×
 

Actualités

MCG : les errances de la caisse

Publié le 13 août 2015, par Richard TALBOT (Admin)

La Majoration de Coordination Généraliste a été introduite par la convention de 2011 à son article 13.2 et figure dans la grille des tarifs de la CNAM

Majoration de coordination
Lorsque le médecin correspondant, adhérant à la présente convention et appliquant les tarifs opposables, reçoit le patient pour des soins itératifs et procède à un retour d’informations au médecin traitant, il bénéficie d’une majoration de coordination applicable à la consultation.

Sa valeur a été fixée à 3,00 € par l’article 1er de l’annexe XIV de la convention.
Elle s’applique normalement quand un généraliste voit un patient à la demande de son médecin traitant pour un avis et des soins itératifs.
Pour un avis ponctuel il est évidemment préférable de coter C2, si du moins on a la qualification de spécialité en médecine générale.
De toute façon, cette utilisation est assez rare, pour ne pas dire anecdotique, sauf pour nos collègues MEP.

Mais il y a une autre utilisation possible de la MCG, introduite par l’article 15.2 de la convention :

En cas de consultation par un assuré éloigné de sa résidence habituelle et donc de son médecin traitant désigné, le praticien régi par la présente convention et appliquant les tarifs opposables ou ayant adhéré à l’option de coordination ou au secteur optionnel (dans l’hypothèse où il serait mis en place) peut, sous réserve de procéder à un retour d’informations au médecin traitant, appliquer à la consultation la majoration de coordination définie supra.

Elle est plus particulièrement utile pendant les périodes de vacances, surtout pour les praticiens des zones touristiques, forcément amenés à voir des patients éloignés de chez eux. La seule contrainte est de tenir le médecin traitant informé, ce qui semble normal et prend 10 secondes avec un logiciel médical bien paramétré.

Cependant la cotation C+MCG bloque très souvent au niveau de la fabuleuse informatique des caisses. Dernier avatar : sur ce courrier reçu le 10 août 2015 on peut lire à la fois :

Les factures suivantes ont été réglées

Majoration de coordination non justifiée

Nous prenons en charge le traitement de cette facture

JPEG - 95.6 ko

De deux choses l’une :
- Soit la majoration n’est pas justifiée, et la caisse ne paye pas
- Soit la majoration est justifiée, et ce courrier n’a pas lieu d’être

Il est peu probable à l’heure actuelle que la magnanimité et la générosité des caisses les amènent à payer des prestations indues !

Donc ne vous privez pas de coter la MCG dans les cas qui lui correspondent. Le remboursement du patient est son affaire, vous avez fait un travail, vous vous faites honorer.
Mais évitez de le faire en tiers payant, se battre pour 3 € non payés coûte plus cher que ça ne rapporte (par définition ce sont des caisses éloignées, il faut trouver les coordonnées, écrire, argumenter, mettre un timbre, vous êtes perdant…).

Document à télécharger

no003.jpg

Autres actualités

La FMF construit l'avenir
de la médecine libérale

Top