×
 

Actualités

Le GIE SesamVitale bloque la mise à jour des VitalAct3S

Publié le 22 août 2019, par Richard TALBOT (Admin)

Nous avions déjà constaté que les contraintes techniques et les exigences des évolutions du cahier des charges SesamVitale vont obliger de nombreux confrères à changer leur lecteur SeamVitale.

Mais les délires du GIE SesamVitale vont plus loin et empêchent purement et simplement de mettre à jour le VitalAct 3S (le plus utilisé des lecteurs portables ou TLA, l’offre étant d’ailleurs extrêmement réduite) vers les systèmes les plus récents si on a eu le malheur d’ouvrir le VitalAct. Quelle finalité ? Et par quel mécanisme ? Les derniers mises à jour système ne peuvent s’installer que si les capteurs de pression interne du TLA n’ont pas été activés. Vous apprenez donc comme moi qu’il y a des capteurs de pression dans un VitalAct ! Ce qui peut expliquer en partie le prix prohibitif de l’appareil. Et pourquoi donc l’ouvrir ? Parce que l’ASIP, contrairement aux banques qui renouvellent les CB tous les 3 ans, ne change une CV que quand elle complètement hors d’usage. On voit donc régulièrement des cartes hors d’âge comme celle-ci :

perdant leur pellicule plastique, rafistolées au scotch ou recollées. Et qui donc peuvent facilement perdre des débris dans la fente de lecture, la rendant inopérante. Rien de plus facile que d’y remédier, il suffit de dévisser ces 6 vis et de passer un coup de soufflette.

Mais c’est là que ça coince : enlever le capot arrière déclenche les capteurs de pression et les mises à jour refusent de s’installer. Les VitalAct peuvent « monter » en 4.19 mais n’iront pas au-delà. La dernière version 4.22 leur est interdite et les suivantes aussi. 

Mais pourquoi ? Il semblerait que le GIE craignent qu’en accédant aux entrailles des lecteurs on puisse les modifier pour frauder. Ce qui est évidemment hors de la portée de 99,99% des médecins, mais je suis presque sûr qu’un hacker capable de ce genre de manipulation est aussi capable de passer outre la sécurité des capteurs de pression. 

Alors donc à cause des délires sécuritaires du GIE SesamVitale, si votre VitalAct est bloqué par un débris de CV, vous avez le choix entre ne pas l’ouvrir pour pouvoir le mettre à jour, mais risquer qu’il soit inutilisable si les 2 fentes arrières sont bloquées un jour, ou le démonter pour continuer à vous en servir et rester bloqué en 4.19. 

Dans les deux cas tôt ou tard il faudra racheter un TLA alors qu’il sera encore fonctionnel, ou presque. 

L’impossibilité est d’ailleurs confirmée à la page 4 de ce document d’Ingenico  :

Autres actualités

La FMF construit l'avenir
de la médecine libérale

Top