×
 

Actualités

Les médecins ont en marre !

Publié le 16 mai 2015, par Marcel GARRIGOU-GRANDCHAMP

L’exaspération est à son comble, la loi de santé en cours de navette a mis le feu aux poudres, partout en France des mouvements spontanés voient le jour.
La colère gronde chez les médecins, notamment les généralistes. Le pouvoir aurait tort de sous estimer, d’ignorer voir de mépriser cette contestation à la fois longtemps contenue et pourtant des plus légitime. Un ancien président de la république socialiste, François Mitterrand avait prédit qu’un grand mouvement de contestation sociale en France naitrait du secteur de la santé !

Nos dirigeants ne peuvent continuer d’imposer un travail de galérien aux médecins, qui, pour vivre décemment de leur métier doivent enchainer les heures le jour, les nuits et jours fériés non suivis de repos compensateur, et cela à un rythme hebdomadaire double par rapport à la moyenne des français.
Les médecins en ont assez d’assurer un service public, la permanence des soins, sous la couverture de leurs assurances privées !
Leur colère a longtemps été contenue parce que depuis de longues années ils se sont adaptés à la situation en travaillant toujours plus quand leurs charges et contraintes administratives devenaient de plus en plus lourdes.

Comme souvent la région Rhône-Alpes est active (je vous rappelle la COMERLY : COordination des MÉdicaux de la Région de LYon), et il y a quelques jours c’était à Caluire-et-Cuire (voir document joint en fin de page et article sur le site de la FMF régionale) en présence du Député Maire Philippe COCHET et sous la responsabilité de l’association des médecins de Caluire présidée par le Docteur Michel JANNIN ; cette fin de semaine c’est à Roanne où une centaine de médecins se sont rassemblés derrière le Docteur Bruno PAGES et fermeront leur cabinet du lundi au mercredi inclus la semaine prochaine (voir leur lettre sur le site régional de la FMF)

Tous ces mouvements sont spontanés et traduisent l’exaspération d’une profession prête à exploser et les plus virulents minoritaires hier sont de plus en plus nombreux...
Les médecins en ont assez de la surcharge de travail et des textes et autres lois de santé (comme celle de Marisol TOURAINE qui doit encore aller au Sénat avant de revenir devant les Députés) tous plus liberticides et contraignants pour l’exercice. La plupart sont fatigués, beaucoup sont en burn-out, ceux qui sont en vue de la retraite sont décidés à partir plus tôt et nombreux envisagent l’exercice en dehors de la convention !

Et dans le même temps l’assurance maladie poursuit son harcèlement sur les médecins, actuellement à propos des mentions «  non substituable  » interdisant la substitution systématique ! Toutes les procédures initiées partout en France sur le sujet sont entachées d’illégalité parce qu’elle ne respectent pas les textes de loi auxquelles elles prétendent se référer (voir article dédié sur le site de la FMF) :

Je veux parler des art. L5125-23 du code de la santé publique et L162-2-1 du code de la sécurité sociale. En effet l’assurance maladie semble ignorer quelques mots dans chacun de ces textes :

  • « ... pour des raisons particulières tenant au patient ... » dans le premier
  • et « ... compatible avec la qualité, la sécurité et l’efficacité des soins ... » pour le second.

Alors accuser à tort les médecins, et il y en a de très nombreux en France, de ne pas respecter ces textes en abusant de la procédure du contrôle d’activité (art L315-1 IV) du code de la sécurité sociale est aussi un délit : c’est de la dénonciation calomnieuse et j’invite les confrères poursuivis :

  • À se défendre,
  • À ne pas se rendre seuls aux «  soit disant entretiens confraternels  » mais accompagnés de médecins rompus à ces procédures : la CELLULE JURIDIQUE de la FMF est là pour vous conseiller (par tél : 0810 400 492 et par formulaire internet),
  • À poursuivre à leur tour les médecins des pôles de contrôle des ELSM (1).

Levez-vous, battez-vous, la FMF, le syndicat qui s’est donné les moyens de défendre les médecins depuis 10 ans en créant une CELLULE JURIDIQUE est à vos côtés.

Dr Marcel GARRIGOU-GRANDCHAMP, Lyon 3è, CELLULE JURIDIQUE FMF

(1) ELSM : Echelon Local du Service Médical

Document à télécharger

Article du PROGRES de LYON

Autres actualités

La FMF construit l'avenir
de la médecine libérale

Top