×
 

Spécialistes !


par Bernard Huynh
 

Le carnet de tendances de Bernard Huynh n° 7

Publié le : 14 avril 2020

Les cabinets vides des spécialistes : éclipse ou extinction ?

Tandis que des spécialistes comme les anesthésistes réanimateurs ne quittent pas le chevet de leurs malades, beaucoup d’autres attendent la fin du confinement et le résultat des négociations que nous menons avec le Dr Jean-Paul HAMON et toute la FMF pour maintenir intacte et même améliorée la rentabilité de l’indispensable maillage des spécialistes libéraux.

Coronavirus. Les patients désertent les cabinets médicaux dans le Morbihan

Pour sortir plus intelligents du confinement

« Rien ne serait pire qu’un retour à la normalité. Au cours de l’histoire, les pandémies ont forcé les humains à rompre avec le passé et à réinventer leur univers. En cela, la pandémie actuelle n’est pas différente des précédentes. » Arundhati Roy dans Tracts de crise

Tracts de crise

Pour sortir plus efficaces du confinement

De nombreuses voix s’élèvent pour que des changements réels et durables soient légalement imposés. Pour que la santé de demain soit mieux que celle d’hier.

https://www.referendumsante.org/

Soignez les bébés

Comme leurs parents craignent la contagion COVID_19, les enfants risquent de laisser passer les dates de vaccination …

Malgré le Covid-19, les nourrissons doivent continuer à recevoir les vaccins obligatoires, déclare la HAS

La revanche du Pr Semmelweis

Après avoir été mis au ban du monde médical en 1860 et avoir été le sujet de thèse en médecine de Louis-Ferdinand Céline, l’obstétricien hongrois est maintenant reconnu comme l’inventeur du premier geste barrière : le lavage des mains des accoucheurs, des chirurgiens et maintenant de tous.

Ignace Semmelweis (1818 - 1865) : Le pionnier du lavage des mains 

Semmelweis

Responsabilité médicale

Si le fil n’avait pas été défectueux, la responsabilité avec faute aurait pu être invoquée

Lettre n° 344 du 02 avril 2020

Le coin des retraitées actives

L’épidémie de COVID n’est pas terminée et les médecins les plus jeunes seront encore mobilisés de longues semaines au contact de malades COVID-19. Une activité qui n’est plus recommandé au-delà de 65 ans. Soulager les équipes dans les centres 15 et les plateformes d’urgences reste au contraire souhaitable. Le Dr M Jo Renaudie vous propose de vous former à distance pour y tenir votre place de médecin régulatrice dès demain. Première séance de formation FAF le 14 avril à 18H mais d’autres sessions sont prévues.
Renseignement et inscriptions :

https://www.a2fm.fr/page/contact ou mj.renaudie@gmail.com

 

La FMF construit l'avenir
de la médecine libérale

Top