×
 

Actualités

Liberté, Egalité, Fraternité

Publié le 17 mars 2013, par Marcel GARRIGOU-GRANDCHAMP

Vous avez dit Liberté ?
Quand j’observe qu’un français qui ose afficher sur une pancarte les propos publics d’un Président de la République en déplacement (en l’occurrence le célèbre « casse toi pov’ con ») au cours d’une manifestation pacifique se voit condamner par la justice de la République à une amende, même si elle est assortie du sursis !

La CEDH (Cour Européenne des Droits de l’Homme) ne s’y est d’ailleurs pas trompée en ce 14 mars 2013 en rappelant 5 ans après les faits à la France le principe de la liberté du droit d’expression.

Quand un autre Président de la République française en voyage d’explication (ou de propagande) de sa politique en Côte d’Or est interpelé par un manifestant qui là aussi sans violence ose lui rappeler ses promesses de campagne, est appréhendé brutalement et traîné hors du champ des caméras par des forces de l’ordre en civil tel un dangereux terroriste !

Je ne me reconnais plus dans cette France, pays de Voltaire et Rousseau, patrie de Zola qui s’indignait déjà il y a plus d’un siècle en accusant publiquement un pouvoir en errance : pays des droits de l’homme où pourtant au XXIè siècle un citoyen ne peut s’exprimer sur la voie publique et oser critiquer l’action ou les propos du chef de l’Etat sans se voir réduire au silence par des forces de l’ordre zélées ou par la justice !

Notre Président "normal" dit vouloir aller au devant des français, mais apparemment uniquement de ceux qui partagent son point de vue ; quelle belle image de la démocratie et de la liberté ! La France prompte à critiquer ses voisins, la France donneuse de leçons, devrait s’inspirer de la liberté d’expression dans les pays anglo-saxons.

Vous avez dit Egalité ?
Quand j’observe les inégalités criantes dans mon pays notamment quand ceux qui on la "chance" de travailler se voient en définitive pénalisés par leur travail et s’en sortent moins bien, non pas parce que les aides sociales sont trop fortes, loin s’en faut, mais parce que la rémunération du travail est trop faible !

Quand une France ronronne à 35 heures de travail hebdomadaire et une autre à près du double, quand les personnels soignants font des heures supplémentaires non payées et difficilement récupérables,
Quand des malades en arrêt de travail sont pénalisés par 3 jours de carence et d’autres indemnisés intégralement ; et je ne parle même pas des recordmen de la carence, les médecins libéraux indemnisés à partir du 91è jours en cas d’accident ou de maladie et qui en plus assurent la permanence des soins, mission de service public reconnue dans la loi, mais sous le couvert de leurs assurances privées,

Quand j’observe des salariés du bâtiment et des TP, usés à 50 ans et qui ne bénéficient pas d’une retraite suffisamment avancée pour pénibilité alors que c’est bien le cas dans certains services publics ... Le secteur du BTP, le grand oublié, peut être parce qu’il emploie majoritairement des étrangers voire des clandestins ?

Quand des retraites sont inférieures au SMIC après une vie de travail de travail alors que le "minimum vieillesse" (ASPA) (1) se situe à 777 €, et là aussi ce n’est pas l’allocation vieillesse qui est trop haute (comment vivre avec 777 € par mois ?) mais le fruit de 40 années de travail qui est trop bas !

Quand les "bobos" des grandes métropoles majoritairement de gauche veulent éliminer la voiture des centres urbains et prônent l’augmentation des taxes sur les carburants alors que ce sont les moins aisés qui ont été repoussés hors des villes et ont besoin de leur véhicule pour aller travailler ; la double peine en quelque sorte !

Enfin la Fraternité est la dernière valeur encore relativement respectée dans notre pays qui, en dépit de la crise mondiale, a conservé sa tradition d’accueil même si elle est parfois écornée par certaines déclarations ou actions des responsables qui nous gouvernent, et ce, quelque soit leur couleur politique ; il est vrai que la France à elle seule ne peut venir en aide à toutes les misères de ce monde.

(1) ASPA : Allocation de Solidarité aux Personnes Agées

Autres actualités

La FMF construit l'avenir
de la médecine libérale

Top