×
 

Actualités

Les spécialistes libéraux sont ils concernés par le travail de nuit ?

Publié le 5 août 2022, par (PN) AL NASSER Bassam

Dans une lettre transmise aux hospitaliers, le ministre de la Santé, François Braun, récapitule les dispositifs exceptionnels de majoration des heures supplémentaires et de gardes pour les hospitaliers. Il indique aussi qu’une réflexion sur des modalités pérennes d’une meilleure reconnaissance du travail de nuit sera mise en place à la rentrée.

Concernant les personnels médicaux et ceux enseignants et hospitaliers, le dispositif consiste en une majoration de 50% du montant de prime de garde correspondant au temps de travail effectué au titre de la permanence des soins sur place la nuit, les Samedis après-midi, les dimanches et les jours fériés. Cette modalité se substitue au précédent dispositif, appliqué pendant un mois du 1 juin au 1 juillet, qui prévoyait 40% de majoration des gardes réalisées au-delà du seuil prévu par la réglementation. (1).
Au début de la crise sanitaire l’état a voulu confier la gestion de cette crise exclusivement aux services hospitaliers publics en écartant les libéraux. Néanmoins on connait la suite de l’histoire, débordement des services publics appel du renfort et hop !!!! les libéraux sauvent la situation en transformant leurs unités des soins continus en réanimation grâce aux compétences des médecins anesthésistes réanimateurs libéraux et en mettant à dispositions les réanimations privés grâce aux réanimateurs libéraux.

Monsieur Braun notre ministre de la Santé issu du milieu hospitalier public a raison de penser à valoriser le travail de nuit de ses anciens collègues et on le félicite car ils fournissent un travail exceptionnel. Cependant malheureusement il oublie encore une fois comme tous ses prédécesseurs le secteur libéral. Un grand nombre de médecins libéraux effectuent un travail de nuit également, les urgentistes, pédiatres, médecins anesthésistes réanimateurs, radiologues, gynécologues – obstétriciens, réanimateurs etc. sans oublier les paramédicaux du secteur libéral.

Que proposez-vous Monsieur le ministre ?

Que l’état oublie souvent le secteur libéral intentionnellement ou pas, c’est une évidence. Néanmoins ce secteur existe bel et bien et il fait partie du paysage de santé en France. 

Que comptez-vous faire pour revaloriser leur travail de nuit ? Il est effectivement plus facile pour l’état de passer des accords avec les grands groupes financiers pour une maitrise des dépenses de santé, qui gèrent 90% de de l’hospitalisation privé. La création des CPTS par ces groupes avec l’autorisation de l’état démontre le lobbying exercé par ces groupes. Nous avons vu le scandale des EPHAD ne reproduisez pas la même chose Monsieur le ministre avec les grands groupes financiers pour gérer la Santé privée en France.

Les agents publics y compris les médecins du secteur public ont bénéficié d’une augmentation de 3,5 % du point d’indice. (2)
Il est temps que l’état considère notre travail de jour et de nuit comme pour l’ensemble de nos collègues libéraux. 

La FMF spé demande :

  1.  Revalorisation du travail de nuit de nos collègues libéraux.
  2.  Une augmentation de point d’indice de nos actes et consultations à 3,5% comme accordé à l’ensemble des médecins du secteur public. (2).

Conclusion :

Il est préoccupant de constater que quel que soit le gouvernement, ministres après ministres ignorent le secteur libéral, un acteur majeur de la santé en France.

Dr Bassam Al Nasser
Bureau FMF spécialistes

Références :
 1) https://abonnes.hospimedia.fr/articles/20220729-politique-de-sante-une-reflexion-sur-une-meilleure?utm_source=https://www.hospimedia.fr/actualite/articles/20220729-politique-de-sante-une-reflexion-sur-une
 2) https://www.service-public.fr/particuliers/actualites/A15783

Autres actualités

La FMF construit l'avenir
de la médecine libérale

Top