilité pour tout professionnel de santé d’accéder, avec sa carte CPS, aux données personnalisées de tous sur le site Ameli, par la simple date de naissance, ce qui n’est pas difficile à connaître lorsqu’il s’agit de personnages connus. Après vérification, Marcel a diffusé l’info sur MEDIAPART.
Que croyez-vous que fît la CNAM ? S’empresser de corriger une aussi grossière faille dans le système ? Pas du tout. Sa 1ère action a été de menacer notre ami Marcel de porter plainte pour piratage.
Pour Rocky, les sanctions contre les médecins sont apparemment plus importantes que la protection des assurés sociaux…

 Après des communiqués des CSMF-SML

, qui semblent découvrir et s’offusquer des pouvoirs exorbitants qu’ils ont laissés par leurs signatures aux Directeurs de Caisse à l’encontre des médecins, la FMF appelle à une union syndicale pour défendre nos confrères attaqués : Arbitraire des Caisses : Le faux-semblant ne suffira pas !

 Ce n’est pas gagné dans le 78, où je vous rappelle qu’à la dernière CPL, ce sont mes confrères du SML et de MG-France qui ont exigé que soient poursuivis 8 médecins

au lieu des 3 présentés par la Caisse. J’ai d’ailleurs déjà rencontré les 2 généralistes visés pour utilisation abusive du DE. En fait, ils acceptent toutes les demandes de visites à domicile, et comme l’exige la Convention, font un DE dès qu’il s’agit d’une visite de confort. Ils appliquent donc scrupuleusement la Convention, mais sont hors les clous sur le plan statistique. Donc punition. En tout cas tracasseries.
Je vais maintenant prendre contact avec les spécialistes concernés par cette procédure.

 Sur le plan local, nous avons eu une réunion mardi au Conseil de l’Ordre sur la mise en place de la Permanence Des Soins Ambulatoires (PDSA).

Je vous mets le compte-rendu ci-après.

Word - 36.1 ko

En dehors des Maisons Médicales De Garde, qui continuent à fonctionner comme auparavant, les astreintes se font donc maintenant en points fixes, et sont rémunérées de 200 à 60 euros selon le nombre de patients vus. Il faudra pour cela remplir un fichier Excel, et renseigner 2 indicateurs : nombre de patients vus et parmi combien ont été envoyés par le 15. Cela pourra être fait par le médecin lui-même, par le responsable de secteur, ou par les salariés de l’association libérale 78. A chacun de s’organiser localement sur son point fixe.

 Toujours dans le 78, vous avez sans doute reçu le magazine d’info de la Caisse.

2 infos m’ont fait réagir :

  1. pour les bons de transports, la CPAM rappelle qu’elle ne paye que s’il y a hospitalisation. Sinon, elle peut demander au médecin prescripteur de rembourser les frais de transport. Donc si vous envoyez un patient aux urgences en ambulance, suppliez l’urgentiste de l’hospitaliser au moins quelques heures, sinon, ça va vous coûter cher !
  2. et surtout, après Sophia (suivi des patients diabétiques) et PRADO (suivi du post-partum), la Caisse se mêle maintenant de faire du dépistage du risque cardio-vasculaire. Elle va envoyer à tous les assurés de plus de 36 ans un questionnaire de dépistage et une prescription de bilan biologique. Et, tenez-vous bien, les intéressés auront un bon pour une consultation auprès d’un(e) cardiologue et d’un(e) diététicien(ne). Pas un mot sur le médecin traitant !
    C’est en page 3 :
    PDF - 428.8 ko

    En quoi ça consiste ?
    Cette action vise à sensibiliser les assurés aux maladies cardiovasculaires par un dépistage des principaux facteurs de risque.
    Les assurés reçoivent une invitation, un questionnaire d’auto-évaluation des facteurs de risque et un coupon-réponse.
    Les personnes intéressées retournent le coupon-réponse et reçoivent un bon de prise en charge afin de réaliser des examens biologiques dans un laboratoire adhérant au dispositif.
    Ensuite, elles bénéficient d’une consultation de dépistage avec le cardiologue et
    éventuellement un entretien avec la diététicienne.
    (Vous remarquerez, c’est le cardioloque et la diététicienne).

Voilà pour les actualités. Je vous informe également que notre ami Emmanuel Sürig organise le vendredi 14 juin à Paris une formation FAF sur la relation médecin-patient : « patients chroniques, commet ne pas s’épuiser ».Il n’est pas indemnisé puisque FAF, mais pour l’avoir déjà fait, je vous le recommande chaudement.
Allez-vous inscrire sur le site de l’A2FM : http://www.a2fm.org/formations

Et n’oubliez pas de renouveler votre cotisation pour 2013. Vous avez dû recevoir l’appel par US pour les spécialistes et UG pour les généralistes. Sinon, faites-le moi savoir par retour.

Bonne fin de week-end.
Amitiés à tous
Patricia Lefébure
06 07 65 28 72

 

La FMF construit l'avenir
de la médecine libérale

Top