×
 

Actualités

Le déli(t)re statistique

Publié le 12 mars 2019, par Richard TALBOT (Admin)

C’est l’histoire d’un groupe pneumologique privé qui reçoit un jour une demande d’entretien « informelle » de la CPAM pour pour divers sujets dont une activité « hors normes ». Par téléphone donc il n’y a évidemment aucune trace écrite. Nos pneumologues sont un peu inquiets et attendent un peu fébrilement la visite des contrôleurs de la CPAM.

L’entretien arrive, les faits sont exposés : leurs prescriptions de Xolair® ont augmenté de 100% en un an. 

Pour mémoire il s’agit d’un anticorps monoclonal à prescription restreinte indiqué dans certains asthmes graves non contrôlés par les traitements habituels. C’est effectivement un produit cher, de 250 à 500 € l’injection, 24 fois par an. C’est donc du « lourd » et il faut d’urgence redresser la barre.

Les pneumologues se regardent, un peu interloqués. Cinq d’entre eux n’ont pas de patients sous Xolair. Le sixième en a un. Et le septième admet sa faute, il a aussi depuis l’an dernier un patient traité par ce produit. Le groupe est donc passé de un à deux patients traités, ce qui correspond bien à l’augmentation reprochée de 100% !

Les agents de la CPAM sont donc repartis penauds. Cette histoire pourrait prêter à sourire, mais elle a quand même coûté en frais de recherche et de contrôle probablement bien plus que le prix du traitement annuel « fautif », et entraîné une perte de temps de travail pour les praticiens et un stress inutile …

Et il est plutôt inquiétant de penser que ce sont les mêmes services informatiques qui gèrent les ROSP et les statistiques des Indemnités Journalières.

Autres actualités

La FMF construit l'avenir
de la médecine libérale

Top