×
 

Actualités

Le feuilleton des sérologies COVID.

Publié le 21 juin 2020, par Richard TALBOT (Admin)

Notre gouvernement a décidément la manie de la valse hésitation et des actes à durée de vie ultra-brève.

Comme la Consultation Complexe de Déconfinement (PCV) qui n’est utilisable que du 29 mai au 30 juin 2020, les indications de remboursement des sérologies COVID sont très nettement restreintes à partir du 22 juin 2020.

Les plus courageux peuvent se référer au texte du décret du 27 mai 2020, après avoir pris 1 gramme de paracétamol et deux cafés très serrés, parce que ce texte, écrit visiblement dans la précipitation, reste difficilement compréhensible. Le résumé du Ministère de la Santé, destiné au grand public, est déjà plus accessible.

Que faut-il en retenir surtout : 

  • que la prescription larga manu de sérologies COVID remboursables, c’est FINI ;
  • que la prescription doit s’accompagner d’une description clinique a minima pour etre justifiée ;
  • qu’elle ne s’adresse qu’aux patients symptomatiques ou éventuellement aux personnels de santé asymptomatiques mais en contact avec des patients COVID ;
  • qu’elle ne peut être faite qu’en complément d’un test RT-PCR négatif, ou en rattrapage en cas d’impossibilité de faire un test RT-PCR dans les délais "efficaces" de 7 jours après l’apparition des symtômes ;
  • et enfin que le caractère remboursable (ou non) est lié à l’inscription du patient dans le dispositif "Contact-COVID" … ce qui laisse la place aux interrogations puisque seuls ceux avec un test RT-PCR ou un scanner positif le sont théoriquement.

Toutes les autres indications ("je veux savoir", "je suis sûr que j’ai été infecté par la copine de la belle-sœur du voisin du boulanger qui l’a eu", "j’en ai besoin pour le boulot", "il m’en faut un pour partir en voyage", …) sont légitimes, mais doivent être accompagnées de la mention NR et être payées par le patient (B35 = 9,45 € ou B45 = 12,15 € en métropole, selon la technique, plus l’acte de prélèvement).

Enfin n’essayez pas de vous y retrouver dans les différentes techniques :

  • Recherche d’IgG et d’IgM ou d’Ig totaux par tests automatisables de type ELISA 
  • Recherche d’IgG par tests automatisables de type ELISA
  • Recherche d’IgG et d’IgM ou d’Ig totaux par tests sérologiques par immunochromatographie 
  • Recherche d’IgG par tests sérologiques par immunochromatographie

C’est de la compétence et de la responsabilité du biologiste, qui déterminera, au vu des renseignements cliniques que vous êtes dans l’obligation de fournir, quelle est la technique appropriée. Contentez-vous donc de prescrire "Sérologie SARS-CoV-2" avec les éléments cliniques pertinents, et surtout la date de début des symptômes.

Autres actualités

La FMF construit l'avenir
de la médecine libérale

Top