×
 

Point hebdo FMF


par Patricia Lefébure
 

Point Hebdo FMF 78 du 13-03-2014

Publié le : 13 mars 2014

http://www.w3.org/TR/html4/strict.dtd">

Communiqué de la Fédération des Médecins de France


FMF78

Point Hebdo FMF 78

jeudi 13 mars 2014

Chers amis,


Mon Point Hebdo vous arrive un peu plus tôt cette semaine, puisque je serai à Lille tout le week-end, à l'Assemblée Générale de la FMF. Accompagnée de certains d'entre-vous, d'ailleurs, la FMF 78 est dynamique et investie ! Merci à tous, c'est motivant.

  • De la motivation, il nous en faut, lorsqu'on voit les inepties écrites par les CPAM. Et nous, franciliens sommes particulièrement bien lotis, puisque dans ce domaine, nous assistons à une rivalité féroce entre les CPAM 75 et 92. La première refuse de rembourser un patient Cs 1,5 pour un acte de "suite d'examen de santé" (vous savez, ces "bilans de santé" dont toutes les études montrent qu'ils sont coûteux et inutiles), sous prétexte que son médecin n'a pas pratiqué le tiers-payant. Alors que le formulaire remis au-dit médecin stipule clairement qu'il a le choix entre 1/3-payant et paiement par le patient. Et lisez-bien à combien est calculé le Cs 1,5 : 30 euros !! Quand on pense que ce sont les mêmes qui calculent nos P4P !
Mais la CPAM 75 est largement surpassée par la CPAM 92, qui monte sur la plus haute marche du podium, avec ce courrier indiquant que depuis le 1er janvier 2014, elle ne traite plus les feuilles de soins papier. En l'occurrence, il s'agissait en plus d'un patient AME, qui n'a donc pas droit à une Carte Vitale. Encore un Directeur "créatif" comme les appelle M. Van Roeckeghem. Réaction immédiate de la FMF et de Marcel Garrigou-Grandchamp de la cellule juridique.
Surtout si vous recevez de tels courriers, transmettez-le sur le forum-adhérents ou à votre Président local qui fera remonter. La cellule juridique les collige et les publie dans son "observatoire des CPAM". Il est temps que les assurés sociaux sachent où passe l'argent de leurs cotisations.

  • Heureusement, notre Président Jean-Paul Hamon, lui, reste motivé lorsqu'il va défendre les confrères en Commission Paritaire Régionale. 7 médecins étaient poursuivis pour "dépassements tarifaires excessifs". Moyenne d'âge : 70 ans ; le plus âgé avait 80 ans. Ils exerçaient tous dans les prestigieuses cliniques de Paris et ouest-parisien, à 3 fois le tarif Sécu. 3 ont été "grâciés", 4 ont été condamnés à ... exercer au tarifs opposables pendant 3 mois. 2 réflexions :
- travailler en secteur 1 est bien une punition, c'est la Sécu elle-même qui le dit.
- 3 mois d'exercice en S1 pour dépassements à 300% sur la totalité des actes, versus 3 mois de déconventionnement pour notre pauvre ORL du 78 avec ses 37 euros de dépassement sur 30% de ses actes. Où l'on voit que lorsque les médecins s'entendent entre eux, la Sécu recule. En revanche, elle ne connaît pas de limites lorsqu'il n'y a pas de résistance en face.
Je rappelle que la FMF défend TOUS les médecins, S1 et S2, avec le même acharnement, dans l'objectif de redonner la dignité à notre profession, et de faire reconnaître la diversité de notre exercice, qui fait aussi notre richesse.
Vous pouvez écouter les réactions de JP Hamon invité le soir-même dans l'émission "C à vous".

  • Toujours dans la rubrique des dépassements, il n'aura pas fallu longtemps après la signature de l'avenant 8 pour que le noeud coulant commence à se resserrer. Une réunion de "négociations" a eu lieu cette semaine avec la CNAM, l'UNOCAM (les Complémentaires) et les syndicats médicaux autour des "contrats responsables". Ces contrats sont des forts avantages fiscaux, consentis aux Complémentaires qui observent certaines règles. En l'occurrence, ces règles tournent autour du remboursement des dépassements d'honoraires. "Négociations", ça veut dire que les médecins ont le choix entre 2 scénarios présentés par M. Caniard, Président de la Mutualité : obligation pour les Complémentaires de rembourser un montant maximal, identique pour tous les médecins S2 ou CAS (Contrat d'Accès aux Soins), ou remboursement de la totalité des dépassements pour les CAS (de toute façon très limités par l'avenant 8), et pas plus de +50% du tarif opposable pour les S2. Ce 2ème scénario ayant la préférence de la Mutualité. Si des Complémentaires remboursent au-delà de ces chiffres, pffft, disparition des avantages fiscaux. Il ne restera plus ensuite qu'à diminuer progressivement ces montants, et tous les médecins seront en S1 de facto, excepté dans les quatiers très riches où les patients pourront payer des "surcomplémentaires". Donc disparition prévisible de certaines spécialités comme la chirurgie. Le positif de l'histoire, c'est qu'on verra peut-être enfin se lever la masse des médecins S2 ?

  • C'est dans cet esprit que la FMF ira manifester lundi 18 mars à 11H devant les locaux de la Mutualité au 255 rue de Vaugirard à Paris, aux côtés du BLOC (plateaux techniques lourds) et de l'UFML (Coordination issue de l'avenant 8). Je sais qu'il est un peu tard pour vous prévenir, mais ça vient de se décider. Que tous ceux qui le peuvent viennent, ne serait-ce qu'1 heure ; il ne s'agit pas de fermer le cabinet toute la journée. J'y serai évidemment.
On va encore nous dire que nous défendons le secteur 2. Non ! Nous défendons le petit bout d'espace de liberté qui nous reste, à nous médecins. Et même si la plupart d'entre nous ne peuvent en profiter, la FMF n'admet pas l'idée de le supprimer, et surtout de rentrer dans le système de réseaux de soins qui se met en place, et qui nous concernera tous un jour ou l'autre. La Convention, avec ses remboursements différents pour les médecins en S1, S2, S3, est déjà un réseau de soins en quelque sorte. Mais lorsque des organismes, dont l'intérêt est uniquement financier, commenceront à contracter individuellement avec les médecins, nos 2 seules libertés : presciption et organisation de travail, disparaîtront.
La FMF milite pour un Secteur Unique, à Honoraires Modulables : le SUHM. C'est à dire que seuls les actes au tarifs opposables bénéficieront de certains avantages (participation aux cotisations par exemple), mais le médecin aura le droit de facturer d'autres honoraires, pour d'autres actes. Le Contrat d'Accès aux Soins pour tous les médecins en fait.


  • Enfin pour ceux qui n'ont pas pu assister à notre Assemblée Générale FMF 78 jeudi dernier, en voici les comptes-rendus (CR CA FMF 78 2014 et CR AG FMF 78 2014). Ambiance confraternelle, beaucoup d'échanges. Renouvellement du CA et du Bureau, intégrant de nouveaux spécialistes notamment.

Au plaisir de nous retrouver à Lille ce week-end pour ceux qui viennent, et plus tard pour les autres.

Et toujours les dates de la FMF/A2FM :
15 et 16 mars : AG à Lille, inscrivez-vous
05 et 06 avril : séminaire d'écriture de modules DPC Excellencis à Bruxelles (je vous en reparle très vite)
10 et 11 octobre : Congrès de Marseille


Bonne semaine à tous.
Amitiés

Contact:
Patricia Lefébure

Tél. 06 07 65 28 72

 
 

La FMF construit l'avenir
de la médecine libérale

Top