×
 

Les feuilles de choux de la FMF

UG Zapping


par Claude Bronner
 

Spécialistes !


par Bernard Huynh
 

Le carnet de tendances de Bernard Huynh n° 13

L’autre pandémie


En 1347, la peste noire apparait en Europe et tue la moitié de l’humanité urbaine de cette époque. Le regard en arrière sur cette période est riche d’enseignements et surtout on mesure le faible chemin parcouru depuis le moyen âge


Avez-vous le droit de voter pour la FMF aux élections URPS du 31 Mars 2021 ?


Tous les électeurs, toutes les professions de foi et les candidats de tous les syndicats de médecins libéraux sont en (...) Lire la suite >

Le nouveau bureau de la FMF-US




Merci de votre confiance !


Grâce (...) Lire la suite >

Point hebdo


par Patricia Lefébure
 

Point-hebdo FMF du 11-07-2021

Chers amis,


Un dernier Point Hebdo avant les vacances, car j’espère que vous allez prendre le temps de vous ressourcer au calme et avec ceux que vous aimez.


Sur le front des vaccinations pas beaucoup de changement. Les vaccinodromes qui se vident, et toujours la galère pour les valeureux médecins qui continuent à vacciner à leurs cabinets voire à domicile. Des flacons qui arrivent au compte-goutte, on ne sait jamais quand, jamais combien. Tandis que dans le même temps on est abreuvé de messages publicitaires « Vaccinez-vous ! », et que la Direction Générale de Santé (DGS) affirme « Il est essentiel que les professionnels de santé de la ville, dont le rôle est primordial dans la réussite de cette campagne vaccinale, puissent continuer à vacciner très largement et un maximum selon les volumes disponibles en vaccin Moderna. » On appréciera l’ironie…


L’ironie est en revanche moins palpable lorsque l’Assurance-Maladie décide unilatéralement que le plafonnement du forfait vaccination de 5,40 euros (plafonnement à 270 euros par jour et 3000 euros par mois) est rétroactif, alors que le décret le fixe pour les vaccinations effectuées à partir du 1er juillet. Même si cela touche peu de médecins, le procédé est inacceptable. Cette attitude a de plus bloqué de nombreux paiements. Si vous n’avez pas été payé pour le mois de mai, contactez vos représentants CPL (Commission Paritaire Locale) ou la cellule juridique de la FMF.


Dans la même veine, vont bientôt arriver une foison de demandes de « récupération d’indus » de la part des CPAM. Il s’agit de la régularisation des avances de participation aux frais du cabinet durant la période mars-juin 2020. Alors que l’Assurance-Maladie nous avait affirmé l’an dernier que n’entraient pas en compte les forfaits versés durant cette période, elle change les règles du jeu maintenant en les intégrant dans les recettes reçues. De ce fait, de nombreux médecins, qui avaient scrupuleusement suivi les consignes et demandé une avance conséquente, seront sommés d’en rembourser une bonne partie. Et si nous aussi nous mettions à ne plus respecter la Convention au rythme des aléas de nos besoins financiers ?


Enfin, le 1er juillet est aussi la date d’entrée en vigueur des premières indemnités journalières après seulement 3 jours de carence pour les médecins. Si vous êtes concernés, il vous faut déclarer votre arrêt de travail sur votre Espace Pro comme pour les patients et attendre que la CPAM vous contacte. Le montant de l’indemnité journalière est calculé à 1/370ème de votre chiffre d’affaire de l’année précédente, plafonné à 3 fois le Plafond Annuel de la Sécurité sociale (dit PASS). N’oubliez pas de réviser d’autant votre contrat de prévoyance si vous en avez souscrit un.


Je vous souhaite un bel été

La FMF construit l'avenir
de la médecine libérale

Top