×
 

Actualités

Les médecins libéraux font DÉJÀ le job, M. Mesnier !

Publié le 5 novembre 2019, par Philippe Barthe

"VOUS ETES LE RENOUVEAU DES SOINS DE PROXIMITE ET LA SOLUTION AUX PROBLEMES DE L’HOPITAL ET DES URGENCES"
Thomas Mesnier

Il y a toujours un risque dans toute petite phrase d’être après détournée, sortie de son contexte et donc mal utilisée par des esprits chagrins ou vindicatifs.

Le problème est que cette phrase reflète très exactement l’état d’esprit d’un gouvernement dépassé sur le sujet de la situation de soins qui se dégrade dans un pays perdu par les contradictions multiples de nos politiques, qui un jour promettent la retraite à 60 ans et le lendemain vous la reculent à 67 ans, qui un jour vous promettent les 35 heures pour ensuite faire la réforme inverse, etc, etc, etc…

Donc voilà les CPTS, belles structures du futur maillage (parce que maillage c’est chic, mais malheureusement maillage sous-entend contrôle de tout le territoire par l’Etat providence ) de notre France qui s’essoufle au niveau santé.

Thomas Mesnier qui représente la Ministre de la Santé ( débordée ! ) nous explique très exactement ce que l’on attend de nous ; "nous", vous savez, la profession qui est en burn-out, celle dont la démographie laisse entrevoir des lendemains qui déchantent, oui, cette population de praticiens indignes d’être rémunérés par des moyens clairs et simples, cette population à qui l’on envoie chaque jour des signaux négatifs, et bien on leur demande d’en rajouter encore une couche : "créez des CPTS pour résoudre les problèmes de l’hôpital et des urgences..."

Vous aurez bien noté que M. Mesnier ne s’inquiète nullement de la qualité de soins chez les libéraux ou de nos conditions de travail, M. Mesnier pense que les problèmes de l’hôpital doivent être réglés par les libéraux. M. Mesnier même dans une belle envolée lyrique nous annonce que nous sommes le renouveau des soins de proximité ! Mais comment peut-on être insultant à ce point, M. Thomas Mesnier ? Nous prenez-vous pour M. Jourdain qui faisait de la prose sans le savoir ? Les médecins font du soin de proximité depuis très très longtemps M. Mesnier, réveillez-vous et présentez des excuses !

Mais ne jetons pas le bébé avec l’eau du bain : je pense personnellement que la CPTS est un outil, et à ce titre dangereux comme tout outil manié par des mains inexperimentées (la Ministre, Thomas Mesnier ou autre Brigitte Dormont, l’ARS, la sainte CNAM, etc…) : il nous revient de nous saisir de cet outil pour le manier de façon efficace et améliorer le soin "de ville", pour améliorer notre coordination car la prise en charge du patient évolue à une vitesse folle, aggravée par la pénurie voulue et créée par nos politiques tant au niveau hospitalier que libéral.

Les chantiers sont multiples :

  • Le parcours de soins ;
  • la prévention ;
  • le travail en équipe ;
  • la prise en charge de certains problèmes de santé négligés par l’Etat.

Y a t il cela dans le phrase de Thomas Mesnier ? Nous, nous rêvons d’amélioration de notre pratique, de facilitation de notre pratique, d’avoir une rémunération digne, d’étendre nos champs de competences, et Thomas Mesnier nous répond "résoudre les problème de l’hôpital et des urgences". Mais M. Mesnier c’est à vous de réparer le jouet que vous avez cassé !

Non il y a juste la négation de ce que nous sommes, je le redis, une profession sinistrée qui reste la seule à croire en la valeur de ce que nous sommes et faisons, et qui continue à dire aux jeunes confrères que notre métier est un métier magnifique ! Il convient donc de se saisir de ces instruments mal fichus, de les mettre à notre service et à celui de nos futurs successeurs et confrères, qu’ils trouvent la fierté de travailler ensemble pour le bien des patients !

Autres actualités

La FMF construit l'avenir
de la médecine libérale

Top